#339 Lettre à la Lucienne de 17 ans …

Spoilet alert : on sort un peu de la thématique PMA aujourd’hui. La « saison » (genre le truc est une série) (ou un championnat sportif) (voire les deux) ne reprendra pas avant octobre : Lucien et moi avons décidé de privilégier de nouvelles vacances en septembre plutôt que l’IAC 2. La vie est courte hein, autant en profiter.

En attendant moi je kiffe toujours écrire quel que soit le sujet. Je suis parfois tombée sur ce type de texte, au détour de divers blogs. J’aime l’idée de cette lettre virtuellement envoyée à la jeune version de soi-même. Un peu comme « Notes pour trop tard » de Orelsan.

Bref : lisez ou ne lisez pas. Mais si ça inspire certaines d’entre vous, n’hésitez pas à me faire signe pour que je vienne voir ça. 🙂


Chère Lucienne de 17 ans,

Ça fait un moment que je veux t’écrire. Des semaines, peut-être même des mois. Mais il fallait que je sois sûre de ne rien oublier. J’ai deux ou trois trucs à te dire. Sur ton avenir et ta vie en général. Je sais : ça fait un peu prétentieux dit comme ça. Mais peut-être que ça pourrait t’aider. En tout cas, moi je me dis que j’aurais bien aimé savoir tout ça, peut-être que ça m’aurait épargné quelques erreurs.

Tu vas briser des cœurs. Ce n’est pas grave en soi, c’est la vie et ça t’arrivera à toi aussi. Juste : fais-le proprement. Ne laisse pas de faux espoirs, ne t’enlise pas dans des mensonges qui finiront pas te retomber sur la gueule à un moment ou un autre, soit claire, ne joue pas avec les sentiments des autres. Je sais que tu as la trouille d’être seule, de ne pas être aimée. Mais c’est une peur infondée. Tu es jolie, intelligente et intéressante. Et pas grosse bordel ! Tu n’as pas besoin d’être toujours en couple, de passer d’un mec à un autre ni d’attendre d’en avoir un nouveau sous le coude avant de larguer l’actuel. Essaye de profiter des moments seules, même si t’as un peu de mal.

Ça va être la guerre avec ton corps et la bouffe. Ça a sûrement déjà commencé non ? Accroche-toi parce que ça va durer longtemps. Très longtemps. Il y aura des périodes pires et des périodes mieux, mais ce sera toujours là, larvé dans un coin. Un jour, ça passera. D’ailleurs tu ne t’en rendras même pas compte, tu réaliseras juste des mois plus tard que ça y est, c’est terminé. Si je peux te donner un conseil : intéresse-toi au yoga un peu plus tôt que je ne l’ai fait. Je sais, je sais : tu trouves ça chiant et mou, toi t’as besoin d’un truc qui bouge pour te vider la tête, bla-bla-bla. Mais réfléchis-y : je crois que le secret de ta paix réside là-dedans.

Tu vas la détester. Oui oui, tu vois parfaitement de qui je parle. Tu vas la haïr, la jalouser, l’envier et même lui souhaiter du mal. Ne t’en culpabilise pas. Dans le contexte familial actuel, ce que tu ressens est normal. Tu verras, des tonnes de psy te l’expliqueront. Mais ne sors jamais ces pensées de ta tête. Garde-les pour toi. Crache-les sur papier ou sur un blog anonyme (d’ailleurs tu en auras beaucoup des blogs, mais méfie-toi toujours des rencontres virtuelles qui deviennent réelles, surtout si une histoire sentimentale vient se foutre là-dedans). Vous êtes différentes, c’est tout. Et elle t’adore. Tout ce que tu ressens, ça passera. Je ne sais pas exactement comment, mais ta colère et ta haine s’apaiseront avec le temps. Vous serez des adultes alliées et soudées. Et crois-moi, tu auras besoin de cette complicité autant qu’elle.

