#342 En remettre une couche …

En « feuilletant » ma Kindle, je suis tombée dans mes anciennes notes sur ce passage extrait de « Félicitations, c’est une FIV ! ».

Je lui avoue que depuis qu’on rencontre des difficultés, la course à pied est devenue une catharsis pour moi, un exutoire pour ne pas craquer et je lui confesse que j’ai largement augmenté mes séances en nombre, en vitesse, en distance et en durée. Je ne vois pas le problème, jusqu’ici tous les médecins ont encouragé ma pratique sportive, me congratulant même : « un esprit sain dans un corps sain ». Je regarde saint Gygy qui semble dubitatif. « Vous savez Mademoiselle, aux temps préhistoriques (je ne vois pas en quoi l’âge de pierre me concerne mais je décide d’écouter attentivement), lors des pénuries alimentaires, les femmes, qui assuraient d’ordinaire la logistique de la tribu – cuisine, enfant, etc. -, se mettaient à chasser avec les hommes ; leurs efforts physiques étaient donc décuplés, et figurez-vous qu’à ces périodes particulières, elles devenaient stériles, pour ne pas avoir une bouche de plus à nourrir et pouvoir continuer, le temps de la disette, à chasser pour alimenter les leurs. En ayant une pratique physique très importante, vous envoyez un message clair à votre corps, vous lui indiquez que vous n’êtes pas disponible pour procréer, qu’un embryon ne pourrait pas survivre de toute façon. » Alors là, je suis scotchée, si j’avais su qu’une partie de mes problèmes relevait de la préhistoire ! En même temps, c’est la première fois que je trouve une explication logique, qui fait sens à mes problèmes. C’est très dur de culpabiliser sans savoir quelle est la cause de cette honte. Or, saint Gygy m’offre un début d’explication, prémices de réponse qui me parle, sur laquelle j’ai le pouvoir d’agir, enfin une hypothèse concrète !

Bon ça se discute sûrement beaucoup hein ! Mais ça vient percuter de plein fouet ce que je disais il y a quelques jours.

16 réflexions sur “#342 En remettre une couche …

  1. Moi je suis convaincue d’une chose : les tca m’ont abîmée. Et truc encore plus dingue, je ne l’ai jamais dit aux médecins qu’il m’ont suivie. Ma grossesse miracle est arrivée après une embolisation certes, pendant un allaitement certes, mais j’étais aussi clean depuis plus de deux ans…
    le sport c’est bien mais c’est comme tout : pas trop… la priorité du corps c’est la survie pas de la donner…
    Ne culpabilise pas. Des sportifs de haut niveau ont des enfants sans difficultés, des drogues, des boulimiques, des dépressifs. Quels que soient nos travers ils nous ont aidé à ne pas sombrer. Et ça c’est quand même super important…
    😘

    Aimé par 2 personnes

    • Idem pour les TCA. Même si les médecins ont voulu me déculpabiliser en me disant qu’on ne peut pas savoir pourquoi ça cloche, la culpabilité est toujours là. Quand tu pèses à peine 40 kilos pendant des années, que tu ne te nourris pas assez, que tu te gaves de laxatifs, que t’alternes jours de quasi jeûne et énormes crises de boulimie, que tu cours tous les jours juste pour maigrir, etc … forcément ton corps en prend un coup. Et on m’avait dit que ce qui morfle en premier, ce sont les fonctions non vitales (donc les fonctions reproductives). Mais bon, on ne va pas refaire l’histoire hein, ça ne sert à rien. J’ai fait de mon mieux, j’ai fait comme je pouvais et maintenant c’est ainsi.

      J'aime

      • Je te confirme même si pour ma part j’ai tjs eu mes règles. Je ne sais pas pourquoi je ne l’ai jamais dit. Moi j’ai enchaîné boulimie vomitive et anorexie mais pendant les essais c’était de la boulimie vomitive et bcp de sport. A chaque négatif je me vengeais comme ça… je pense que ça n’est pas la raison de notre infertilité mais que comme de base ça n’est pas la joie, ça n’a pas aidé. Si tu arrives à être clean, tu es au Max de ce que tu peux faire. Moi j’avais promis à la vie que le jour où je serais enceinte pour de bon ça serait fini. Ça ne rime à rien mais pour moi c’est non négociable : je tiendrai cette promesse.

        Aimé par 2 personnes

        • Je suis « clean » maintenant, mais dans mon cas il n’y a jamais eu de « déclic », ça a été un processus sur des années. Encore maintenant on ne peut pas dire que je mange « normalement » – enfin qui mange normalement de nos jours ?! ^^ – mais comme tu dis : je suis au max de ce que je peux faire. Donc hors de question de culpabiliser pour les quelques « bizarreries » que je peux encore avoir (du style éviter les produits laitiers durant des jours puis m’enfiler un gros pot de Ben & Jerry’s ^^).

          J'aime

          • Les tca quoi qu’on en dise c’est à vie. Un fumeur, un alcoolique ou un accro aux jeux doivent arrêter non? Sauf que nous on doit apprendre à vivre avec Car on doit manger. Tu peux faire toutes les thérapies que tu veux c’est la, comme une épée de Damoclès. Sans la maternité j’y serais toujours et jusqu’au cou…
            Comme je te disais plus haut nous sommes nombreuses à souffrir de tca en alimentation cétogène et à nous sentir libérées car au final, l’addiction au sucre aggrave les « pulsions ».
            Je suis comme toi. J’ai tenté plein de choses dans l’idée d’aller mieux (éviction du gluten, des plv mais là c’est le jeûne intermittent qui m’a emmené en ceto et là j’avoue que c’est juste un truc de fou….)

