#351 « Toujours pas grand-mère. »

Il y a quelques jours j’ai bidouillé la boite Gmail de ma mère pour lui rediriger ses mails Outlook dessus. Je fais un essai, tout est Ok. Mais en allant supprimer mon message test, j’ouvre – sans vraiment le vouloir – un ancien courrier qu’elle a envoyé à ses amies. Mes yeux ne peuvent pas éviter cet extrait :

(…) le temps semble encore figé malheureusement … toujours pas grand-mère (…)

Il y est aussi question de la seconde greffe de mon père, et sûrement d’autres choses que j’ai oubliées face à la puissance de cette petite phrase. Je me fige mais je suis au boulot alors je me ressaisis rapidement, envoyant ma découverte à Lucien, mon meilleure pote et ma dernière copine PMette. Pour le respect de l’intimité de ma mère, on repassera hein. Mais il fallait que je partage ça. Parce que quand on met en commun sa peine avec quelqu’un, ça la divise un peu non ?! (technique 100% égoïste)

Tristesse et culpabilité, voilà donc ce que je ressens. Mon pote répond par un smiley malheureux. Lucien dit : « On fait de notre mieux pourtant ! » Et ma copine PMette – après m’avoir fait remarquer que l’on ne pense pas aux autres, ceux qui sont indirectement touchés par notre infertilité – m’engueule presque de m’en vouloir parce que « c’est pas ta faute bordel ». Elle et Lucien ont parfaitement et objectivement raison.


Lors de ma toute première séance d’hypnose, j’avais visualisé « l’image du bonheur à mes yeux » : « toute ma famille réunie dans le salon de mes parents. Il y a mon père dans son fauteuil, en pleine forme. Il joue avec un bébé qui est mon fils. Pas loin il y a son jumeau qui tourne à quatre pattes autour du tabouret où est assise ma mère. Je suis sur le canapé près de Lucien et je tiens un nourrisson dans mes bras. Il y a aussi ma sœur (enceinte jusqu’aux yeux), son copain et bien sûr son chien. L’apéro est servi sur la table basse et le chien louche sur le saucisson. » La vérité c’est que cette scène – ou une variante – n’aura sans doute jamais lieu. Bon mon père va mieux et rien que ça c’est déjà hyper cool. Mais ma sœur envisage très sérieusement de partir vivre à 550 kilomètres de Paris. Et il n’y a pas l’ombre d’un début de bébé dans ma vie (excepté Danette).

Je visualise très souvent une vie et un monde de Bisounours durant les moments de relaxation en yoga. Je suis la reine de la visualisation positive (je maîtrise aussi super bien la visualisation négative mais on ne va pas s’en vanter) (en fait j’ai peut-être juste une imagination débordante) mais j’attends toujours d’en voir les fameux pouvoirs … Un jour peut-être ? Bref. Cet article part (encore) dans tous les sens, mais j’avais besoin d’écrire. Bisou !

17 réflexions sur “#351 « Toujours pas grand-mère. »

  1. C’est clair qu’on ne choisi pas. Si ca ne tenait qu’à nous, yen aurait des petits enfants.
    Ton article me parle beaucoup. Ma mère nous a fait un coup de déprime parce qu’une de ses copines s’extasiait à tout va qu’elle allait être grand-mère, avait déjà acheté le landeau… Et c’est pas juste, elle attend depuis moins longtemps que nous.

    Aimé par 1 personne

  2. Ouille comme ça doit faire mal de tomber sur de tels écrits, d’autant qu’on ne peut pas en vouloir à l’autre, tout en essayant de ne pas s’en vouloir à soi…
    Quant au fait de renoncer à ce qu’une telle scène arrive dans ta vie… non, garde là bien au chaud quelque part, un jour peut être, et je te le souhaite du plus profond de mon être, tu sera surprise.;)

    Aimé par 1 personne

  3. Quel pincement au cœur. J’espère ne jamais trouver « ça ». Perso, parfois je pense à eux. Ils (ma mère et mon père) m’ont jamais rien dit, ils sont au courant de notre parcours et je sais qu’ils souffrent un peu aussi.

    Je voulais juste partager le moment où mon frère a annoncé qu’ils allaient avoir leur troisième, il y a peu de temps, pendant que j’attendais pour la pds de notre TEC4. Pour un moment on avait osé imaginer des cousins rapprochés. Mais le négatif est tombé.

