#318 Overreacting / depressed / bipolar / insomnia / hypersensitive / eating disorder / unfit for work … et j’en passe !

J’ai finalement arrêté d’écrire sur mon sevrage au jour le jour. Parce qu’aucun jour ne ressemblait à l’autre. Et que tous étaient de véritables caricatures !

chaos

Le jour où j’ai pleuré pour rien toutes les heures. Le jour où la dépression m’est (re)tombée dessus, avec impossibilité de faire autre chose que regarder le plafond depuis mon canapé (et où je me suis dit que si le psychiatre me proposait de reprendre le ZOLOFT, j’accepterais sans broncher parce que je préfère être droguée et heureuse que saine et déprimée). Le jour où je suis passée sous les 45 kilos, puis les jours où mes vieux démons boulimiques ont fait un come-back de l’espace pour m’empêcher de crever sans doute. Le jour où j’ai avancé mon rendez-vous chez l’hypnothérapeute parce que j’ai compris que je galérais et que j’avais besoin d’aide. Et puis finalement le jour où j’ai accepté que, même si tout n’était pas parfait, ça allait le faire quand même. Bordel on va pas se laisser dominer par trois cachetons quoi. Respire un bon coup, tout va bien se passer. – Bienvenue dans les montagnes russes de ma vie sans Zoloft. –

Quand même, pour en finir avec cette histoire de médocs. J16 du sevrage. Check-up de la thyroïde. Elle tient le coup, mais il faudra re-contrôler tout ça dans les semaines qui viennent. Et si vraiment mes taux sont trop moches, j’irai tout reprendre à zéro avec une endocrinologue. Sûrement celle qui m’avait massé la thyroïde, même si ça m’emmerde d’aller à Neuilly-sur-Seine et d’y laisser un bras pour payer la consultation et de me faire engueuler parce que j’ai stoppé mon LEVOTHYROX sans demander la permission à personne. – Édit : rendez-vous pris pour fin mai. –

img-6604.jpg
Vas-y petite thyroïde, tu peux y arriver toute seule ! – Pom-pom girl pour thyroïde –

J18 du sevrage (J18 de mon cycle menstruel) (et déjà mon col de l’utérus qui saigne – merci l’adénomyose – ce que me confirmera la gentille doc qui me fait un frottis) (avec une lampe frontale) (j’ai failli avoir un fou rire) : retour au taff (dernier jour de ma boss beaucoup trop enceinte) et … rendez-vous avec le psychiatre ! Je l’attendais autant que je le redoutais. Et puis au final : « Je comprends votre démarche, il n’y a pas de soucis pour moi. C’est bien normal que vous en ayez eu marre depuis tout ce temps. Et à un moment il faut laisser les patients se responsabiliser. » Je pleure de soulagement. Bordel, merci mec. À force d’entendre les rabats-joie du « c’est une erreur d’arrêter comme tu l’as fait », j’allais finir par croire que c’est moi qui avais déconné. Le sevrage par le mépris, y a que ça de vrai les gars ! 😉 Et faire le tri dans les « conseils d’amis » aussi … Tout ça confirme une chose : je dois me faire confiance. Encore plus.

Je lui explique l’humeur qui fait des (grosses) vagues, il me dit que c’est normal. Tant que ça n’impacte pas ma vie au point de péter la gueule des gens. Après la métaphore des lunettes de soleil by Madame, lui compare le ZOLOFT à un airbag. Forcément sans ça va secouer un peu plus. Mais c’est ce que je cherchais après tout. Revenir au naturel, affronter la vraie vie sans béquille. On se doute bien que ça ne sera pas toujours BisounoursLand. Surtout quand on est infertile et qu’on a un père malade.

La gentillesse incarnée, il regarde attentivement ma prise de sang et me confirme que ma thyroïde n’a pas l’air dans un état catastrophique. À ma demande, il me prescrit un bilan à réaliser avant mon rendez-vous avec l’endocrinologue. Il me fait comprendre que si ça devient trop compliqué, il y aura toujours une aide médicamenteuse possible. Je le sais, j’ai pleine confiance en ce monsieur qui m’a littéralement sauvé la vie fin 2017. Et qui vient de me confirmer que c’est bon, je suis dans le vrai, je suis lancée et on ne m’arrêtera plus. Rendez-vous dans deux mois. « À suivre ! »

15 réflexions sur “#318 Overreacting / depressed / bipolar / insomnia / hypersensitive / eating disorder / unfit for work … et j’en passe !

  1. Coucou Lucienne,
    Je ne m’étais pas exprimée sur le sujet, j’attendais ce qui me semblait être le bon moment pour te dire que c’est la meilleure décision que tu aies prise, et à quel point je suis admirative!!!!
    Yes you can 👏👏👏

    Aimé par 2 personnes

  2. Coucou ma belle ! Ta thyroïde elle va bien, en fait mais c’est juste que Hope vise les <2 de TSH pour une grossesse (je suis aussi entre 2 et 3 sans traitement) .. Au dessus, on augmente le taux de FC et comme endo/adeno rime souvent avec légère thyroïdite, encore une action pour mettre ttes les chances de notre côté… Peut être pourras tu reprendre le traitement seulement un peu avant le transfert ? Bisous et reste forte, tiens bon, c'est pas facile tout ça, loin de là…

    Aimé par 2 personnes

    • Oui c’est bien ce dont je me souvenais pour la TSH en PMA. 😉
      J’attends de voir comment ma thyroïde se démerde toute seule. Fin mai je ferai un vrai bilan avec l’endocrinologue (en 2016 c’est la biologiste qui m’avait mise sous LEVOTHYROX … et juste au vu de ma TSH) et je reprendrai un traitement si vraiment c’est nécessaire.

      J'aime

  3. Haaaa, le mépris ^^ Tant mieux si tu as l’impression de t’en sortir et d’avoir « l’accord » de ton médecin a dû te faire grand bien à entendre !
    Hey mais t’es grave balèze en yoga c’est ouuuuuuuuuuuuf !
    Bon courage pour la suite, donne nous de tes nouvelles. Bises

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s