#81 Deuxième IRM pelvienne et coucou l’endométriose !

L’IRM pelvienne, ça me connaît ! Mais Madame Second Avis a tout de même trouvé bon de m’en refaire passer une (à 151€ de dépassement d’honoraires). Docile patiente que je suis, je m’y plie joyeusement. Et là, surprise : le Professeur Tournesol (recommandé par Madame Second Avis) me trouve … de l’endométriose ! Alors pas grand-chose, juste un « point » derrière le « cul-de-sac vaginal » (au fond en haut quoi). Qui peut expliquer des douleurs pendant les règles ou lors des rapports sexuels. Je n’ai pas l’impression d’être concernée plus que ça pendant mes règles, mais c’est vrai que j’ai parfois mal après les rapports … Selon Tournesol, ça n’aurait rien de gênant pour une éventuelle grossesse. Mais ça fait tout de même un truc de plus à ajouter dans mon super CV médical. Youpi.

Ps : Tournesol m’a dit que je ne faisais pas du tout mes 29 ans (30 dans deux mois pile poil). C’est con mais ça m’a fait plaisir.

#34 Les joies de l’IRM pelvienne !

fille-terrifiee
Moi quand j’ai aperçu la tâche sur ma chaise ! ^^

Bon commençons d’abord par le VRAI truc cool : je n’ai pas d’endométriose ailleurs que dans ma cavité utérine. Je peux donc m’en tenir à « adénomyose » sur mon CV de PMette en devenir.

La grosse blague de cet examen, quand tu le réalises pour une suspicion d’endométriose, c’est l’injection vaginale et rectale d’un « gel d’échographie stérile. » Tu dois délicatement t’insérer toi-même le contenu gluant et transparent de deux seringues d’un diamètre ÉNORME avant de te retrouver allongée dans le tube de l’IRM (où tu peux presque faire la sieste, si tu oublies les bruits de la machine). J’avais un peu d’appréhension quand à la sensation. Mais heureusement, une fois que tu as trouvé la position adéquate (surtout pour les fesses, c’est pas évident ; pour le vagin, c’est un peu comme un tampon géant), on ne ressent rien. Des litres (ou presque) de gel qui passent comme une lettre à la Poste ! Fascinant ! ^^Lire la suite »