#301 FIV ICSI 3 : All-in !

Quand vous êtes all-in en poker, ça veut dire que vous avez misé tous les jetons de votre tapis. Je ne joue pas au poker, mais j’aime bien l’idée. Et surtout elle correspond parfaitement à ce qui va suivre.

Disclaimer : cet article a été écrit au jour le jour.
Spoiler alert : il n’y a pas de happy end.

giphy

J1 : après un long cycle de FIV avec bonus hyperstim, mes règles ont fini par débarquer. Madame-Hope veut me voir à J9 ; je ne sais pas pourquoi, mais avec mon père qui vient d’entrer à l’hôpital c’est un peu de cadet de mes soucis.

J9 : prise de sang et contrôle écho. Ça ne se presse pas dans mon intérieur : visiblement c’est un J9 qui ressemble davantage à un J5 ! Je ne suis pas beaucoup plus avancée sur la suite des évènements puisque tout se décidera quand je serai prête à ovuler. Ce « tout » concerne surtout l’état de mon utérus et son inséparable adénomyose. Quand on évoque le transfert, elle me propose d’office d’en mettre deux. Avec Lucien – et nos deux uniques blastos congelés – nous nous étions dit quelques jours plus tôt : « Le double transfert c’est no way. » Mais l’enthousiasme de Madame-Hope sur le sujet me fait flancher. Et moi je fais flancher Lucien. Effet domino.

J13 : prise de sang. Ça ne bouge pas trop dans mes ovaires.

J15 : prise de sang again. Il se passe quelque chose : mes taux montrent enfin une ovulation proche !

J16 : prise de sang + écho. Contre toutes attentes (Madame-Hope ne se l’explique pas) (mais visiblement les bizarreries inexplicables arrivent souvent en PMA), mon utérus n’a jamais été aussi beau (clichés à l’appui). Pas besoin de ménopause artificielle cette fois. C’est limite trop bizarre pour être vrai. Madame-Home évoque les copines PMettes que j’ai accompagnées en salle d’attente en disant : « Vous avez attendu longtemps mais vous allez toutes les coiffer au poteau avec deux d’un coup. » Je me demande quelle drogue prend cette femme.

Côté pratique, on tente plus ou moins le protocole MatriceLab. En résumé :
– elle m’épargne le « scratching » (ou geste endo-utérine, ça fait moins peur dit comme ça). Vu ma précédente expérience en terme de ratissage de l’utérus, je suis soulagée.
– transfert sur cycle naturel sans « exposition endométriale à des doses élevées d’œstrogènes »
– adjonction d’HCG en phase lutéale (pour faire simple : doses d’OVITRELLE à J4 – J6 – J8 post ovulation)
– MatriceLab recommande un double transfert J3 – J5 … Bah c’est pas qu’on veut pas hein, mais on a pas de J3 sous la main donc c’est réglé.
– pas de « principe immunosuppresseur » ni d’antibiothérapie
– dose normale de progestérone
– « exposition au liquide séminal pendant la phase lutéale », c’est à dire rapport sexuel la veille du transfert et 48 heures plus tard.

J17 : je chope la trachéite de l’extrême. Je tousse comme une mourante ! Alors Ok ça travaille mes abdos, mais comment deux embryons arriveront à tenir si je passe mon temps à les « repousser ». Panique à bord, je trouve le premier médecin dispo, lui explique brièvement le contexte et ressors avec un traitement de cheval : antibiotiques, corticoïdes et sirop. Le soir même, gros shoot d’OVITRELLE pour être sûre de bien ovuler.

J19 : on débute la progestérone, dans la joie et la bonne humeur ! Deux capsules le matin + deux le soir.

J21 : on entame la deuxième boite d’OVITRELLE en balançant 8 « clics » dans mon bide. D’ailleurs à la pharmacie quand j’ai donné mon ordonnance avec les deux boites de ce médicament, le pharmacien m’a regardé chelou. Mais il n’a rien dit. Genre absolument rien, silence total ; heureusement que je sais que ça se conserve au frigo cette mer** !

J23 : je passe la journée avec ma Super Souris, qui m’accompagne chez son hypnothérapeute. Et après m’avoir fait découvrir il y a quelques mois la cuisine coréenne, aujourd’hui c’est au tour de la cuisine africaine !
Le soir, encore 8 « clics » d’OVITRELLE et un rapport sexuel sur commande ! Remarque de Lucien : la progestérone, ça pique un peu (je vous laisse imaginer où).

