#317 Les suites du sevrage ZOLOFT et L-THYROXIN HENNING …

  • J5 (du sevrage) (et de mon cycle menstruel) : mon cerveau psychote puissance 1000 et je pars au quart de tour. Hier deux personnes en ont fait les frais. Du coup ce matin je m’excuse. Je ne suis pas persuadée que je devrais le faire mais je suis pour la paix dans le monde, quitte à devoir m’écraser de temps en temps. Dans la matinée je trouve rapidement une troisième personne qui vient me saouler. Décidément, qu’est-ce qu’ils ont tous en ce moment ?! Quand j’arrive à prendre deux minutes de recul, je réalise que je surréagis. Tellement que ça en devient risible ! Un peu parano, un peu hystérique, un peu bipolaire, totalement susceptible et hypersensible … Bordel, c’est moi ça ?!
    Pour couronner le tout, c’est bientôt la pleine lune (la lune c’est un peu mon nouveau délire avec le yoga, du coup j’apprends plein de trucs) (ce blog part dans tous les sens) et celle-ci promet d’être puissante. Mais c’est aussi l’occasion de faire du tri (à tous les niveaux) et de se faire confiance.
giphy-3
Bon je respire pas franchement l’amour en ce moment. Mais à défaut j’inspire le CBD et ça ça fait du bien !
  • J6 : on dirait que les montages russes de ma sensibilité se calment. Bon je ne suis quasiment pas sortie de chez moi aussi, forcément ça simplifie les choses.

  • J7 : j’ai l’impression que ça y est, c’est passé. Mon cerveau a pigé qu’on ne boufferait plus de ZOLOFT, il se stabilise. Je garde mon CBD avec moi au cas où, mais je n’en ressens pas le besoin.
  • J11 : après un week-end pas fou et une nuit trop courte, je me réveille avec des vertiges. Le moral est bas put***. Est-ce que c’est une connerie d’arrêter tout ça ?! Je décroche mon téléphone dans l’espoir obtenir un arrêt pour la journée. La remplaçante de mon généraliste me reçoit : elle est très mignonne et ne prononce pas un mot de travers, mais je sens bien tout ce qu’elle pense de ma détox à l’arrache du ZOLOFT et du L-THYROXIN HENNING. Un arrêt de travail d’une semaine (elle pense que j’ai besoin de repos), une prise de sang pour vérifier la thyroïde (sachez que, quand on a la joyeuse idée de la gaver de lévothyroxine, la thyroïde devient feignante et produit de moins en moins d’hormones elle-même) (ou comment niquer une thyroïde qui fonctionnait très bien toute seule avant la PMA) et elle laisse le psychiatre se charger de l’antidépresseur (tout en me prévenant qu’il va sans doute me le prescrire à nouveau) (ben qu’il essaye tiens).

– Attention paragraphe psychologie de comptoir – J’ai la sensation (désagréable) d’être passée en mode extralucide depuis quelques jours : j’ouvre les yeux sur plein de choses. Je sais au fond de moi qu’il faut que je me fasse confiance et que je suive mon instinct, mais certains deuils sont compliqués à faire. Je réalise aussi que je suis définitivement quelqu’un qui ne sait pas faire les choses à moitié. Reste à me convaincre que ce n’est pas forcément un défaut … Tout comme l’hypersensibilité, qui s’en donne à coeur joie maintenant qu’elle n’est plus contenue par le ZOLOFT. – Fin du paragraphe psychologie de comptoir. –

  • J12 : ça va mieux, je n’ai plus de vertiges. J’ai repris un peu de poids (j’ai eu le système digestif un peu secoué ces derniers jours). Je pense que cette semaine d’arrêt est une très bonne chose et que je dois en profiter. Je passe en mode repos +++ et détox : zéro café, zéro complément alimentaire, zéro CBD, zéro médoc et des siestes à gogo. Côté alimentation, ça fait une semaine que je n’ai pas mangé de lactose. On tient le bon bout Jeanine ! Je suis intolérante – mais genre l’intolérance qui blague pas quoi – depuis des années, et très malheureuse sans Kinder, Ben & Jerry’s, beurre, fromage, Milka, etc. Mais ma semaine de jeûne holistique à venir me motive à faire les choses bien, histoire de profiter de cette expérience dans les meilleurs conditions.
  • J13 : si le moral tient la route, je sens clairement que je suis fatiguée. Une vraie fatigue, genre tu dors mais malgré ça t’es toujours fatiguée. J’imagine ma petite thyroïde en perdition, mais pas au point d’aller faire la prise de sang prescrite deux jours plus tôt. Ça peut attendre la semaine prochaine hein, on est plus à 48 heures près et de toutes façons je ne compte pas reprendre un traitement.

Suite au prochain (et dernier) épisode. Qui prendra fin à J18, jour de mon rendez-vous avec le psychiatre (qui va sans doute me passer le savon du siècle).

19 réflexions sur “#317 Les suites du sevrage ZOLOFT et L-THYROXIN HENNING …

  1. Bon moi je m’étais arrêtée à « Je n’ai tué personne » du coup je tombe un peu des nues… j’espère que ça va mieux et que tu vas aller voir les médecins (oui je n’oublie pas la gynéco)
    C’est cette semaine que tu es en arrêt ? Tu sais que l’arrêt du sucre peut jouer aussi c’est une drogue ce truc

    Aimé par 1 personne

    • Je n’ai toujours tué personne. ^^ Mais c’est hyper fluctuant en fait. :/ La fatigue joue aussi je pense.
      Je n’ai pas arrêté le sucre, juste les trucs contenant du lactose ! Mais c’est vrai qu’en regardant de plus près, les seuls sucres qui restent sont « sains », genre féculents et fruits.

      J'aime

  2. Oui en effet , au dessus de 25mg par jour de levothyrox , ça rend la thyroide feignante et elle s habitude a la molecule chimique pour fonctionner . C est pr ca que je ne prends que 25mg , et je refuse de prendre plus a cause de ca . Ca regule suffisamment du coup ( c est a dire -2,5 de TSh)

    Aimé par 1 personne

  3. Courage Lucienne ! Ta thyroïde est peut-être un peu perturbée mais elle peut refonctionner normalement. Il faudrait peut-être l’aider avec une alimentation riche en iode et un complément alimentaire type zinc, vitamine D.. J’ai lu cet article d’une personne qui a arrêté son traitement en changeant son alimentation https://www.google.fr/amp/s/amp.topsante.com/medecine/maladies-chroniques/troubles-de-la-thyroide/hypothyroidie-changer-mon-alimentation-m-a-permis-d-arreter-le-traitement-626785

    Aimé par 1 personne

  4. Oulalala Lucienne… Tu fais les montagnes russes mais vaut mieux avoir envie d’envoyer chier tout le monde que de t’en prendre à toi même. Donc… Evite de butter quelqu’un, évite de te butter toi et c’est bien si tu as repris un peu de poils de la bête niveau poids, ça ne peut pas te faire de mal ^^ Si tu sors de chez toi, fais le nous savoir, qu’on fasse gaffe :p Bisous à toi !!

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s