#266 FIV ICSI 2 bis : la suite après l’échec du double transfert

Laboratoire Eylau. Prise de sang. Salle d’attente. Comme un putain d’air air de déjà-vu.

Madame-Hope m’a tout de suite demandé comment ça allait, se doutant bien que je ne pétais pas le feu. Je lui ai raconté le petit down qui avait suivi le résultat et ma façon de compenser sur la bouffe. L’inquiétude face à la suite aussi.

Elle a pris le temps de répondre à toutes mes interrogations. Pour faire court et au risque de jeter un pavé dans la mare : à part le diagnostic pré-implantatoire encore interdit en France pour les couples sans souci génétique, les examens style Fish test, Era, Wintest et même MatriceLab n’ont rien de fiable à 100%. « MatriLAB ça marche très bien sur les réseaux sociaux parce que ça parle de « cellules tueuses », NK and co. On est les seuls en France à le pratiquer ; si c’était si génial que ça, pourquoi les autres pays ne le proposent-ils pas ? Peut-être que dans quelques années on pourra affirmer que c’est un test indispensable, mais pour le moment il n’en est rien. » En résumé : tous ces tests donc j’entends parler sont trop expérimentaux, non concluants ou alors les études à leur sujet se contredisent. D’après Madame-Hope même l’IMSI est remis en cause, car finalement ça n’apporte pas de meilleurs résultats que l’ICSI.Lire la suite »

Publicités

#238 FIV ICSI 2 bis : la ponction

La ponction, c’est presque une routine maintenant pour nous. J’ai passé une très bonne nuit, la preuve que ça ne me travaille pas plus que ça.

Avant l’intervention Madame-Hope insiste sur le risque d’hyperstimulation. J’ai eu une « très bonne réponse ovarienne » et elle s’attend à « une dizaine d’ovocytes minimum ». Elle m’arrête d’office une semaine, me conseille de manger protéiné et m’ordonne d’envoyer Lucien acheter une balance pour vérifier que je ne prends pas trois kilos en une nuit. Pas de transfert frais. Une ordonnance de DOLIPRANE et de progestérone (que je ne prendrai pas). Je la rappelle lorsque j’ai mes règles, sauf si j’ai un souci d’ici-là.Lire la suite »

#236 FIV ICSI 2 bis : troisième contrôle

Douzième jour de stimulation. Troisième jour de suite que je me pointe au laboratoire. À quand une carte de fidélité ?! Je suis un peu moins fraiche que lundi : nausées et vertiges m’accompagnent depuis le réveil. Les hormones doivent commencer à peser (œstradiol à 2487 pg/mL la veille). Le stress un peu sûrement : je rêve d’écho folliculaire et de PMA où bien évidemment rien ne se passe bien. Et puis les kilos de Kinder et Ben & Jerry’s engloutis hier aussi … Mais c’est normalement la dernière ligne droite, avec une ponction prévue pour vendredi (ou lundi au plus tard).

gif-tired
Mon état au 12ème jour de stim.

Lire la suite »

#235 FIV ICSI 2 bis : deuxième contrôle

Dixième jour de stimulation et c’est (re) (re) (re) reparti pour un duo « labo Eylau & Madame-Hope » (comme un air de déjà-vu). Rien à signaler de mon côté : je vis très bien avec mon paquet de follicules et d’hormones quotidiennes. Ça me fait un peu chier de me taper deux heures de transports en commun juste pour un tube de sang et une sonde endovaginale, mais c’est le jeu Lucette Lucienne.Lire la suite »

#233 FIV ICSI 2 bis : premier contrôle

IMG_3592
Vestiges d’une soirée normale chez nous.

Six jours après le début de la stim, c’est (re) (re) (re) reparti pour un duo matinal « prise de sang & échographie ». J’ai l’impression que ce premier contrôle arrive plus tardivement que pour les FIV précédentes (mais j’ai la flemme de vérifier).

Pour le moment ça va plutôt bien, même si je suis un peu KO à cause d’un sommeil toujours pourri. Lucien gère chaque soir la préparation des mixtures et moi j’injecte. La routine quoi. D’ailleurs j’ai découvert avec effroi que ces hormones étaient produites dans « des cellules ovariennes de hamster chinois génétiquement modifiés ». WTF ?! Outre le fait que, comme me l’a fait remarquer Lucien, les hamsters n’ont pas de nationalité, je trouve ça hallucinant ce qu’on s’envoie dans le bide sans poser de questions.Lire la suite »

#232 FIV ICSI 2 bis : un début en fanfare !

Vendredi 5 janvier 2018 – 10 heures du matin. J’émerge tranquillement d’une bonne nuit. J’ai mal au ventre. Alors Ok j’ai beaucoup mangé la veille, mais il y a quelque chose d’autre. Dix minutes plus tard, aucun doute : c’est J1.

Je fais tranquillement couler mon café en téléphonant à la secrétaire de Madame-Hope pour lui expliquer la situation. Mais je n’ai même pas le temps de finir mon petit-déjeuner qu’elle me rappelle : « Madame-Hope veut vous voir ce matin pour une échographie. Faites aussi une prise de sang. » Moi qui pensais naïvement que ce serait pour lundi ! J’explique en trois mots que je vis dans les Yvelines, donc pas forcément la porte à côté, et que je serai sûrement en retard. « Pas de soucis, on vous attend. » Branle-bas de combat, douche en speed, Lucien me conduit à la gare, je saute dans le premier RER et j’arrive au cabinet une heure plus tard.Lire la suite »