    Plus tard, quand j’ai eu mon père au téléphone, je l’ai demandé s’il était content de la bonne nouvelle et d’être à nouveau grande-père… Et il m’a répondu avec sa voix la plus honnête et la plus conformée et triste à la fois: « Oui, bien sur, mais bon, je serais plus contente si c’était toi…  » 😦

    Aimé par 1 personne

  4. Tu n’as pas à t’en vouloir, les choses sont ainsi, pour toi, pour Lucien , pour tes parents et tout ceux qui vous aiment…
    Il y a quelques temps , des amis à mes parents ont appris qu’ils allaient être grand-parents pour la 3 ème fois, évidemment une grossesse en quelques cycles d’essais.. Ma mère en discutant, m’a dit qu’elle avait ressenti un pincement au cœur, une sorte de jalousie. Elle m’a avoué un peu comprendre ce que certaines annonces avaient pu par moment nous faire… Me suis rendue compte que pour nous ce n’est pas facile, mais pour nos proches aussi, c’est parfois bien de le partager plutôt que de garder chacun sa tristesse pour mieux avancer..

    J’espère que ça va mieux en tout cas. Je t’embrasse😘

    Aimé par 1 personne

  5. Pour nos proches rien nest facile certains le montrent dautres pas ..
    Mes parents ont tjs été présents ouverts à la discussion dans les 2 sens et ça me touchait qu’ils se confient aussi même si ça me pinçait le cœur ce nest pas arrivé si souvent mais ça touche aussi
    Ma mère ma tjs dit face aux annonces tu peux pasnsoihaite le malheur a tous mais maintenant que notre fils est arrivé par adoption elle ma dit lautre jour je te disais ça pour te booster mais ça me faisait mal a chaque fois..
    Et a mon anniversaire ma mère ma écrit une magnifique carte jen ai les larmes aux yeux en la lisant encore ou elle me remercie de ma ténacité et courage davoir bataille dans adoption car enfin grands parents ma sœur est plus jeune et malheureusement entame meme parcours que nous… ca ete la.douche froide de lete jen ai pleuré alors que je sais que c pas cool de montrer mais je sais tellement ce que cest que jamais je le voulais pour ma sœur mais on va soutenir et y arriver ensemble
    Toi tu dois pas penser cest de ta faute et culpabilité vous ny êtes pour rien cest un sale coup de la nature qui touche la.famille entière meme si c vous en priorité évidemment
    Bon courage pour la suite

    Aimé par 1 personne

  6. Pour moi, comme tu le raconte, tu as une mère géniale qui ne te remâche pas ses attentes, c’est chouette. Donc et si tu n’eprouvais pas de culpabilité juste parce que c’est pas une obligation, un du (etc…) de donner des petits enfants à tes parents. Ce n’est pas a toi de porter l’attente de leur vie rêvée. Moi je voulais des enfants pour fonder ma famille pas pour faire des petits enfants. Mais oui notre entourage souffre également de nous voir souffrir et parfois je l’oublie.

    J'aime

  7. C’est dur de lire ça.
    Bien sûr tu n’as pas à t’en vouloir mais c’est difficile de s’en empêcher dans des situations pareilles.
    Je ne connais pas le reste du mail ni la relation avec ta maman mais j’imagine qu’elle n’est pas triste à cause de toi, elle est triste pour toi, avec toi…
    Je suis heureuse de lire que ton papa va mieux ❤️🍀

    Aimé par 1 personne

  8. C’est sûr que ça a du te faire de la peine de voir ce mail..ceux qui ont de l’empathie et attendent avec nous. Mais ce n’est pas de votre faute comme ont dit Lucien et ton amie. J’y pense aussi parfois, alors je préfère ne rien dire à ceux qui je sais attendent et auraient de la peine de savoir nos difficultés. Mon père a été malade l’an dernier alors je ne veux rien rajouter. J’ai aussi souvent pensé à une scène avec lui grand-père et j’espère qu’elle se réalisera.

    Aimé par 1 personne

    • je comprends tout à fait ta peine Lucienne. De mon coté, ma mere ne sait pas qu’on est en pma. Elle croir simplement qu’on ne veut pas d’enfant tout de suite. Elle n’arrête pas d’essayer de me ‘convaincre’ qu’il faut faire des enfants car l’horloge tourne… ses mots me blessent mais je préfère ça que lui faire encore plus de peine en lui disant qu’on y arrive pas… et non ce n’est pas notre faute!

      Aimé par 2 personnes

  9. Moi aussi j’avais entendu ma mère parler derrière la porte dea grossesse de ma Sœur jumelle, puis dire de moi « et non non toujours pas »
    Ça m avait fait du mal, et puis cette satané comparison Systématique avec la sœur m’agace. Mais c était vrai, je n’étais toujours pas enceinte.
    Ta mère doit en être attristée aussi, pour vous, j espère qu elle vous soutient bien quand même , et puis c est vrai, vous faites tout ce qu il faut. Je vous souhaite vraiment que le miracle arrive bientôt

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s