#330 En avant pour … l’IAC !

Juillet 2019. Retour de vacances, prise de sang et salle d’attente de Madame-Hope (six mois après notre dernier rendez-vous). Je tire presque la gueule parce que je sais d’avance ce qui m’attend : pour préparer la FIV DO, je vais avoir le droit à une grosse piqûre de DECAPEPTYL et une bonne ménopause artificielle. Après trois semaines au soleil où mon corps s’est littéralement mis à revivre (vive le ZOLOFT), le perspective de me retrouver insomniaque, transpirante, boulimique, frigide et irritable m’angoisse. J’ai déjà vécu le truc deux fois et je sais que ça va me faire vriller.

giphy
Quand je suis sous DECAPEPTYL.

Je craignais d’être d’une humeur massacrante face à Madame-Hope, mais finalement j’ai  naturellement le sourire (peut-être que le fait de ne pas poireauter a joué). Elle remarque notre bronzage, on plaisante sur le choix des chaises (femme sur celle de gauche et homme sur celle de droite dans 80% des consultations) … Bref : tout le monde est détendu et c’est parti pour la discussion. 

Elle se souvient parfaitement de notre projet de don d’ovocytes à Reprofit mais je la stoppe rapidement : je ne me sens pas prête pour trois mois de ménopause artificielle. Au vu de la date proposée par la clinique tchèque, elle m’explique sur l’on pourrait d’abord me « bloquer » juste un mois et voir ce que ça donne. Mouai … Clairement ce n’est pas ce que j’ai envie d’entendre, et surtout je veux lui parler d’autre chose.

Je sors alors de mon chapeau mon idée d’insémination artificielle intra-utérine avec sperme du conjoint (IAC) (oui je sais vous savez toutes ce que signifie IAC, mais ici c’est une grosse nouveauté). En effet le dernier spermogramme de Lucien est le « moins pire » de tous et je sais que l’on atteint le million de spermatozoïdes, c’est à dire le minimum requis pour prétendre aux IAC. Madame-Hope regarde tout ça d’un peu plus près et me confirme qu’effectivement, maintenant ce serait l’idéal au vu de ma jeunesse toute relative et de ce nouveau nombre de spermatos. Je lui demande dix fois si c’est une option qui tient vraiment la route selon elle (trop peur qu’elle accepte juste pour me faire plaisir ou pour me garder comme patiente encore plus longtemps) et elle m’assure que c’est ce qu’elle conseillerait à un couple dans notre situation. Détail non négligeable : les stimulations en IAC « traumatisent » moins les ovocytes, ce qui est une bonne nouvelle quand on a une qualité ovocytaire pourrie comme la mienne lors des FIV. Je pose quelques questions quant au protocole. « C’est une balade de santé par rapport à ce que vous avez déjà fait ! » Effectivement : traitement light et moins de rendez-vous de contrôle. Tout ça commence à me plaire et Lucien est partant. Évidemment il y a toujours la question de l’adénomyose (qui ne va pas disparaître toute seule) mais Madame-Hope me dit que l’on verra ça en temps et en heure, quand nous déciderons de lancer la première IAC.

Que tout soit très clair : je n’ai pas changé d’avis concernant le don d’ovocytes. Sur le plan financier, tout est prêt. Par ailleurs Reprofit est hyper réactif et je sais que, lorsque nous serons vraiment lancés, tout pourra être bouclé en trois ou quatre mois maximum. Cette possibilité me rassure. Mais avant de franchir cette ultime étape qu’est le don, je veux être certaine de n’avoir aucun regret. Aujourd’hui nous avons cette nouvelle chance – quasi inespérée – que représentent les inséminations. Et, alors que je ne me sens pas prête moralement pour subir une ménopause artificielle, je le suis pour attaquer un protocole d’IAC. La reprise de mon antidépresseur joue sans doute un peu, tout comme les vacances qui m’ont fait énormément de bien. La pause PMesque de six mois aussi peut-être. Et surtout ce put*** d’espoir sorti de je ne sais où depuis plusieurs mois, qui me laisse croire que « sur un malentendu ça pourrait marcher ».

La question maintenant c’est : attendons-nous septembre (le temps que Lucien bouffe quelques vitamines notamment) ou tentons-nous déjà notre chance sur le cycle suivant (s’il débarque dans les temps par rapport aux congés d’été de Madame-Hope) ?

ryan

Ps (petit bonus qui fait plaisir) : ma THS est parfaite (1.36 pour les amateurs) sans médicament, juste avec mes granions d’iode.

66 réflexions sur “#330 En avant pour … l’IAC !

    • Pareil ah ah ! ^^ Madame-Hope disait que les hommes voulaient peut-être se planquer derrière son écran d’ordi. Lucien a répondu que c’était sûrement + pour la proximité de la porte, pour fuir ! ^^

      Si J1 tombe assez tôt, on tentera sûrement en juillet je pense. Et on recommencera en septembre, sauf réussite ^^ … ou résultats catastrophiques de spermo !

      J'aime

  1. Idem, je me met à gauche, ma mère grande fana de trucs ésotériques en tout genre te dirais que c’est la place de la personne du couple qui tient la culotte 😂 Il se trouve qu’en PMA, je diras que c’est pas tout à fait faut…
    J’avoue qu’après FIV ICSI je n’aurais pas du tout penser aux IAC même si le spermo de mon homme s’arrange après traitement. Je croise les doigts pour que ce soit votre situation miracle.

