#290 Pour FIV heureux, FIVons cachés ? Partie 1 : l’avant et la stimulation

cache

J20 (cycle pré FIV – début octobre) : début du PROVAMES (1 comprimé matin et soir)

J23 : prise de sang pour l’anesthésiste. Le PROVAMES commence déjà à me taper sur le système.

J26 : rendez-vous avec l’anesthésiste. Le mec (poils du torse apparents et grosse chaîne en argent autour du cou) m’oublie en salle d’attente et me sort : « Bah il faut vous manifester ma p’tite dame ! » Analyse interne de la situation : il est 9 heures du matin, si je pète un câble maintenant la journée risque d’être longue. J’inspiiiiiiire de l’amour et j’expiiiiiiiire la colère. Finalement il est pas si nul, il prend le temps et répond à mes questions. Du coup je me ravise : j’évite de lui dire que j’espère que ce n’est pas lui qui sera présent le jour de ma ponction.

J27 : je décide de faire comme si cette FIV n’existe pas. C’est une « FIV cachée » : nos familles et mes ami(e)s ne seront pas au courant, pour la simple et bonne raison que je n’ai pas envie que la PMA prenne encore plus de place dans nos vies et nos relations. D’autant plus que mon père doit subir prochainement une greffe de moelle osseuse et que c’est ma sœur la donneuse. Pas la peine de venir ajouter mes soucis pour le moment, c’est déjà suffisamment la mer** !

giphy2
 – Coucou papa ! Motus et bouche cousue si tu lis cet article ! ^^ –

J1 (cycle FIV – mi-octobre) : en début de week-end, évidemment. Bien douloureux et bien sanglant, merci le PROVAMES et / ou l’adénomyose.

J4 : prise de sang + échographie. Neuf minis follicules de chaque côté. Madame-Hope m’annonce qu’elle sera absente à la Toussaint et qu’elle ne pourra peut-être pas se charger de ma ponction. Elle me demande si je souhaite décaler d’un cycle. Hors de question : dans ma tête je suis prête pour cette « dernière » FIV et je n’ai aucune envie de reculer. Je me fous de qui me ponctionnera, tant que c’est un docteur en qui Madame-Hope a confiance. Donc c’est parti : dernier jour pour le PROVAMES. On cale dès maintenant tous mes rendez-vous de contrôle pour la semaine suivante ; j’apprécie de pouvoir m’organiser à l’avance, même si je constate avec surprise qu’elle me colle un rendez-vous toutes les 48 heures !

J5 : on démarre la stimulation avec 200 Ul de PERGOVERIS chaque soir.

J10 : prise de sang + échographie. Après cinq jours de stim je suis déjà crevée et j’ai envie de buter la terre entière. Pour oublier tout ça, je mange.

eating

Si j’en crois mes précédentes FIV, il me reste encore environ une semaine d’injections. Mais avec un taux d’oestradiol à seulement 300, quelque chose me dit que ça risque de durer 1000 ans cette histoire … Alors que j’en ai déjà plein le c**. J’inspiiiiiiire le positif et j’expiiiiiiiire la noirceur. Finalement ce n’est pas si pire : mes follicules sont homogènes et mon taux est normal selon la gynéco. Ça pousse lentement mais sûrement. Madame-Hope est confiante et me confirme que la ponction aura lieu durant sa semaine de vacances. C’est sa collègue Docteur A. qui s’en chargera.

J11 : on passe à 225 de PERGOVERIS + une injection d’ORGALUTRAN. Je me transforme peu à peu en zombie mais je suis soulagée de savoir que, quel que soit le résultat de cette FIV, c’est la dernière fois que je m’inflige une telle dose d’hormones.

J12 : prise de sang + échographie (7ème jour de stim). C’est les vacances scolaires, il n’y a pas foule au laboratoire à l’ouverture. Je passe entre toutes les mains pour cette FIV : c’est une autre collègue de Madame-Hope (Docteur J.) qui se charge de mon écho. En regardant mon parcours, elle me dit que je suis « une baroudeuse de la FIV ». Super … Les follicules font la gueule : plus rien n’est vraiment homogène et ça n’a quasiment pas grossi. L’oestradiol se traîne à 689. Je flippe quand elle me dit que l’ORGALUTRAN a peut-être été commencé trop tôt. Elle me prescrit du GONAL-F et du DECAPEPTYL car elle pense que Madame-Hope va sûrement modifier le traitement. Bingo : 100 de GONAL-F + 150 de PERGOVERIS

J13 : 100 de GONAL-F + 150 de PERGOVERIS + ORGALUTRAN. Je deviens donc une passoire.

piqure

J14 : prise de sang + échographie (9ème jour de stim). Les follicules poussent et Madame-Hope ne trouve pas l’adénomyose trop envahissante. Mais c’est la folie côté hormones : l’oestradiol explose à plus de 2000 (je comprends mieux pourquoi je suis vaseuse). On adapte encore le traitement : 87.5 de GONAL-F + 75 de PERGOVERIS + ORGALUTRAN.