            Aimé par 1 personne

      • Nous sommes très très nombreuses sur La blogo a en souffrir. Ça n’est pas anodin. Et les médecins ne posent jamais la question! J’avais peur d’en parler devant mon homme sujet tabou… je me demande si des études ont été réalisées sur le sujet… on sait que l’anorexie entraine des aménorrhées mais quid de la boulimie vomitive? De l’usage intensif de laxatifs?

        Aimé par 2 personnes

        • Pour moi ce n’est pas un sujet tabou. Même si parfois, au vu des réactions et commentaires de certain(e)s, tu te dis que t’aurais mieux fait de fermer ta gueule. Les gens ont tellement de préjugés et d’idées toutes faites sur le sujet (comme pour l’infertilité en fait).

          Les laxatifs te déglinguent les intestins, même quand tu n’en prends plus depuis des années. Je pense que mes intolérances alimentaires, même si elles était déjà là avant, n’ont pas été améliorées à cause de ça. Quand on sait que toute l’assimilation des nutriments se joue dans ce coin, si t’as karchérisé la zone durant des années ça aide pas pour être en bonne santé. :/

          Dans mon cas impossible de savoir pour une éventuelle aménorrhée puisque j’étais sous pilule durant toutes ces années, donc avec de « faux » cycles. Enfin globalement je pense que c’est surtout la sous-alimentation (et donc souvent le sous-poids, mais pas forcément) pendant un long moment qui abîment le corps.

          J'aime

      • Je ne sais pas si ça s’enterre définitivement … J’ai tendance à penser que c’est le genre de trucs qui reste tapis dans l’ombre mais qui peut vite ressurgir durant une période difficile par exemple.

        J'aime

        • Comme Carotte, je n’ai plus jamais fait de crise après avoir eu ma fille, et j’étais même plus franchement obnubilée par mon poids même si j’ai été contente de tout reperdre; et quand je me suis rendue compte qu’en mangeant comme je voulais, je faisais le même poids à 1kg près qu’avant alors que j’étais dans l’hyper contrôle … je crois que ça a définitivement mis fin à mes TCA. Et dernier facteur, j’ai quand même plus trop le temps, je suis quasi jamais seule à la maison et ça aide 🤣.
          Je te souhaite infiniment le même chemin très vite ma belle ❤️

          Aimé par 1 personne

    • Ça ne sert à rien de se culpabiliser pour ce qui appartient au passé, parce que sinon tu t’en sors pas. Mais pour ce qui est du présent, c’est clair que la limite entre « se faire du bien » et « culpabiliser » est très fine.

      J'aime

      • J’ai jamais été vraiment «dans l’excès» par le passé donc pas vraiment de culpabilité. Mais la reprise du sport me fait du bien (moralement parce que physiquement je souffre 😂) et il va falloir faire hyper attention à ne pas trop en faire. L’omniprésence de la culpabilité… Vivez votre vie et n’y pensez pas 😠

        Aimé par 1 personne

  2. Alors je ne dirais rien concernant les tca car je ne connais pas ce sujet …. en revanche pour l’extrait qui concerne la préhistoire (déjà on a tendance à calquer des fonctionnements patriarcaux sur cette période alors qu’on en sait rien …) et l’histoire je suis bien dubitative …
    Parce que moudre la farine à la force manuelle (pour les débuts de la sédentarisation) traire les animaux, … et plus tard quand les femmes ont aussi travaillé dans les champs, faire les foins pendant 10h, travailler au fin fond des mines à pousser des wagonnets de charbon ou porter l’eau des puits … on n’appelait pas ça du sport mais c’était une sacrée activité physique et ça n’empêchait pas les femmes d’avoir des enfants …
    Et on trouve des sportives de haut niveau qui ont des enfants …

    Aimé par 1 personne

  3. Je ne fais pas du tout confiance à ce discours.

    C’est ce même genre d’argument pourri qu’ont avancé les « médecins » pour interdire le sport aux femmes le 19ème et une bonne partie du 20ème siècle (foot, marathon interdit aux femmes jusque dans les années 60!, cyclisme censé être « une machine à stérilité »…).

    Tous ces arguments se sont révélés être des monceaux de conneries incommensurables.

    Il n’y a aucun preuve que le sport (à moins de dépasser les 5h par jour, comme les sportives de haut niveau) diminue la fertilité bien au contraire.

    De plus concernant la préhistoire, ce médecin raconte des conneries d’une crase ahurissante, il n’y a rien qui permette de penser que les femmes ne chassaient pas, et encore moins que cette activité affectait leur fertilité, c’est pure invention.

    Ces propos sont purement inspirés par le sexisme, les préjugés et la bêtise humaine, et c’est flippant d’entendre encore de telles stupidités dans la bouche d’un médecin, c’est indigne d’un scientifique de balancer un tas de bouse pareil.

    Tu peux courir tant que tu veux (tant que tu manges bien!)

    Des bisous

    Nath

    Aimé par 1 personne

Répondre à Lucienne Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s