#356 La suite logique …

Ma pote – en couple depuis très longtemps – qui a acheté un appartement et vient de se faire licencier :

« On va peut-être se lancer pour essayer de faire un mioche. Je suis pas méga motivée mais j’ai 31 ans. C’est l’âge quoi. Et le chômage à 90% pendant trois ans, c’est une opportunité. Je me dis que je vais avoir le déménagement, et j’aurai un bon salaire au chômage. Donc c’est l’occasion. Après j’en rêve pas. Mais c’est la suite logique. Chômage, nouvel appart, j’ai passé la trentaine … Ça se tente. Les gosses je trouve toujours ça répugnant, mais c’est la suite logique. J’ai jamais dit que j’en voulais jamais … D’ailleurs là j’ai pas une grosse envie mais bon, why not. C’est le moment quoi. J’aurai pas de meilleure opportunité. »

J’adore cette meuf, sincèrement. Je respecte son choix. C’est sa vie, chacun mène sa barque comme il l’entend. Mais c’est difficile de décrire à quel point ses mots m’ont heurtée. Parce que – vous le sentez comme moi le scénario à venir ? – elle va se retrouver en cloque à peine trois mois après avoir arrêté la pilule, c’est sûr.

Je serai ravie pour elle, évidemment. Et tellement triste pour moi, pour Lucien. Tellement dégoûtée par la vie. Avec Lucien nous étions ensemble depuis moins d’un an quand on s’est dit que ce serait cool de fonder une famille. C’était en vacances en Suisse, quelque part entre la fin de l’année 2014 et le début de 2015. Je n’ai pas pensé « opportunité » ou « suite logique ». J’ai pensé : « On s’aime, soyons fous, ce sera le bonheur. » Résultat ? Presque cinq ans plus tard, on en est toujours au même point. Le coeur juste un peu ravagé par l’infertilité et les échecs à répétition.

62 réflexions sur “#356 La suite logique …

  1. J’avoue que ces mots sont durs je les trouvent blessants pour l’enfant à venir. Genre on t a fait parce que c’était logique c’est chaud. Un enfant ça se fait quand on veut une part de l’autre un mini nous le fruit de notre amour pas parce que c’est sur la liste de la vie parfaite de la Vie . Depuis la vie c’est une suite logique normale d’événements ? Après c’est un ressenti. Courage à toi 😘

    Aimé par 1 personne

    • Bordel si la vie c’est une suite logique et normale d’évènements, moi je suis dans une dimension parallèle depuis quelques années ! ^^
      Ses mots sont hard, c’est vrai. Je sais qu’elle est bien dans son couple, elle est « tranquille » et elle kiffe ça. Un enfant viendrait forcément bousculer sa routine, d’où le « j’ai pas une grosse envie mais why not ». Une part de moi la comprend, d’autant mieux maintenant, avec 24 heures de recul.

      J'aime

  2. Je comprends ton sentiment mais ce que je lis surtout c’est “on s’aime avec Lucien” et ça franchement ça n’a pas de prix… vous vous soutenez… alors ta copine je ne la connais pas mais elle ne se pose pas les bonnes questions et je ne sais pas si elle sera heureuse… on fait pas un gosse comme on achète un sac à main !
    Nous perso on a pas réussi à le faire cet enfant et pourtant qu’est ce qu’on a essayé … je mentirai si je ne disais pas que ça fait chier certains jours mais je sais aussi que je suis plus forte qu’avant et surtout heureuse malgré ce coup de la vie et ça c’est le beau pied de nez qu’on puisse faire à dame nature la p…

    Aimé par 3 personnes

    • Je ne commente pas très souvent pourtant je te suis activement. Franchement peu importe à quel point j’aurais eu de l’affection pour la copine en question, j’aurai été incapable de ne pas lui faire remarquer que ce n’était sans doute pas une super idée de faire un enfant pour cette « raison », que pour le futur gamin c’est naze s’il l’apprend un jour, et qu’en prime dire ça quand d’autres en rêve et n’y arrive pas, bah merde c’est juste vraiment au mieux maladroit au pire méchant.

