#208 En dents de scie …

J1 a débarqué 11 jours après la ponction, exactement comme la dernière fois. Une bonne grosse douleur au réveil, un ANTADYS avalé illico et ensuite ça a été. Physiquement en tout cas. Moralement c’est plutôt en dents de scie mais ça tient la route pour l’instant. J’ai terminé ma boite de LEXOMIL. Il me reste des trucs genre NOVANUIT mais après cela je n’aurai plus rien pour chimiquement mettre mon cerveau sur OFF. En attendant mon rendez-vous avec l’acupuncteur fin novembre, je vais rendre visite à mon ostéo habituelle. Histoire de ne pas virer complètement dingue.

Après le rendez-vous avec Madame-Hope, Lucien m’avait dit : « J’ai l’impression que c’est une histoire sans fin ce truc. » Pourtant ça ne fait qu’un an que nous sommes réellement en PMA. C’est tellement peu par rapport à des tas de couples. Mais je comprends ce qu’il ressent : on espère, on tente, on se vautre … et puis rebelote. Et quand on commence à se dire qu’on a fait le tour des problèmes (et donc des solutions), on nous pond un nouveau truc. Aujourd’hui c’est la cœlioscopie. Le nouvel espoir. La dernière chance aussi.

Je pense de plus en plus au don d’ovocyte(s). Inimaginable il y a encore quelques mois, il ne l’est maintenant plus du tout (je ne parle évidemment qu’en mon nom, Lucien n’étant pas encore du même avis sur le sujet). Tout à l’heure en voiture je pleurais (moral en dent de scie on a dit) en imaginant comment j’expliquerai à mon futur éventuel enfant qu’il n’était pas « biologiquement » de moi. Ce n’était pas vraiment des larmes de tristesse, juste un trop-plein d’émotions. Quel est le poids de quelques gènes quand on a porté un bébé neuf mois dans son ventre ?
Nous sommes encore très loin de cette question du don. Mais aujourd’hui je n’ai plus aucun doute sur le fait que j’aimerai mon bébé exactement de la même façon, qu’il possède la moitié de mes chromosomes ou ceux d’une généreuse donatrice.

dents_de_scie

#206 FIV ICSI 2 : le débriefing … et la suite !

Une nuit trop courte. Encore une. La matinée qui n’avance pas. Métro Monceau. Salle d’attente de Madame-Hope. Puis « Madame Lucienne ». Enfin.

Je vous la fais courte. J’avais raison : mes ovocytes sont pourris.
Madame-Hope et LA biologiste ayant pu se concerter le matin même, il en ressort deux théories :
– Madame-Hope pense que, peut-être, mes ovocytes sont moches depuis ma naissance et, dans ce cas-là, il n’y a pas grand-chose à faire. Son hypothèse s’est arrêtée là, elle ne s’est pas lancée sur le thème du don. Ça tombe bien, on est pas prêt pour ça.
LA biologiste, au vu des protocoles et résultats des deux FIV, pense que j’ai de l’endométriose (non visible à l’IRM) qui abîme mes ovocytes. Si la première FIV a (un peu) mieux fonctionné, ce serait parce que j’étais sous DECAPEPTYL 0.1 mg pour le blocage, ce qui aurait légèrement « soigné » mes ovocytes avant la ponction. Elle préconise donc une cœlioscopie pour aller voir à quoi ça ressemble là-dedans et enlever les merdes qui s’y trouvent. Et refaire une FIV ICSI après, vers décembre. Décembre quoi. C’est dans 1000 ans.Lire la suite »

#205 FIV ICSI 2 : l’après …

J’avais beau m’y attendre, ça m’a quand même fait l’effet d’un 33 tonnes dans la gueule. J’ai renvoyé tous les appels sur ma messagerie et mon cerveau s’est mis en mode « je mouline dans le vide » en attendant des nouvelles de Madame-Hope. Un seul remède : pizza / Ben & Jerry’s / Lexomil. D’ailleurs en parlant de ça, il faut que je retourne voir mon généraliste : je dors toujours mal malgré les doses de cheval que je m’enfile et ma boite est bientôt vide. Il me faut une autre solution.

J’avais envoyé un mail à Madame-Hope hier après l’annonce du résultat. Pas de réponse. J’insiste ce matin avec un coup de fil et la secrétaire me donne la meilleure réponse du monde : j’ai rendez-vous demain à midi !

#204 FIV ICSI 2 : (déjà) la fin …

Depuis hier la descente d’hormones est en marche : je chiale pour rien (bonus : je suis KO). Ça faisait bien longtemps que ça ne m’était pas arrivé. Pour cette seconde FIV, je m’étais (encore) mise en mode Wonder Woman sans même m’en rendre compte.

Évidemment j’ai très mal dormi cette nuit. Mon iPhone me suit partout, même aux toilettes. Je me demande à quelle heure ils vont appeler. Jeudi il n’était même pas 9 heures 30, mais en janvier il était presque midi quand ils m’ont dit combien avaient été congelés. C’était un dimanche, peut-être qu’ils appellent plus tard le dimanche ? Et s’ils m’oubliaient ? S’il y a zéro embryon congelé, est-ce que j’appelle Madame-Hope dans la foulée ou bien j’attends J1 comme prévu ?Lire la suite »

#201 Petite humiliation à la pharmacie …

En tant que bonne élève de la PMA, je décide de rapporter mes médicaments non utilisés et mes aiguilles de stim dans une pharmacie de mon bled où je ne mets d’habitude jamais les pieds.

Je donne mon gros sac en expliquant ce que c’est et la vieille conne pharmacienne empotée renverse tout par terre en s’écriant devant les clients / patients : « Aaah mais non ! Il y a des aiguilles, c’est pas possible, je ne prends pas ça ! » Je respire un grand coup et lui demande alors ce que je peux en faire, si elle n’en veut pas et vu je n’ai pas le droit de les mettre dans une poubelle normale. En guise de réponse, elle me sort son putain de carton de recyclage où est inscrit « PAS D’AIGUILLE » et me dit : « Il faut voir avec la mairie, mais normalement c’est l’infirmière qui les reprend. Qui vous fait vos piqûres ?! » Je bombe le torse et réponds « moi-même » sous les regards hallucinés des personnes qui me prennent pour une toxico attendent. Lasse, je reprends mon sac et balance le contenu dans la première poubelle venue (en foutant de grands coups de pied dedans et des larmes pleins les yeux) (la faute aux hormones) (j’espère que le karma lui règlera son compte à cette « soignante » insensible).Lire la suite »