    Aimé par 1 personne

  2. C’est quand même ouf que ce soit toi qui propose la solution et que le médecin soit en mode « … hummm mais oui pas con ça ! si j’étais votre médecin c’est ce que je vous proposerais ! héhé… attendez mais…. oh c’est moi le médecin lol »
    (oui j’adore me faire des petites scènettes toute seule 😬)
    Bref Go pour la ou les IAC alors ! 😊

    Aimé par 1 personne

    • Ah ah ! ^^ Faut dire que la dernière fois qu’on avait vu Madame-Hope (en février) j’étais en mode  » je n’en peux plus de tout ça, moi je veux juste un bébé, peu importe la façon, les gènes, le pays » (le tout en pleurant évidemment). Et on avait pas encore le nouveau spermo. Donc forcément, elle était restée sur cette option.

      J'aime

  3. C’était une option que l’on avait envisagé aussi… et finalement je ne pouvais vraiment plus donc j’ai abandonné l’idée. Ça venait aussi de moi, et elle avait été accueillie positivement, comme pour vous.
    J’espère que cette intuition, comme bcp des tiennes, sera pleine de promesses…. 🍀

    Aimé par 1 personne

  4. J avoue que ça m a surpris que tu tenté une IAC..pourquoi pas …. En effet , c une ballade de santé à côté de la fiv et d un DO.. En tout cas , tu me donnes envie d arrêter le levothyrox et prendre le truc d iode dont tu parles . 🤔

    Aimé par 1 personne

  5. Écoute ta boussole interne Lucienne, si elle dit IAC, ça se tente carrément et je croise tout ce que je peux évidemment. (Il a fait quelques chose ton cher et tendre pour augmenter ces résultats?) Trop coo pour la thyroide!!! Contetne que tes vacances t’ai profitée 😉

    Aimé par 1 personne

    • Une embolisation de varicocèle il y a trois ans. Maybe c’est ça qui fait enfin un peu effet ?! Enfin on y croit moyen honnêtement.
      Lucien me dit qu’il a mieux bouffé ces derniers mois, peut-être que ça a joué !

      J'aime

  6. J’ai cru qu’au moment de la stopper pour lui suggérer ton idée, tu allais lui demander ton invit’ pour son mariage avec Renato :p
    Eh bien, quel revirement de stratégie et pour que Hope dise que peut marcher, c’est que ça peut marcher !! Alors on va effectivement continuer d’y croire à tout ça, en te souhaitant évidemment une belle réussite !

    J'aime

    • Ah ah ! J’ai pensé à évoquer notre consultation avec Renato mais on était sur un tout autre sujet et ensuite j’ai zappé !
      « Ça peut marcher » c’est exactement l’état d’esprit. 🙂 On ne s’attend pas à un miracle, mais je veux essayer cette nouvelle option avant la FIV DO (et la ménopause qui va avec).

      Aimé par 1 personne

      • C’est sur ce « ça peut marcher » que reposent les miracles ! Alors si la force psychologique est là pour « affronter » ça (même si à l’écrit ça semble plus facile), il faut aussi se sentir capable d’accepter un nouvel échec mais de se dire, ben au moins on aura essayé et on part définitivement sur autre chose ! Après tout, si les Zozos de Lucien sont au taquet, on y croit !!!!

        Aimé par 1 personne

        • Pour le moment je n’envisage pas l’IAC de la même façon qu’une FIV. À mes yeux c’est un « simple rapport sexuel amélioré » (enfin si on peut dire ça comme ça ah ah parce que là ça fait très chelou). ^^ Disons que je ne compte pas prendre autant de précautions qu’après un transfert par exemple. J’irai pas sauter en parachute ni courir 1000 bornes non plus évidemment, mais je n’ai pas envie de me mettre la rate au court-bouillon. Enfin je te dis ça maintenant mais on en reparlera une fois l’insémination passée ! ^^

          Aimé par 1 personne

          • Avec Nino, je disais avant d’être marié : « non on ne vit pas dans le péché, on a qu’à dire que si je tombe enceinte avant le mariage, on n’a pas fait l’amour, on fait des FIV ! » ça nous faisait rire… enfin… au début quoi
            Evidemment, le recul ne sera sans doute pas le même après insémination… j’imagine bien, mais tu verras en tant voulu

            Aimé par 1 personne

  7. Hhhhh moi je suis tout le temps à droite (seule ou avec mon mari c’est mon siège favori lol)

    Pas mal l’idée de l’IAC Lucienne! On est dans le même cas que vous avec sperme pourri et embolisation faite en février 🙂 depuis bah on a plus contrôlé lol donc aucune idée de la gueule des zozos de mon mari ! Je vais peut être demander à hope une ordonnance de spermo (mais je ne la vois pas avant fin août :/)

    top pour la TSH et vive l’iode! Contente que mon conseil ait servi à quelqu’un car Hope était dubitative!

    A bientôt !

    Aimé par 1 personne

  8. Pour l’IAC c’est au moins une chance supplémentaire, si mince soit-elle (et on en a besoin de toutes) ; et rien que ça, c’est chouette !
    Pour la place à gauche, ça m’interpelle en effet, car c’est mon cas, jusqu’aux lits et canapés, y compris en vacances…

    Aimé par 1 personne

  9. alors moi comme je ne fais jamais comme tout le monde, j’ai aborrhé les IAC. Sous clomid, la stim marchait mal, j’y suis allé tous les 2 jours pour des contrôles et en plus le clomid me filait de sales effet secondaire et me pourrissait ce qui était bien, à savoir mon endomètre… bref en ce qui me concerne beaucoup plus de RV et d’effets secondaires que pour la FIV … mais je fais jamais rien comme tout le monde ! 😀

    Aimé par 1 personne

  10. Je me mets toujours à droite ! Et pareil chez Hope, c’était toujours mon mari à gauche.
    J’aime bien me planquer :p

    Bon courage pour l’IAC, j’en ai jamais eu alors je découvrirai ça dans tes futurs articles !

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s