J24 (nouvelle lune) (je vois des signes – positifs – partout) : jour du transfert. Par bonheur, les deux blastos se sont décongelés sans encombre. Ma vessie est blindée, l’image à l’écho est d’une netteté impressionnante. Madame-Hope me serre très longuement la main. Je lui dis :  » – Donc maintenant on se revoit pour l’écho de la bonne nouvelle ?
– Voilà, mais d’abord des super taux aux prises de sang ».
C’est BisounoursLand. Je crois que je n’ai jamais autant apprécié une personne que je serai ravie de ne plus revoir ! ^^

J25 : derniers « clics » d’OVITRELLE.

J26 : le rapport sexuel 48 heures après le transfert, comme conseillé par MatriceLab. Avec les ovules de progestérone, nous sommes au top de la sensualité et du glamour. Mais dans la bonne humeur !

J27 : je n’ai toujours pas de spottings. C’est agréablement bizarre. Mais je reste légèrement terrorisée à chaque fois que je vais aux WC.

J29 : je ne dors plus, littéralement. Le DONORMYL ne m’assomme pas plus et je me refuse à prendre le LYSANXIA parce que je n’ai pas demandé au psychiatre si ça pouvait jouer sur le transferts ou les embryons. Quand finalement je me décide à aller au lit, je me récite des mantras pour essayer de stopper le flux de mes pensées. « Je suis enceinte, mes deux blastos se sont accrochés. »

J30 : j’ai dormi mais mon inconscient part en vrille (depuis l’hypnose ou le transfert). Cauchemars à gogo : ma famille, du sang, de la violence. Aujourd’hui rien ne va : certaines passent leur dernière échographie avec Madame-Hope et moi je pleure. En culpabilisant de ne pas aller voir mon père parce que c’est hyper loin et que j’ai peur de secouer mes embryons.

J31 : je craque. Malgré un DONORMYL et un LYSANXIA, je ne dors que de 22 heures à 1 heure du matin, où Lucien rentre complètement torché de la soirée de Noël de sa boite. C’est le pompon ! Ajouté au manque de sommeil, c’en est trop pour moi. Je quitte la maison super tôt avec l’ordonnance de Madame-Hope dans mon sac à main. Officiellement la prise de sang a lieu dans deux jours, mais je veux en finir. Soit c’est positif et c’est cool, soit c’est négatif et je pourrai reprendre une vie presque « normale » (j’espère). J’arrive au laboratoire à l’ouverture. J’écoute Saez et c’est toujours aussi déprimant. Je file au taff. L’angoisse commence à se pointer au bout de 2 heures 30. J’ai envie de savoir et je n’ai pas envie de savoir. Quelques heures plus tard, je sais : c’est négatif.

37 réflexions sur “#301 FIV ICSI 3 : All-in !

  1. En route pour la FIV4. Je sors de chez mon médecin, qui m’a dit « ah oui, c’est dur les FIV…pensez à autre chose, ça va marcher! » Ben oui quoi Lucienne, arrête de focaliser, c’est pour ça que ça marche pas !
    Je ne sais que trop bien ce que tu peux ressentir, et t’adresse toutes mes pensées les plus chaleureuses.
    N’oublie pas de pleurer, paradoxalement, ça fait un bien fou.
    Bien amicalement.

    Aimé par 2 personnes

  2. Je t’envoie des pensées ma banane. Je me sens impuissante et triste pour toi. Je n’y connais rien mais est ce que la prise de sang est vraiment fiable si tu l’as faite 2 jours plus tôt ? Enfin je suppose que oui vu ta peine.

    Aimé par 1 personne

  3. 2018 annee toute pourrite, 2019 année du neuf… Allez, je sors, je voulais juste te redonner 1 demi seconde de sourire..et je sais que c’est dur… Suis toujours par là en tt cas…et par rapport a la culpabilité vis a vis de ton papa, il ne voudrait pas que tu sacrifies ce qui est important pour toi…en tout cas, je pense fort a toi comme depuis que je te connais ! Gros bisous de réconfort.

    Aimé par 1 personne

  4. Misère 😨😨😨
    Je suis triste pour toi, surtout parce qu’au fond de toi tu savais que cette FIV était vaine…
    J’espère malgré tout que le résultat de la prise de sang – certes sans appel, certes un coup de massue supplémentaire – t’aura permis de faire baisser un peu la tension et de dormir…
    Je t’embrasse bien fort 💙

    Aimé par 1 personne

  5. Je suis si triste de cette fin… Alors que tout laissé présager que cette fois-ci serait différente… 😥 J’ai lu que vous cherchez des infos pour le don, je vous souhaite une réussite proche, votre parcours est déjà bien trop long…
    Des milliers bisous de réconfort ❤

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s