#287 L’été sans PMA …

Depuis que Lucien et moi nous sommes faits « recaler » de la FIV, on a mis en place les grands moyens : compléments alimentaires à gogo, 5 fruits et légumes quotidiens, éjaculations toutes les 48 heures, deux cafés maximum par jour et trois verres d’alcool par semaine. Bref : c’est pas franchement la fête tous les jours chez nous, mais on s’y tient plutôt bien. Et puis surtout on sait pourquoi on fait tout ça.

giphy1
Par contre parfois ça donne un peu ça. ^^

Lire la suite »

Publicités

#264 FIV ICSI 2 bis : se relever après un échec

Un grand merci pour tous vos mots sous mon précédent article. ❤

La pire a été d’annoncer la nouvelle à Lucien. La tronche de la surprise quoi …  Puis on a pleuré (un peu), on a bu (surtout Lucien), on a mangé (trop), on a dormi (mal) et on a confirmé l’absence totale de grossesse avec une seconde prise de sang à la date initialement prévue, histoire de faire les choses dans les règles. Spoiler alert : il n’y a pas eu de miracle.Lire la suite »

#252 FIV ICSI 2 bis : ménopause artificielle & moral …

J’ai vu le psychiatre vendredi. Comme chaque fois, je lui fais l’état des lieux de ma vie depuis notre dernier rendez-vous. Et entre la reprise du taff et la ménopause artificielle, j’avais des choses à raconter.

Comme l’année dernière, je cumule presque tous les effets secondaires « très fréquents » de l’injection de DECAPEPTYL : difficultés à dormir, changements d’humeur, diminution de la libido, bouffées de chaleur et transpiration excessive. Tout cela est « dépressogène » d’après le psy. Si l’on ajoute que ma façon de gérer ces bouleversements passe par les excès alimentaires compulsifs à outrance, vous obtenez LE cocktail fatal pour ruiner n’importe quel moral, même ceux dopés au ZOLOFT.

giphy1

Lire la suite »

#246 Lucienne devient zen !

Avant de commencer mon rythme pépère de télétravail, cette semaine je suis au bureau.

Ma plus proche collègue doit accoucher fin mars et a prévu de rester bosser jusqu’au début du mois. Elle est énorme. Dans les couloirs, j’ai aperçu une autre nana rentrant à peine de congé maternité et déjà à nouveau en cloque. Sans compter ma boss, qui revient d’ici peu après avoir donné naissance à son bébé en novembre.

Il y a quelques mois, la vision de tout ça m’aurait achevée. Aujourd’hui ça ne me fait plus rien, mais je ne suis pas pour autant anesthésiée. Je suis juste optimiste, zen, pleine d’espoir et de motivation. Concernant la PMA bien sûr, mais aussi la vie en général.

Je manque de mots pour exprimer ma gratitude à mon psychiatre qui a remis mon cerveau en mode happy grâce au ZOLOFT.

thankyou

#245 FIV ICSI 2 bis : ménopause is coming !

Deux heures à poireauter chez Madame-Hope (record battu) pour s’entendre dire (entre autres) que « c’est pas Fangio » du côté de mes ovaires. On est encore loin de l’ovulation mais on est pas venu pour rien : il y a de l’adénomyose à gogo, donc adieu le transfert sur ce cycle. Ce n’est pas vraiment une surprise, même si c’est un petit coup au moral. La grosse piqûre de DECAPEPTYL m’attend donc pour la semaine prochaine. Prochain rendez-vous en mars pour savoir si on fait durer le plaisir la ménopause.

goodluckLire la suite »

#244 Dépression, PMA et télétravail !

Rendez-vous mensuel avec mon psychiatre. Je vais bien (merci la pilule du bonheur), je lui raconte la FIV en cours, les éventuelles étapes à venir et explique que je « veux » reprendre le travail. En vrai je n’en ai pas plus envie que ça mais ma N+2 et les RH commencent à s’impatienter. Je n’ai pas mis les pieds là-bas depuis fin novembre (bien que je bosse régulièrement depuis chez moi) et j’ai cru comprendre qu’ils envisageaient de me remplacer durant mon absence si celle-ci se prolongeait (en réalité, exceptée moi, personne ne pourrait former un éventuel intérimaire ; mais ça n’a pas eu l’air de les effleurer). Sauf que je tiens à conserver ma relative « toute-puissance » sur mon poste, alors l’idée d’un suppléant ne me branche pas du tout.

Néanmoins mon arrêt de travail à rallonge va peut-être me permettre de bénéficier officiellement du télétravail, sur une durée limitée et déterminée (mais c’est toujours mieux que rien). Pour cela, il me faudra convaincre le médecin du travail … Je fais donc appel à vous : je suis preneuse de toutes idées permettant de justifier un télétravail quand on est en PMA et en dépression (mais bien joyeuse sous médocs) !

workformoneyLire la suite »

#242 FIV ICSI 2 bis : l’entre-deux !

Je me suis complètement (re)lâchée depuis la ponction. Physiquement d’abord : + 4 kilos. Mon prétexte : « J’ai réussi à pondre 4 embryons, j’ai bien le droit de me faire plaisir. » Et puis si j’arrête de manger deux tablettes de chocolat et un pot de crème glacé par jour, tout rentrera dans l’ordre. Je dors bien et ça ne m’était pas arrivé depuis très longtemps. J’ai eu la malheureuse idée de demander sur un coup de tête une frange chez le coiffeur (heureusement que ça repousse). Et j’ai pris mon courage à deux mains pour demander des cours particuliers de natation (qui me serviront quand nager sera la seule activité possible avec mon gros ventre). Bref : mon ZOLOFT fonctionne toujours très bien !

zoloft.gifLire la suite »