J15 : prise de sang. Un samedi, et impérativement avant 9 heures. Youhou. Incompréhension : la taux d’estradiol chute à 1700. Madame-Hope modifie encore les dosages : 100 de GONAL-F + 75 de PERGOVERIS + ORGALUTRAN. Je la sens de plus en plus mal cette FIV.

J16 : prise de sang. Encore. Un dimanche ! Je commence vraiment à en avoir plein de c**. Ostradiol à 2600. On passe à 75 de GONAL-F + 50 de PERGOVERIS + ORGALUTRAN.

blood

J17 : prise de sang (4ème jour de suite) + échographie (12ème jour de stim). Madame-Hope étant en vacances, c’est le retour du Docteur J. Toutes les deux ont échangé des mails à propos de mon cas ce week-end. La chute du taux d’oestradiol n’a rien d’inquiétant, c’est jute le signe que je suis particulièrement sensible aux différentes substances que je m’injecte. A l’écho, un gros follicule de 20 millimètres. « Celui-là, on va le perdre. » En effet le gros du troupeau est encore à la ramasse. Ce n’est donc pas encore terminé ! J’ai presque envie de pleurer mais je me raccroche à l’idée que, quel que soit le résultat, cette stim est la dernière de ma vie. Depuis la veille j’ai le moral dans les chaussettes et je dors au DONORMYL (autorisé par le psychiatre) en espérant que le temps passe plus rapidement. Ma boss est enceinte et l’hiver s’est brutalement invité à Paris. Seul point positif : Docteur J. me dit qu’on part sur une quinzaine d’ovocytes. C’est pas mal, mais je garde en tête que mon meilleur « score » à la ponction a aussi été la FIV qui n’a donné aucun embryon. L’oestradiol remonte à 3100. Côté dosages : pas de PERGOVERIS mais seulement 75 de GONAL-F + l’éternel ORGALUTRAN.

J18 : prise de sang (5ème jour de suite). Entre les fluctuations de taux et le temps que prend cette stim, je n’ai plus aucun espoir de réussite. Je réalise que cet été et en septembre, j’allais bien. Ce n’est plus le cas. On peut peut-être mettre ça sur le dos des hormones. Ou peut-être juste que je n’ai plus la force pour supporter ça. Qu’on aurait jamais dû se lancer dans cette quatrième FIV, en tout cas pas avec mon corps et mes ovaires. Nouveautés : mon ovaire gauche me lance et l’estradiol fait le yoyo (retour à 2600). On change encore les dosages : 100 de GONAL-F + ORGALUTRAN.

J19 : prise de sang (6ème jour de suite) + échographie (14ème jour de stim). Je n’ose pas faire les comptes, mais à 90€ la consultation de contrôle je me dis que cette FIV de merde va nous coûter un rein. « Échographiquement on est parfait. » annonce Docteur J. Enfin, c’est terminé ! Déclenchement à 20 heures avec OVITRELLE. Bizarrement mon taux d’estradiol n’a jamais été aussi bas alors que j’ai un peu plus de follicules que d’habitude. Les mystères de la PMA !

IMG_2302

To be continued !

Publicités

30 réflexions sur “#290 Pour FIV heureux, FIVons cachés ? Partie 1 : l’avant et la stimulation

  1. Tu tiens le bon bout Lucienne ! Bon courage en tous cas… Les chiffres ont l’air bon, j’espère que la récolte sera superbe ! Regarde, cette année comme il n’y a pas eu de plus, les cèpes ont attendu fin octobre pour arriver, mais ils ont été là et superbes !! (pas sûre que la comparaison te plaise, mais peut être que cela t’aura fait sourire 🙂 ) La ponction est prévue pour quand ? C’était aujourd’hui le déclenchement ? bises bises bises

    Aimé par 1 personne

  2. Quelle stimulation Lucienne! Je comprend ce besoin de ne pas avoir envie d’en parler.. mine de rien ça aide pas mal!!
    J’espère que la ponction s’est bien déroulée et que tu ne souffres pas trop. Courage pour l’attente du résultat, je commence à croiser fort 🐞🐞🐞
    Gros bisous

    Aimé par 1 personne

  3. Oula que c long cette Stim mais enfin c le bout et que ça se passe mal ou bien courte ou longue dans mon cas ça ne change rien j ai tjs le même nombres de ovocytes donc te poses pas trop de questions laisses faire cette belle brochette de médecins et je croise a fond des maintenant pour toi

    Aimé par 1 personne

  4. Eh ben ! Ca c est de la stimulation ! Ma pauvre.. Je te comprends tellement ….aborder la der des der , c est super douloureux …je suis au même stade que toi , tu me devance de quelques mois … J espère que çà sera la bonne . J ai l impression que toutes les pmettes sont enceintes , alors pourquoi pas nous !!

    Aimé par 1 personne

  5. […] Donc adieu le transfert frais. L’essentiel étant pour le moment de ne pas tordre mes ovaires ou noyer mes poumons dans l’eau de mon corps (qui a la bonne idée de s’évacuer à l’intérieur de moi plutôt qu’à l’extérieur comme d’habitude). Elle a pensé que ça allait taper sur mon moral, mais même pas. Je suis étonnement zen et sereine, rien à voir avec le ras-le-bol durant la stimulation. […]

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s