#352 IAC 2 : the end

Après mes quelques jours de cafard autour de l’insémination a succédé la « vie normale » (option protège-slips et ovules de progestérone) (option double tirage de chasse d’eau pour ne pas laisser une armée de petits « flotteurs blancs » 😉 à la surface des WC) (toi-même tu sais de quoi je parle si t’es une vraie PMette). Mon ventre a déballonné – d’ailleurs quelqu’un saurait me dire pourquoi après une IAC on est douloureusement gonflé comme après une ponction !? – donc je me suis sentie mieux. Corps fonctionnel et moral optimiste, tout est Ok.


Une semaine plus tard. Aucun sentiment d’être « dans l’attente ». J’y pense parfois – évidemment – mais je n’y crois tellement pas que le temps passe sereinement. J’ai des symptômes chelous mais ce sont exactement les mêmes que d’habitude quand je suis sous progestérone et j’en ai marre de me faire des films.


Deux jours avant la date de la prise de sang, mon corps me spoile : syndrome prémenstruel de l’espace + sang mélangé à la progestérone. C’est la grève des laboratoires (il ne manquait plus que ça), heureusement le mien est quand même ouvert jusqu’à 15 heures ; je m’y rends donc avec un peu moins de 48 heures d’avance sur ce qui était prévu. C’est con, pour une fois que j’arrivais à attendre ce moment sans souci et sans impatience et sans espoir. C’est sans surprise et – presque – sans déception que je prends connaissance du résultat.

DOSAGE DE BETA-H.C.G. PLASMATIQUE
Taux < 5 UI/l
Test de grossesse : Négatif

« Tout le monde s’habitue. C’est dans la nature humaine. On s’habitue à voir l’inhabituel, on s’habitue à vivre des choses dérangeantes, on s’habitue à voir des gens souffrir, on s’habitue nous-mêmes à la souffrance. On s’habitue à être prisonniers de notre propre corps. On s’habitue, ça nous sauve. »
Patients – Grand Corps Malade

22 réflexions sur “#352 IAC 2 : the end

    • C’est une décision perso qu’il vaut faut discuter à deux – Le plus dur est de connaître ses limites… par chance nous avons eu le même timing dans notre couple pour dire « stop »… je pense qu’il faut digérer ce qu’il vient de se passer et ne pas forcément réagir à chaud … c’est pas évident et pour l’avoir vécu de (trop) multiples fois il prendre son temps 😘

      Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s