#150 Bye bye la ménopause artificielle !

giphy (7)J’ai noté cette date depuis un mois dans mon agenda : le 12 mai. Aujourd’hui je dois commencer les patchs VIVELLEDOT. Une bonne dose d’estradiol qui devrait éloigner les effets secondaires de ma ménopause artificielle et surtout préparer mon corps pour le transfert.

Il était temps ! Je n’en peux plus de me réveiller 10 fois par nuit juste pour … transpirer ! D’autant que les bouffées de chaleur me poursuivent maintenant aussi en pleine journée et de plus en plus avec l’arrivée des beaux jours ! J’ai l’impression d’être une cocotte-minute. Une cocotte-minute hypersensible et fatiguée.

D’ailleurs je crois que si on me donnait le choix entre  lécher du vomi ou boire de la morve revivre un cycle de stimulation ovarienne ou un mois de ménopause artificielle, je choisirais la stim’ sans hésitation ! Même si l’on doit chaque jour s’enfoncer une aiguille (voire deux) dans le bide. Même s’il y a les prises de sang et les échographies endovaginales. Parce que j’ai globalement mieux supporter les effets secondaires. Et puis surtout parce que ça dure carrément moins longtemps. Enfin bref. Espérons tout de même que je n’en ai pas besoin hein.

C’est donc la première chose que j’ai faite ce matin, juste après ma douche : me coller deux patchs sur le bide. Légère impression d’être une femme bionique. Ça donne presque un style. Et c’est parti pour la suite !

#147 Ménopause artificielle, corps en vrac et angoisse …

La veille d’entamer mon deuxième mois de ménopause artificielle, Madame-Hope m’avait dit : « Ne vous inquiétez pas, ça n’augmentera pas les effets indésirables que vous ressentez déjà. » Je l’avais crue sur parole. Mais dans les faits, put*** c’est une autre paire de manches !

Ça a commencé il y a une quinzaine de jours. Et j’ai l’impression que c’est de pire en pire. Au menu : infection urinaire (le truc que je chope une fois par an, et encore), sorte de tétanie nocturne (tous mes muscles se crispent en même temps), bouffées de chaleur présentes de plus en plus tôt en soirée (en plus de chaque heure la nuit, évidemment), la peau qui part en vrille (un mélange entre l’ado boutonneux et la mamie sèche et fripée), une ampoule de malade sous le gros orteil qui m’oblige à marcher de travers (et donc à me faire mal ailleurs) (bon Ok ça n’a rien à voir avec la ménopause ça, mais quand même) … Bref : je me fais un peu pitié. Ajoutez à cela que je pleure pour rien et vous obtiendrez une Lucienne version loque humaine.Lire la suite »

#144 Ménopause artificielle, acte II : rien ne va plus !

sadÇa a commencé jeudi, avec le fameux « Après tu pourras rouler. » Je pensais que ce serait passager. Un one-shot de larmes. Mais non, ce n’était que le début. La fissure dans le barrage. Depuis, c’est une catastrophe. Je ne m’arrête plus : des larmes non-stop ce week-end, pour trois fois rien et à la moindre occasion. Rebelote lundi, malgré une décompression boulimie / Lexomil la veille. Je ne sais plus quoi faire pour retrouver un semblant de calme intérieur.Lire la suite »

#140 Fin des 28 jours de DECAPEPTYL et rendez-vous avec Madame-Hope

Je l’avoue : j’ai lâché mon « challenge » cette semaine. Mais c’est plutôt pour une bonne cause : j’ai été beaucoup moins devant l’écran avec ce week-end de Pâques. Et ça, ça ne peut pas me faire de mal !

C’est ce mardi que se termine officiellement l’effet de mon injection de DECAPEPTYL L.P. 3 mg. Je suis (enfin) venue à bout de ces 28 jours. Les bouffées de chaleur nocturnes sont toujours là. Et avec mon gabarit je me demande si je ne vais pas avoir le droit à du rab, le temps que mes 47 kilos évacuent totalement ce « poison ».

Bon. Comme dirait l’autre : parlons peu, parlons bien ! Madame-Hope a d’abord explosé son record personnel avec deux bonnes heures de retard ! Heureusement on l’aime bien quand même que l’on avait pris notre journée et que l’on avait calé une pause Starbucks entre la prise de sang et le rendez-vous.

IMG_0480
La collation est indispensable après une prise de sang. ^^

Lire la suite »

#139 DECAPEPTYL et effets indésirables (bis)

bonne-nuitDurant la phrase de blocage de la FIV ICSI 1, j’avais fait un petit récap des effets secondaires du DECAPEPTYL 0.1 mg que je prenais alors. Je m’attendais logiquement à ressentir la même chose après l’injection de DECAPEPTYL L.P. 3 mg.

Verdict :
la libido à plat se confirme 
la fatigue aussi, mais cette fois j’ai la chance de mieux dormir (peut-être parce qu’il y a moins d’enjeux) (pour le moment en tout cas)
– mon humeur est moins variable que la première fois mais j’ai gagné ça : les bouffées de chaleur nocturnes ! Se réveiller trempée, sortir du four de sous la couette, virer ses fringues mouillées, avoir froid, se remettre sous la couette humide (beurk) et se coller les fesses à Lucien pour se réchauffer. Tout ça entre 5 et 10 fois par nuit !

En bref : ça a été gérable. Et j’espère que ça a servi à quelque chose, parce que j’ai tout de même pas très envie de me taper un mois supplémentaire !

#138 Challenge « 28 jours de DECAPEPTYL » : semaine 3

Cette semaine j’ai eu du mal à atteindre mon quotas de trois choses positives par jour (quelques bons moments de déprime) mais … il y a des photos pour compenser !

Jour 15 (05/04) : – bon je triche un peu parce que c’était hier, mais j’ai fait deux bonnes actions dans la journée : appeler et attendre les pompiers avec un vieux monsieur qui s’était fait renverser en vélo (le type qui l’a fait tomber s’était barré … les gens sont hallucinants) et filer 2€ à un mec dans le RER.
– j’ai super bien dormi (et sans Lexomil)

tisane menopause
Comment rendre la ménopause presque sympathique ! ^^

Lire la suite »

#137 Challenge « 28 jours de DECAPEPTYL » : semaine 2

Je crois que je suis de plus en plus douée en pensées positives. L’arrivée des beaux jours doit sans doute aider (si je ferme les yeux sur les poussettes et les ventres ronds à tous les coins de rue). Plus que deux semaines avant notre prochain rendez-vous avec Madame-Hope !

Jour 8 (29/03) : – la grasse matinée jusqu’à 10 heures qui a rattrapé ma nuit pourrie. Note pour plus tard : le café après dîner est définitivement une idée à bannir … ou un prétexte pour faire une nouvelle commande Nespresso et tester le décaféiné ! ^^
– je suis à J26 de mon cycle et toujours pas de spotting ! Avec la piqûre de DECAPEPTYL L.P. 3 mg je ne sais pas trop à quoi m’attendre de ce côté-là : règles ou pas règles ? Spotting non-stop (à cause de l’adénomyose qui est censée se « désagréger ») ? Rien du tout ? Enfin pour le moment c’est cool !Lire la suite »