#56 L’embolisation de varicocèle de Lucien !

mal garé3
Moi quand je me gare comme une Parisienne ! ^^

Il est plutôt classique de dire que c’est la femme qui « morfle » le plus en PMA, mais nous on fait dans l’original : c’est Lucien qui a le droit en premier à son opération pas cool !

Rendez-vous à 7 heures du matin à la Clinique (parenthèse potins ON – celle du « célèbre » Docteur Stéphane Delajoux qui a failli tuer notre Johnny national – parenthèse potins OFF). Impossible pour moi d’accéder au service ambulatoire, nous avons donc convenu que je viendrai seulement après l’opération, pour sa sortie (obligatoirement accompagnée). A moi la grasse matinée de RTT pendant que Lucien se fait charcuter opérer … Ou presque, parce que mine de rien ça m’a quand même un peu stressée de savoir Lucien sous anesthésie « vigile » (pour info, c’est différent d’une anesthésie générale ; ça associe un analgésique (contre la douleur) + un neuroleptique (action sédative) donc le patient est réveillé mais « calme et indifférent (et) insensible à la douleur »). A peine arrivé, Lucien doit mettre toutes ses affaires dans une consigne donc plus de nouvelles !

Lire la suite »

#45 Du côté de Lucien … (2/2)

Hier Lucien a vu pour la première fois l’andrologue, ses résultats sous le bras.

Sans surprise, le traitement pour la varicocèle (« les » mêmes, puisqu’il y en a une grosse à gauche et une plus petite à droite) est l’embolisation : deux piqûres bien placées et le problème « varicocèle » est réglé. Mais aucune garantie de résultat sur les spermatozoïdes : ça peut améliorer la situation comme ça peut ne rien changer du tout. 50-50 !Lire la suite »

#41 Du côte de Lucien … (1/2)

16916935-Illustration-de-dessin-anim-en-noir-et-blanc-du-M-decin-Homme-dans-la-salle-de-consultation-clinique-Banque-d'imagesPour une fois c’est Lucien qui enchaîne les rendez-vous. Au menu aujourd’hui : l’échographie testiculaire !

Je ne suis pas venue avec lui, mais j’ai lu dans la conclusion de l’examen quelques petites choses qui pourraient peut-être expliquer l’OATS « extrême » :  ses antécédents de cryptorchidie dans l’enfance, une hypotrophie testiculaire (on ne rigole pas s’il vous plaît ^^) et actuellement une calcification superficielle et une varicocèle grade III. Des termes bien mystérieux pour nous deux …

L’échographiste lui a parlé de traitements possibles, notamment par le biais d’injections (et pas forcément d’opération).Lire la suite »