Tu penses peut-être que, du haut de tes 17 ans, tu as déjà des sérieux problèmes. Ce n’est rien par rapport à ce qui t’attend. Il te tombera sur le coin de la tronche une véritable épreuve de vie à laquelle tu ne t’attends pas du tout, dont tu n’auras quasiment jamais entendu parler avant d’avoir les deux pieds dedans. Ça durera des années, et à l’heure actuelle je ne peux même pas t’assurer qu’il y aura une happy end. Mais rassure-toi, à ce moment tu auras auprès de toi le meilleur homme du monde. Vous formerez une team de choc. Ne déconne pas avec celui-là. La vie l’aura mis sur ta route un été quelques années plus tôt, sans que rien de sérieux ne débouche. Ce n’était juste pas le moment. Les retrouvailles n’en seront que meilleures, tu verras.

Tu es hypersensible. C’est comme ça. Accepte-le. Renseigne-toi sur le sujet, ça t’aidera un peu. Tu comprendras que tu n’es pas une extraterrestre, qu’il y a d’autres gens comme toi. Ça ne court pas les rues mais ce n’est pas grave : ce n’est pas parce que tu rencontres quelqu’un qui te ressemble émotionnellement que ça matche forcément. Ah tiens au fait : lis ton thème astral quand ta mère remettra la main dessus. C’est assez drôle, tu verras que ces histoires de planètes et de signes astrologiques te correspondent plutôt bien.

Profite de chaque instant. Le temps passe trop vite. Les gens que tu apprécies changeront, vieilliront ou s’éloigneront. Quand tu aimes, dis-le. Quand tu n’aimes pas ou plus, dis-le aussi. Je t’assure, ça fait du bien et – de façon générale – ça simplifie toujours les choses de communiquer.

Signé : Lucienne de 32 ans

Ps : oublie ton idée de tatouage. La phrase te parle et te parlera toute ta vie, mais je t’assure que ça n’a aucun intérêt de l’avoir gravée dans la peau.

20 réflexions sur “#339 Lettre à la Lucienne de 17 ans …

  1. C est beau , et sincère … Tu pourrais en refaire une à la fin de ta vie ….la personne dont tu parles à un moment , c est ta soeur ? Au fait , tu ne nous a pas reparlé de la greffe .. Est ce que ton père est tiré d affaire ?

    Aimé par 1 personne

  2. Jolie lettre à toi même ! C’est rigolo jusqu’à il y a peu jamais de la vie j’aurais fait une lettre à la moi plus jeune, pour me dire quoi ? Tu vas morfler, tu vas perdre un enfant… non non, autant me laisser dans l’ignorance et aviser le moment venu (en considérant que la moi plus jeune aurait pu réellement lire cette lettre)… et ta lettre aujourd’hui me fait réaliser qu’enfin je pourrais écrire une telle lettre. Bisous Lucienne

    Aimé par 2 personnes

    • L’idée ce n’est pas de dire précisément ce qu’il va arriver, mais plus de donner des « conseils » ou amener des idées / pensées auxquelles tu songes pas du tout à 17 ans. Tu vois ce que je veux dire ?
      Oui ta lettre à toi aurait une jolie happy end. 🙂

      J'aime

    • Je me suis adressée à la Lucienne de 17 ans, parce que c’est à ce moment qu’elle a commencé à vraiment partir en coui**** …
      Et je ne peux que t’encourager à essayer : ça a un petit côté thérapeutique genre « je parle à mon enfant intérieur » qui ne peut pas faire de mal ! 🙂

      Aimé par 1 personne

  3. Moi je m’enverrai juste de l’amour. Plein. Je me dirais que je suis belle, que les hommes qui semblent s’intéresser à moi peuvent être sincères et ne cherchent pas juste à se moquer. Je me dirai que je suis une fille intelligente, très… ça ne fait pas « humble » mais c’est vrai et j’aurai aimé qu’à l’époque quelqu’un me le dise et me pousse à faire du mieux que je pouvais plutôt que de l’apprendre à 40 ans dans le cabinet d’un psy qui suit mon gamin… bref quand je pense à la fille que j’étais à 16 ou 17 ans, je me sens hyper maternelle, j’ai envie de lui faire des câlins, d’être la mère qu’elle aurait du avoir… bref vaut ptet mieux que j’ai pas eu de fille LOOOOOOL

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s