      Courage à toi et oui, l’amour c’est la vie.

      Aimé par 1 personne

      • C’est fou parce que ça ne m’a même pas traversé l’esprit. Sur le coup je me suis juste dit « quel luxe de pouvoir choisir ainsi », suivi de « quelle injustice parce que même si elle en crève pas d’envie je suis sûre que ça va fonctionner dès le premier essai ».

        Aimé par 1 personne

    • Quand j’ai recherché les dates, je me suis dit « waou on a passé beaucoup + de temps à être un couple en PMA qu’un couple insouciant ». D’ailleurs si ça avait pris tout de suite, maybe les gens auraient dit que c’était trop tôt !! Cinq ans + tard on est plus du tout insouciant mais on s’aime toujours et on est soudé comme jamais.

      Aimé par 1 personne

  3. La suite logique, pour faire comme tout le monde, après ça fait tard… Tellement incongru pour nous qui le souhaitons, désirons si fort ! Ça me rappelle cette question qui me reviens sans cesse: vous devez vraiment le vouloir cet enfant pour être prêts à subir tout ça…
    Nous on a attendu le « bon moment », une situation financière stable,on a libéré une chambre, j’ai changé de boulot, j’ai libéré un max de temps pour avoir un max de temps dispo pour cet enfant à venir. Fonder une famille, priorité N°1, le reste passera au second plan… Quand tu vois que certains qui ne le souhaitent pas vraiment n’ont qu’à claquer des doigts, ça fait mal.

    J'aime

  4. « les gosses je trouve toujours ça répugnant » SIC
    non c’est pas une bonne idée du coup, elle n’est pas prête…
    Elle va tomber enceinte alors qu’elle n’en a pas envie : tu la vois venir la parfaite PB qui se plaint tout le temps de son sort ? 😓
    En fait c’est une parfaite candidate pour DNLP 😉

    Aimé par 2 personnes

    • Je suis bien d accord avec le sic…. et si c’est pour se donner un « genre détachée par la question  » je trouve ça vraiment maladroit… pensées pour toi ma Lulu

      J'aime

    • C’est la même chose qui m’a franchement choqué… Les enfants ça me répugnent… punaise… la vie est vraiment très injuste parfois. Je comprends tellement que ces mots t’aient blessé…

      J'aime

  5. Honnêtement je trouve son message pathétique et si elle connaît ta situation plutôt blessant ! Sérieux quand on galère et qu on arrive au graal bien sûr on se dit pas qu on est content d être passé par là mais on apprécie tout avec une autre saveur et je pense que ça donne une force de dingue par rapport aux difficultes!!! Par curiosité Tu as repondu ?!

    Aimé par 1 personne

  6. Oui, c’est choquant, mais honnêtement, je me demande combien de gens pensent comme ça. Vraiment: on est tous plus ou moins soumis aux diktats sociaux (se marier ou être en couple, avoir des enfants, etc.). Ce que je me demande c’est plutôt combien de mes amis (ou de mes pas-amis, hein) ont eu des enfants sans vraiment les vouloir, juste parce que c’était la suite logique ? J’ai entendu un jour une pote dire que pour son premier elle n’était pas prête à être mère, elle était seulement prête à être enceinte. (Parenthèse: je suis plus que prête à être enceinte et aussi mère… DNLP si tu m’entends…). Ce que je comprends par là, c’est que quand tu ne galères pas, il y a plein de questions que tu ne te poses pas vraiment, parce que justement: avoir des enfants, c’est aussi une pression sociale, voire un signe de réussite. A tort, hein, entendons nous bien! La réussite serait de les élever correctement (mais bon, je me répète). Et après coup, certains se rendent compte de ce que cela veut vraiment dire. J’ai une connaissance qui s’il avait su, n’aurait pas eu d’enfants. (C’que c’est con quand même… quand tu penses comme on galère… la répartition des chances laisse à désirer).
    Bref, Lucienne, comme toi, je vois déjà l’annonce: « c’est arrivé super vite… on ne pensait pas, bla bla bla…. bla bla …. bla bla. Courage Lucienne, Courage.

