#120 En avant tranquillement vers la suite des événements [et petit énervement inside]

Ça y est, le prochain rendez-vous avec Madame-Hope est calé : ce sera le 7 mars. Quand Lucien a eu la secrétaire au téléphone, cette dernière lui a encore fait le coup du « appelez-nous au premier jour du cycle pour le transfert ». Merci, mais non merci. On va d’abord discuter avec Hope parce qu’on a des questions et pas forcément l’intention de faire un transfert maintenant (cf. mon AMH moisie et l’idée de programmer une deuxième FIV pour faire des « stocks » d’embryons).

hopeisnecessaeryLire la suite »

#119 Adoption : la première réunion d’information

adoption_dessinHier avait lieu la fameuse réunion d’information, première étape de la demande d’agrément en vue d’une adoption (mais qui n’engage à rien). J’avais un peu peur de m’ennuyer, mais ce fut très intéressant.

Je ne sais pas trop comment vous parler de cette réunion … Je ne vois pas l’intérêt de retranscrire toutes les informations reçues. Néanmoins il y a certaines choses qui m’ont marquées ou surprises. Déjà j’ai découvert qu’il y avait deux types d’adoption : l’adoption plénière et l’adoption simple. Que ma grosse peur, le refus d’agrément, ne concerne même pas 10% des cas (dans notre département). Par contre, si l’agrément est refusé, il y a un délai (énorme) de 30 mois avant de pouvoir faire une nouvelle demande. Et si la procédure pour l’agrément ne dure « que » 9 mois (tout un symbole hein), il n’y a quasiment jamais moins de 3 ans d’attente avant de devenir officiellement parent d’un enfant adopté.Lire la suite »

#116 En vrac : l’adoption, la PMA, le sens de tout ça et la réunion d’information !

faire-part-adoption-dessin-enfantin-garcon-afrique-haitiJ’ai hésité à créer une nouvelle catégorie sur ce thème : l’adoption. J’en avais déjà parlé un peu. L’idée ne m’a pas quitté et ne me quitte jamais. L’adoption reste à mes yeux une démarche beaucoup plus « sensée » que la PMA. Je ne juge ni l’un ni l’autre, bien évidemment. Mais je m’interroge, constamment. D’autant plus quand je constate, en fouinant dans mes archives, que j’ai déjà écrit plusieurs fois ici à quel point l’adoption est  une évidence à mes yeux.

Le « sens », j’en reviens toujours à ça. Trouver du sens. A ma vie, à mes actes, à mes choix. C’est ma quête ultime. Parfois souvent je me dis que j’ai le cerveau mal calibré, à me poser mille et une questions qui n’ont pas l’air d’effleurer les trois quarts de la population mondiale. Je suis encore bien loin d’être arrivée au bout de ma réflexion sur ce thème. Mais voilà, c’est toujours là dans un coin de ma tête. Lire la suite »

#93 « À force de remettre à plus tard, la vie nous dépasse. » Sénèque

Cela fait maintenant des semaines que je me torture la tête avec tout un tas de questions : faut-il s’acharner à vouloir faire à tout prix un bébé alors que nos corps ne sont pas faits pour ça ? N’est-ce pas immensément égoïste ? Et si on y arrive jamais ? Et si notre couple ne tenait pas la route ? Ne serait-ce pas un immense gâchis, avec au milieu de tout ça un enfant qui n’a rien demandé ? Quel est le sens de tout ça ? L’adoption n’est-elle pas mille fois plus sensée ? Bref. Je cogite un peu quoi.

Quand j’ai parlé de mes doutes à propos de mon couple et de la FIV à mes amie, l’une d’elle (celle qui est actuellement enceinte) m’a répondu ceci : « Si tu veux vraiment un enfant biologique, n’hésite pas. L’amour d’un enfant c’est à vie. Le couple c’est souvent secondaire. » J’en étais presque choquée tellement je trouve ce raisonnement égocentré. On ne fait pas un enfant pour avoir une garantie d’être aimée à vie ?! Mais, sans que j’arrive vraiment à me l’avouer, il y a une partie de moi qui comprend. La trouille de se retrouver VRAIMENT seule un jour. Sans parent, sans sœur, sans enfant. Sans famille.Lire la suite »

#85 La goutte d’eau qui fait déborder le vase …

will-the-fear-the-walking-dead-zombies-be-beautiful-being-from-laSamedi matin, énième prise de sang (en duo avec Lucien). Une longue attente, puis mon tour. La même nana que la dernière fois, celle qui m’a retiré 14 tubes sans souci. Elle me reconnait au moment où son regard croise mon tatouage, on en rigole. Quatre tubes cette fois. Easy, je me dis.

Ben non. J’ai découvert que les veines pouvaient rouler. Qu’on pouvait se faire triturer le bras avec l’aiguille pendant 2 minutes avant d’arriver à les choper et que ça pouvait faire très mal.Lire la suite »

#31 « Il n’y a aucun mal à changer d’avis, pourvu que ce soit dans le bon sens. » Winston Churchill

22348129-dessin-la-main-de-bande-dessin-e-heureux-vies-heureuses-de-la-famille-Banque-d'imagesIl y a plusieurs années, je clamais haut et fort que je n’aurai jamais d’enfant « à moi ». Parce que le monde actuel était trop dur et qu’il y avait déjà sur la planète des milliers d’enfants qui avaient besoin d’une famille.

J’ai toujours voulu adopter. Dans ma tête, ça avait plus de sens que procréer. Vouloir son bébé avec son propre matériel génétique, c’était égoïste. Bizarrement, je suis toujours tombée sur des hommes qui n’étaient pas contre l’idée, mais pour qui il était important d’avoir aussi un enfant « à eux ». Lucien n’a pas fait exception ! Bien qu’avant moi, l’idée de l’adoption ne lui ait jamais effleuré l’esprit, nous avons plus ou moins conclu tacitement ce deal : notre famille se composera (au moins) d’un bébé à nous et d’un enfant adopté.Lire la suite »