#370 « On va vous donner un petit coup de pouce. »

Ce qui devait arriver arriva : ma dernière copine PMette est enceinte. Mes yeux s’embuent de tristesse à la lecture de son message, malgré toute la joie que je ressens pour elle. ❤

Comme la vie est bien faite parfois, le soir même j’ai rendez-vous chez mon psychiatre. D’emblée je lui dis ironiquement que je pense couver une petite dépression saisonnière. On est en novembre, la nuit tombe à 17 heures et il fait froid. Mais en vrai j’ai la déprime chevillée au corps depuis quelques temps : zéro motivation (même pour le yoga je dois me forcer) et moral en berne les ¾ du temps. Au boulot je fais acte de présence : cerveau vide devant mon écran, je m’en tiens au minimum syndical, incapable de me concentrer sur quoi que ce soit. La présence de ma collègue folle ne m’aide pas – plus qu’un mois à tenir – et je passe le plus clair de mon temps à glander sur internet à la recherche de … De quoi ? D’un sens à la vie ?

giphy-2Lire la suite »

#368 La question à 1(0) 000 dollars !

Pour la FIV DO nous avions initialement choisi Reprofit, à la fois pour les tarifs moins chers qu’en Espagne et pour les retours d’expérience encourageants et rassurants.

Ça fait bientôt un an que je mets de l’argent de côté tous les mois pour ce projet. Et aujourd’hui les cliniques espagnoles ne sont plus « hors budget ». Avec mon job temporaire à temps plein, ma cagnotte atteindra les 10 000 euros au printemps 2020, date que nous avons choisie pour nous lancer dans cette ultime option PMesque qu’est le don d’ovocytes.

giphyLire la suite »

#366 IAC 3 – Passion progestérone et visualisation (trop) optimiste …

Pour cette dernière IAC, je donne tout fais du zèle : j’ajoute un troisième ovule de progestérone, entre celui du matin et celui du soir. Ovule de 10 heures, ovule de 16 heures, ovule de 22 heures. Parce que j’ai toujours l’impression d’en paumer la moitié à midi, et a priori je ne risque pas grand-chose avec cette automédication personnelle (que je ne recommande évidemment pas).

img_3268-1
Danette, mannequin officiel de ce blog. Accepte tous les shootings du moment qu’il y a de l’endive.

Lire la suite »

#365 « La folie, c’est se comporter de la même manière et s’attendre à un résultat différent. »

Oestradiol à 1608 pg/ml le matin du quatrième contrôle de cette dernière IAC. Cinq à six follicules matures. Madame-Hope me raconte le cas récent d’une patiente dans le même genre que moi (sous-entendu : cas désespéré) qui a eu trois fécondations avec une IAC en mode « no limit sur les follicules ». Deux embryons n’ont pas tenu mais le dernier est toujours en place. Elle me demande à demi-mot si je souhaite maintenir l’insémination avec mes cinq follicules. Of course meuf ! Tu déconnes ou quoi ?! Je ne me suis pas tapé une stim pour tout plaquer maintenant. « Et à 200 balles l’IAC, faut rentabiliser » dixit Lucien. Notre famille nombreuse est en marche, un point c’est tout.

giphyLire la suite »

#361 IAC 3 : l’IAC relou !

J6. Prise de sang et échographie avec la remplaçante de Madame-Hope. 

Fatigue, maux de tête, moral en dents de scie, compulsions alimentaires et sommeil de merde : comme pour les IAC 1 et 2, le MENOPUR ne me réussit pas. « Heureusement c’est la dernière fois. » Voilà ce que je me dis pour tenir le coup. Je sais que la ménopause artificielle avant la FIV DO sera peut-être pire, mais chaque chose en son temps !

Rien à signaler côté échographie : on rejoue exactement la même partition que les deux fois précédentes. Pourquoi le résultat serait-il différent ? Le bonus, c’est le programme qu’elle m’annonce pour la suite :Lire la suite »