#166 « Il y aura des jours meilleurs. »

« Il y aura des jours meilleurs. » Il parait que c’est ce que mon père a simplement répondu à ma mère quand elle lui a annoncé la mauvaise nouvelle. D’ailleurs en parlant de ma mère, elle est venue jusqu’à chez moi (dix ans que je ne vis plus chez mes parents et c’est la première fois qu’une telle chose arrivait) durant mon arrêt de travail : un déjeuner génial entre mère et fille. Officiellement elle venait pour me faire signer des papiers pour je ne sais plus quelle assurance. Officieusement je pense qu’elle s’inquiétait pour moi et qu’elle avait besoin de se dégourdir les jambes. La retraite version glandouille à la maison, ce n’est pas trop son truc. Et moi version « état anxio-dépressif réactionnel », ça devait la faire un peu flipper.Lire la suite »

#165 « État anxio-dépressif réactionnel »

C’est ce que mon généraliste a écrit sur l’arrêt de travail. Pourtant j’avais plutôt bien géré le début de la journée : cours « d’aquatonic » et « d’aquaboxe » (autant rentabiliser mon abonnement), petite sieste l’après-midi, grand ménage chez moi … Bref : j’étais sortie de mon état boulimique sous Lexomil. Le premier pas vers un moins pire mieux.Lire la suite »

#164 FIV ICSI 1 – TEC 1 : clap de fin

Tout d’abord, un grand merci pour vos mots. J’ai été incapable d’y répondre, mais ça m’a / nous a fait du bien de lire votre soutien.

Vendredi j’ai annoncé la nouvelle à Lucien. Arraché mes 4 patchs estradiol. Rangé la boite de progestérone qui trônait sur ma table de nuit au fond d’une armoire. Pleuré. Envoyé des textos mais renvoyé tous les appels vers la messagerie. Squatté mon canapé, prostrée, pendant quelques heures. Appelé Madame-Hope. Fait une orgie de pizzas et Ben & Jerry’s. Dormi. Et le lendemain ça allait mieux.Lire la suite »

#162 Lettre ouverte à mon tas de cellules

Salut le tas,

Ouai je sais, on aurait déjà pu te trouver un nom plus sympa. Mais que veux-tu, on osait pas trop s’investir émotionnellement et on s’est dit qu’un tas de cellules c’était quand même ce qui te représentait le mieux, en toute objectivité. Si ça peut te rassurer, j’ai déjà une idée pour ton « petit frère » resté au congélateur : numéro deux. Super original hein ? Mais t’inquiète, on tâchera de faire mieux quand il s’agira de te trouver un prénom, un vrai pour la vie.

hugLire la suite »

#161 FIV ICSI 1 – TEC 1 : l’attente (ter)

Ce matin nous avons reçu un courrier du labo à propos du transfert. Rien de nouveau, un simple rappel : on a décongelé et transféré un embryon mercredi dernier et il en reste un autre. Ça fait aujourd’hui une semaine que j’ai un blastocyste dans le ventre. Un J5 ou J6. Je ne sais pas lequel ils ont choisi et je n’ai pas pensé à demander.

J’y ai cru jusqu’à dimanche je crois. Et puis j’ai repris le taff et j’ai passé de longues heures le cerveau vide devant mon écran, incapable de me concentrer sur quoi que ce soit. Mon attente zen a laissé la place à une bonne grosse déprime. Que j’évite de gérer à coups de dizaines de kilomètres de course à pied, parce qu’on ne sait jamais. Alors je mange. Beaucoup. Mais pendant ces trop courts instants, j’oublie. Anesthésie temporaire. Je ne suis plus triste. Je ne suis plus inquiète. Je ne pense plus. Bon il y a le revers de la médaille après : un mélange de maux de ventre et de culpabilité. Que j’efface en programmant mon prochain gueuleton.Lire la suite »

#159 FIV ICSI 1 – TEC 1 : l’attente (bis)

J moins 4 avant la prise de sang : j’entame la deuxième phase de l’attente. La première a été très cool : arrêt « maladie » et week-end. Mais depuis hier je suis de retour au boulot. Enfin soyons précis : mon corps est physiquement présent chaque jour sur mon lieu de travail. Ma tête l’est seulement … par intermittence ! C’est comme si le temps passait moins vite et qu’il était finalement 1000 fois plus facile de penser à autre chose quand j’étais chez moi.

Pour autant je ne suis pas stressée du tout. C’est pire : je suis confiante ! Mon mauvais pressentiment n’est plus là. Ce n’est pas que je n’imagine pas que ça puisse foirer hein, je reste un minimum réaliste. Mais je me projette sans aucune difficulté dans un scénario positif, optimiste, happy end et compagnie.

waitjustwait
Attends la prise de sang avant de t’emballer Lucienne. Tu pourrais bien déchanter assez vite.

Lire la suite »