#304 En route vers une psychothérapie via l’hypnose !

Mardi 18 décembre 2018. Ce midi, j’ai mon second entretien avec l’hypnothérapeute. Comme la dernière fois, je viens squatter la place de parking de Super Souris. Elle me promène dans sa ville pour que j’y fasse ma dernière prise de sang (qui confirme ce que disait la première : game over pour la FIV ICSI 3), on récupère de quoi déjeuner et c’est l’heure de mon rendez-vous.

Pas d’hypnose cette fois, mais 1 heure 30 d’échanges. Impossible pour moi d’entrer dans tous les détails de notre conversation (souvent trop personnels, trop complexes et sans lien avec la PMA) mais je la trouve toujours aussi juste. Elle fait des parallèles intéressants entre des événements de mon passé, mon parcours PMesque et mes ressentis dans la vie en générale. Elle n’hésite pas à creuser un peu fort parfois, mais c’est vraiment avec tact.

C’est ainsi que nous en sommes venues à évoquer cette impression d’immense soulagement que j’ai ressentie dès le lendemain du résultat négatif et sachant que la suite n’aurait pas lieu avant plusieurs mois. Bien sûr cela peut-être une conséquence normale des deux dernières années où l’on a enchaîné les FIV et autres examens divers liés à la PMA. Mais j’ai aussi pris conscience que, malgré mon envie indéniable de fonder une famille, je vois la grossesse comme une parenthèse. Et pas du tout une parenthèse enchantée, bien au contraire : j’imagine neuf mois plus ou moins clouée au lit, à ne faire qu’attendre avec l’angoisse que quelque chose se passe mal (vive la surinformation et les mauvaises nouvelles accumulées depuis que je suis en PMA). Et pour moi qui suis très active, cette vision ressemble à peu près à mon pire cauchemar.

Bref : cette femme est à mes yeux une excellente psychologue et je pense qu’elle peut me faire comprendre pas mal de choses sur moi-même. Rien à voir avec celle consultée l’année dernière et qui ne m’a jamais aidé. Finalement, lorsque je lui demande ce qu’elle peut m’apporter actuellement, elle m’explique que l’hypnose s’utilise comme une forme de psychothérapie. « Avec son accès à l’inconscient, cela permet d’avancer 100 fois plus vite. » Le feeling passe bien et je suis curieuse. Alors vivement la suite !

Publicités

19 réflexions sur “#304 En route vers une psychothérapie via l’hypnose !

  1. Bonjour, je suis une lectrice silencieuse, mais moi aussi en pause PMA, j’aimerais bien trouver quelqu’un pour un petit suivi. Si cette praticienne est à Paris (rien n’est moins sûr), je veux bien ses coordonnées. Merci !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s