#296 Arrêter d’attendre ?

It doesn’t get any better than this.

Je ne suis pas une grande fan de podcasts. Mon cerveau est incapable de faire une seule chose à la fois. Je dois avoir une sorte de trouble de l’attention et hyperactivité jamais diagnostiqué ! Du coup parfois je lance un podcast mais il y a toujours un moment où je me mets à faire autre(s) chose(s) en même temps, donc je décroche (celui-ci n’a d’ailleurs pas échappé à cette règle, j’ai dû m’y reprendre à plusieurs fois).

Alors quand tousles28jours (ma dernière copine in real life PMette et pas encore enceinte) (coeur sur toi soeur de galère) m’a mis celui-ci sous le nez, j’étais d’abord un peu sceptique. Et puis comme il s’intitule « Arrêter d’attendre », je lui ai donné sa chance. Parce que l’attente, c’est un peu toute ma vie en ce moment (donc pas qu’en PMA).

changemavie.com/episodes/attendre

Vous pouvez zapper le début, parce que ça commence vraiment à être intéressant à partir de la minute 02:10. Vous me direz (ou pas) ce que vous en pensez, mais moi j’ai bien aimé l’idée de « savourer » le moment présent, quel qu’il soit. Même si c’est loin d’être facile au quotidien, d’autant plus quand on vit des moments difficiles. Tout ce qu’elle raconte semble n’être que du bon sens, et pourtant je pense que ça fait du bien de le rappeler.

Apprécier le moment présent, le respecter, l’aménager, l’habiter, le savourer … ça transforme toute votre expérience. Vous n’êtes plus jamais dans l’attente, vous êtes juste là, présents, occupés à vivre. Ça ne veut pas dire qu’il ne faut rien changer à votre situation de vie. Ça veut juste dire que vous n’avez pas besoin d’attendre ce changement pour ressentir dès maintenant une certaine couleur, une certaine version de ces émotions que vous recherchez.

Publicités

#274 J’ai lu : « Félicitations c’est encore une FIV » de Karine Degunst

Lorsque j’ai commencé ce blog, j’ai écrit un petit article sur « Félicitations c’est une FIV » de Karine Degunst. Surprise dans ma boite email il y a quelques jours : l’auteur en personne me propose de m’envoyer la suite, en échange « d’un petit billet, doux ou dur ». Avec plaisir, je joue le jeu !

felicitations-couv-v3 (2)
Spoiler alert : on y parle transferts PMA, d’embryons congelés, Googlages intempestifs, fausses couches, superstitions diverses et variées et … FIV !Lire la suite »

#249 « Découverte d’une hormone favorisant l’implantation de l’embryon dans l’utérus »

Je découvre à l’instant un nouveau blog de PMette ainsi que cet article : « Découverte d’une hormone favorisant l’implantation de l’embryon dans l’utérus »

Et devinez quelle est l’hormone en question ? La DHEA, le truc que j’avale depuis juillet 2017 … et que Madame-Hope m’a dit d’arrêter parce que j’avais « de la marge » avec mes quatre embryons !

Bon je me doute bien que ce n’est sûrement pas LE truc magique, mais quand même. Je compte bien en reprendre dès ce soir reparler avec Madame-Hope lors du prochain rendez-vous.

#247 J’ai regardé « Journal d’une FIV » … et j’ai pas trop kiffé !

Hier soir j’ai regardé « Journal d’une FIV » dans l’émission « Les dossiers de Téva ». Je ne comptais pas en dire un mot sur le blog, mais l’insomnie me tombe dessus alors j’en profite. [Pardonnez le style : j’écris à l’arrache et en speed parce que je dois ensuite filer courir avec ma sœur ; le semi-marathon de Paris nous attend la semaine prochaine et je ne suis pas DU TOUT prête.]

Raphaëlle et Rodolphe rêvaient d’avoir un bébé. Mais pour y arriver, comme des dizaines de milliers de couples en France, ils ont dû recourir à la fécondation in vitro.

Alors, jour après jour, avec leur téléphone portable, ils ont filmé toutes les étapes de leur parcours, dès le début du protocole de stimulation hormonale jusqu’au moment magique de la naissance.

Fous rires, pression, coups de blues, ils nous font partager les hauts et les bas de leur quotidien. Avec eux et leurs proches, pendant des semaines, on apprend, on s’interroge, on découvre de l’intérieur le formidable travail des équipes du Professeur René Frydman, à l’Hôpital Foch de Suresnes.

Présenté comme ça, ça partait plutôt bien. L’idée de se filmer tout le temps est peut-être un peu chelou mais ils bossent tous les deux dans l’audiovisuel (monsieur est monteur, madame productrice) (pour réaliser un docu, ça aide) alors on se dit que c’est leur truc. Why not.Lire la suite »

#187 « Un jour, je suis morte » de Macha Méril

« On dit que nous étions insouciantes, les filles de 68. Nous étions certaines que rien ne serait plus comme avant. En premier le sort des femmes. Non, nous n’étions pas angoissées, comme les filles de trente ans aujourd’hui.
Et d’ailleurs, c’est à elles que je m’adresse.
Je leur dis : n’attendez pas, ne laissez pas votre ventre improductif, procréez, n’écoutez pas les sirènes d’un féminisme qui a troublé les esprits de plusieurs générations. La femme ne s’épanouit tout à fait que si cette question est réglée. Tout le reste peut attendre, vos capacités d’apprendre, d’inventer, d’organiser et de vous rendre utile se développeront si votre féminité s’est exprimée. Et il n’y a pas de plus belle féminité que la maternité, l’enfantement.Lire la suite »