    Aimé par 2 personnes

  7. moi aussi je le vois venir grand comme une maison. ce que je ne comprend pas c’est pourquoi elle t’écrit ça à toi?perso je pense que c’est une stratégie pour te préparer, ou jauger ta réaction face à la décision qu’il on prise et qu’en réalité elle en veut bien de ce gosse.
    Queenee psychologue/radiée de l’ordre des psy 🙂

    Aimé par 2 personnes

  8. Mais cette copine, elle est au courant de vos problèmes d’infertilité?

    Si c’est le cas, ça laisse vraiment sans voix une méchanceté pareille…

    Si ce n’est pas le cas, c’est juste très triste pour elle et son potentiel futur enfant…

    J'aime

  9. Tout à fait d accord , c est sur qu elle va tomber en cloque en 2 sec ….c est celles qui s en foutent le plus , à qui ça arrive direct …enfin ,,,,je me rassure en me disant que chacun a son lot à porter à un moment où un autre .. Alors peut être qu elle aura un gosse rapidement, mais qui sait quelle genre de galère elle pourrait avoir …. Le licenciement ce n est pas super gai …

    J'aime

      • Ça serait interessant de comprendre ce qu’elle attend de toi au final en te disant ça. C’est super difficile de faire abstraction et d’être empathique. Peut-être attend-elle que tu lui confirmes que la raison et la logique n’ont rien à faire dans un désir d’enfant… et que vus ses mots il faut peut-être qu’elle y réfléchisse un peu plus…
        Ça montre qu’elle n’a pas de tabous d’accord mais c’est quand même très limite…. on va mettre ça sur le dos de la maladresse et de ton « hyper coolisme »

        Aimé par 1 personne

  10. « Les gosses je trouve toujours ça répugnant, mais c’est la suite logique », je lui souhaite de faire partie de ces gens qui trouvent que les gosses c’est pas terrible chez les autres mais c’est génial chez soi car sinon la vie va pas être tout rose pour elle dans les prochains mois (car oui, à mon avis tu peux déjà te préparer à l’annonce de grossesse ……..)

    Aimé par 1 personne

  11. Peut-être qu’elle ne s’est pas rendue compte que c’est indélicat de te dire ça. Il y a des gens qui n’ont pas l’air de ressentir vraiment l’infertilité comme un sujet triste, je l’ai remarqué aussi dans mon entourage, en général ceux qui ne veulent pas d’enfant pour l’instant. Je ne sais pas si ne pas en vouloir à fonds joue après sur le parent qu’ils deviennent. Mais sur le coup, quelle injustice de l’entendre.. Moi j’ai rien envie de savoir des circonstances d’arrêt de pilule des autres, je redoute ces conversations.

    J'aime

  12. pour la majorité des gens c’est la suite logique des choses de faire un enfant… apres je ne serai pas aussi dure que les filles 🙂 je pense que faire un enfant juste que c’est le bon moment n’est pas une mauvaise raison. il y a pleins de raisons et chacun est libre de choisir les siens. ca ne l’empêchera pas de l’aimer quand il sera là… après, t’en parler comme ca (vu ta situation) c’est choquant!

    jai une copine elle m’a dit : a 30 ans je passe manager,31 appart et 32 enfant! a l’époque javais 30 ans je venais de rentrer en pma et jai pensé « ca va jai 2 ans encore avant que son gosse arrive. je suis large ».auj, on a toutes les 2 32 ans… je suis toujours en pma et j’attends amèrement de recevoir un sms m’annonçant qu’elle est enceinte (toutes les autres cases sont check lol)

    Aimé par 1 personne

  13. La suite logique… Entendu ce matin même ici par le médecin du travail au sujet « du petit deuxième ».
    Les gens non confrontés à nos problèmes ne se posent juste pas de questions ; ils se laissent porter par les évènements sans y réfléchir de trop.
    Moi ce qui me choque surtout venant de ta copine ce n’est pas ce qu’elle pense (tant de gens le pensent…), mais qu’elle te le dise à toi. Aussi cash soit-elle, quel manque d’empathie pour te balancer comme ca son jemenfoutisme à la gueule ! Aussi peu de considération, ca me met en rogne. Bises Lucienne 😘

    J'aime

    • Je partage ton avis, sur les gens en général et sur mon amie. Bon après vous ne connaissez pas le personnage (et ç’en est un) ^^ donc je ne lui en tiens pas rigueur (après explications et partage de mon ressenti quand même).

