#333 IAC : les jours d’après …

Dans mon parcours de PMette, je n’ai jamais connu autre chose que les « DPO » suite à des transferts d’embryons congelés. Cette période de 10 jours où tu fais attention à tout ou presque, parce que tu as un embryon dans le bide. C’est un fait, le truc est là, il a été placé dans ton utérus devant tes yeux ébahis donc à toi de faire en sorte qu’il n’ait pas envie de se barrer tu restes (très) tranquille.

giphy

En parallèle il y a les DPO des cycles naturels. Détente totale : je n’ai jamais osé y croire au point d’adapter mon mode de vie une fois passée la date théorique d’ovulation. Au pire il m’est arrivé de falsifier des ordonnances pour faire des prises de sang « juste pour vérifier ». Mais c’est tout.

Je découvre aujourd’hui une nouvelle sorte d’attente : les DPO post IAC. Un mix étrange entre ceux des TEC et des cycles naturels. Genre on sait pas trop, c’est l’inconnu. La seule info from Madame-Hope : c’est à partir du troisième jour après l’insémination qu’il faut « rester tranquille ». Rester tranquille, ça veut dire quoi ?! Nan parce que je ne suis pas sûre que l’on ait précisément la même définition du concept. Est-ce que je peux courir ? Et le yoga ? [Je pense à Aria et toutes ces yoginis en cloque qui pullulent sur Instagram.] Est-ce que je conserve mon LYSANXIA du soir ? Mon café du matin ? Évidemment que je ne vais pas me murger la gueule, mais de toutes façons je ne bois jamais. Et vu comment j’ai été ballonnée durant les quelques jours après l’IAC (dans le même style qu’après les ponctions, allez comprendre), pour le moment je ne meurs pas d’envie de faire du sport.


Finalement j’ai décidé de rester à la cool. Ça va durer 15 jours (c’est énorme pour moi qui suis habituée à 9 voire 10 jours max avant la prise de sang) et on va peut-être retenter ça cinq fois j’ai déjà les ovules de progestérone matin et soir pour m’embêter, je ne vais pas en plus me prendre la tête sur tout … pour peut-être rien ! Lucien me fait comprendre qu’il n’a juste pas très envie de me voir courir et me propose plutôt de « faire du yoga à outrance ». J’accepte. Je conserve mon café du matin et mon demi-anxiolytique du soir : l’un est indispensable à ma bonne humeur, l’autre l’est tout autant pour faire taire mes angoisses vespérales du style « et si rien ne fonctionnait jamais / et si je ne l’acceptais pas / et si plus jamais je ne pouvais supporter les familles heureuses / et si et si et si ».

Bref : vivement (ou pas) le 2 août.

26 réflexions sur “#333 IAC : les jours d’après …

  1. Mais vie tranquille ca veut carrément rien dire ! C’est comme pas de charge lourde. Est ce qu un classeur à levier tellement blindé qu’on ne peut plus l’ouvrir sans que tout se barre c’est une charge lourde ? Et serieux la chaleur n’a pas réussi à te passer l’envie de courir ?!

    Aimé par 1 personne

  2. Bon moi je pense que tu peux tester à DPO12 donc le 31Juillet, ca fait gagner 2 jours de torture.
    Et puis pour le reste, je suis nulle aussi en liste des choses à faire ou ne pas faire, donc je serai de très mauvais conseil, d’ailleurs je ne pourrai même pas te donner de conseil.
    La Casa de Papel S3 est sortie : voila la seule petite contribution que je peux t’apporter…
    Nb : le yoga est ok jusqu’à 41SA, tu peux y aller sans problème.

    Aimé par 1 personne

  3. 15 jours c’est ultra looong, je compatis !
    Sinon, rester tranquille ça ne veut un peu rien dire hein ? Et puis moi j’étais pas du tout restée tranquille quand j’ai miraculeusement gertrudé, alors bon – disons juste que tu vas éviter les sauts en parachute 😉
    🍀🍀🍀

    Aimé par 1 personne

  4. Mouais, c’est vrai que c’est vague comme consigne. Après mes stims, j’ai toujours été normalement active, voir plus, histoire de ne pas trop cogiter. De toute façon soit la fécondation s’est faite correctement et ce n’est pas du sport, du café ou un peu d’alcool qui vont tout faire capoter, soit non et bon là, c’est le bad de toute manière. En tout cas, je croise les doigts à fond !

    Aimé par 2 personnes

  5. Bon courage pour les jours d’attente … ce qui est inquiétant je trouve c’est que les consignes post transfert et co soient si différentes d’un centre à l’autre… mon centre n’indique aucune consigne la sage femme m’a juste dit « pas de plongée sous marine » quand on avait su plus ou moins les dates de transfert…. et qu’on se posait la question de pouvoir partir après…
    Bon yoga alors !

    Aimé par 1 personne

  6. Bon courage pour cette attente, je croise les doigts 🍀🍀
    C’est vrai que c’est tellement long ces 15 jours en IAC. Moi on m’avait dit que je pouvais vivre normalement sauf ne pas boire d’alcool mais ok faire du sport, mais j’avais quand même des doutes 🙄

    Aimé par 1 personne

  7. ça donne envie d’envier les nanas font des dénis de grossesse presque. Qui font des manèges qui te retournent tout le corps, qui picole sans ce poser de questions et qui te font de bons bébés comme si de rien n’était !! Cette prise de conscience si tôt dans le processus est une torture… (enfin après, être le fruit d’un déni de grossesse pas sur que ça ait du bon quand même, mais c’était histoire de dire quoi…).
    Te prends pas le chou, prends soins de toi, écoute tes envies et ne te frustre pas

    Aimé par 1 personne

    • Ouai, pas sûre que ce soit génial non plus d’avoir mal au au bide un soir, découvrir une heure + tard qu’on est enceinte et avoir un mioche dans les bras dans les minutes qui suivent. ^^
      Le pire c’est que j’ai vite tendance à me culpabiliser – pour tout – dans la vie en général (vive le perfectionniste mal placé). Et là avec les jours post IAC, il y a matière à alimenter ça ! 😦

      Aimé par 1 personne

      • je crois qu’il faut juste rester « raisonnable » en conscience. Genre picoler, c’est sur que c’est pas terrible (même si en vrai ça ne change rien tant que l’accroche est pas réellement faite). Prendre des médicaments pareil, pas terrible. Le sport ben ça ça change rien. La culpabilité, par contre, faut la mettre de côté !! Quels comportements est à risque réellement à 15 jours post DPO. Aucun à mon sens…. Cerveau gauche sooooooooooort de ce cooooorps !!!

        Aimé par 1 personne

        • Ah ah ah ! 🙂 Le ZOLOFT est inoffensif selon le CRAT mais ils ne se mouillent pas trop pour le LYSANXIA. Le psychiatre s’est presque foutu de moi quand je lui ai dit que je n’en prenais qu’un quart ou un demi par soir, tellement ce sont des petits dosages pour une molécule déjà pas violente de base. Mais bon, peut-être que ça suffit pour rendre tout stones mes ovocytes et les spermatos ?! ^^

          Aimé par 1 personne

  8. Après mes 5 IACs, j’ai toujours eu la même consigne : vivez normalement, évitez juste l’alcool si possible. Même la salle de sport on m’avait dit ok (bon avec la stim’ ça réduisait mon envie d’y aller). C’est pas comme si ça avait marché après 😅

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s