      J'aime

  14. Plein de nanas ont en effet ce genre de raisonnement. Une copine a eu le même pour le premier (qu’elle aime et dont elle s’occupe très bien !) et là elle met en route le 2eme « mais ça serait bien que ça n’arrive pas trop vite y a pleins de projets intéressants au boulot ». Mais le petit a 2ans c’est le moment non ?
    J’ai une copine avec qui on se dit tout qui a avorté pendant mon parcours PMA. Elle a souffert de son côté sans m’en parler de peur de me faire de la peine… J’ai trouvé ça triste aussi cette situation…

    Aimé par 1 personne

  15. Elle a tort, ta copine, il manque le chien et le scenic comme cases à cocher avant de faire le grand saut. Attention à ne pas bruler les étapes, c’est important.
    Sinon, les gens et leur conformisme social, il faudrait qu’on soit capables de s’en moquer ou d’en rire, mais le problème c’est qu’elle te balance ça sans aucune empathie. Face à ce genre de réflexion, je me demande toujours comment réagira la personne le jour où un grain de sable va venir enrayer la machine et perturber le planning millimétré de leur vie… bref, bon courage pour les prochains échanges, où tu vas guetter les signes de début de grossesse.

    Aimé par 2 personnes

  16. Waaaa, je n’ai pas de mots… C’est si violent ! J’espère pour elle et son futur bébé qu’elle ne tombera pas enceinte tout de suite…
    Ça peut paraître étrange de souhaiter ça à quelqu’un mais ça n’a rien de méchant. Quand je regarde au tour de moi, toutes celles qui sont tombées enceinte à C1 ou C2, sous pilule ou par accident… Franchement, je ne les envie pas. Ça à tellement l’air d’être une corvée et un poids pour elles. Toutes ces filles qui pleurent à l’idée que le week-end approche parce qu’elles vont devoir passer deux jours entiers avec leur(s) enfant(s). Elles sont si malheureuses et peu épanouies dans leur rôle de maman que j’en suis triste pour elles (et les enfants qui, forcément, en patissent…). Beaucoup sont juste incapables de faire passer leur bébé avant elle, d’agir dans l’intérêt de leur enfant, d’être emphatique,…
    Je sais que c’est facile à dire parce que je n’ai attendu que 2 ans pour avoir ma fille et qu’on a eu une chance inouïe que tout aille si vite et se passe si bien. Je suis tellement reconnaissante d’être passée par un TEC, d’avoir eu un début de grossesse si compliqué et d’avoir failli mourir en fin de grossesse ! Sans toutes ses épreuves, je n’aurais jamais pu être la mère que je suis aujourd’hui : épanouie, à l’écoute de mon bébé, heureuse,… Jamais la bienveillance, l’éducation positives et l’allaitement long ne se seraient imposés à moi si je n’en avais pas chier grave avant.
    J’espère sincèrement que tu puisses un jour connaître ce bonheur d’être maman et que ce parcours et ces épreuves puissent finir par se révéler être une de tes plus geande force.

    J'aime

  17. Alors… tu devrais ptet discuter avec ta pote, pour son bien… j’en ai connu plein des comme elles… c’est pas une bonne idée de faire un gosse dans ces conditions là… et je ne parle même pas pour le loulou là… TOUTES sans exception avaient sous-estimé à quel point un enfant c’est aussi des contraintes, une révolution personnelle et dans le couple (parce que toutes tes priorités se retrouvent décalées vers le bas… quelqu’un va passer avant toi pour tout) s’en sont suivi, dépressions, divorces ou séparations… bref, pas cool.

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s