#266 FIV ICSI 2 bis : la suite après l’échec du double transfert

Laboratoire Eylau. Prise de sang. Salle d’attente. Comme un putain d’air air de déjà-vu.

Madame-Hope m’a tout de suite demandé comment ça allait, se doutant bien que je ne pétais pas le feu. Je lui ai raconté le petit down qui avait suivi le résultat et ma façon de compenser sur la bouffe. L’inquiétude face à la suite aussi.

Elle a pris le temps de répondre à toutes mes interrogations. Pour faire court et au risque de jeter un pavé dans la mare : à part le diagnostic pré-implantatoire encore interdit en France pour les couples sans souci génétique, les examens style Fish test, Era, Wintest et même MatriceLab n’ont rien de fiable à 100%. « MatriLAB ça marche très bien sur les réseaux sociaux parce que ça parle de « cellules tueuses », NK and co. On est les seuls en France à le pratiquer ; si c’était si génial que ça, pourquoi les autres pays ne le proposent-ils pas ? Peut-être que dans quelques années on pourra affirmer que c’est un test indispensable, mais pour le moment il n’en est rien. » En résumé : tous ces tests donc j’entends parler sont trop expérimentaux, non concluants ou alors les études à leur sujet se contredisent. D’après Madame-Hope même l’IMSI est remis en cause, car finalement ça n’apporte pas de meilleurs résultats que l’ICSI.

Elle a repris notre dossier et a confirmé que tous les tests et analyses « sûrs » avaient été faits. So what ? Si l’on décide de faire toutes ces explorations complémentaires, pas de soucis, elle nous suivra. Elle n’y croit pas elle-même mais comprend que l’on peut avoir envie de tenter un maximum de choses. Moi j’ai une confiance aveugle en Madame-Hope : « J’ai beau m’être renseignée et être cortiquée, ça reste vous la plus calée et la plus à jour sur ces examens. » Et Lucien a parfaitement conclu le sujet : « On n’est pas des cobayes. » Donc les expérimentations en tout genre, ce sera sans nous.

Alors que nous reste-t-il comme option ? Le fameux diagnostic pré-implantatoire. Si un jour la loi l’autorise pour nous en France, Madame-Hope mettra notre dossier en haut de la pile : « Vous êtes les candidats parfaits pour ça. » Youpi … En effet, il est pour le moment « réservé aux couples ayant une forte probabilité de donner naissance à un enfant atteint d’une maladie génétique d’une particulière gravité identifiée, reconnue comme ne pouvant pas être guérie au moment du diagnostic » (ce qui n’est pas notre cas) En attendant, on peu le réaliser en Espagne, à condition d’avoir un compte épargne bien garni. Et puis quoi ? Soit nos embryons sont détraqués et on peut faire une croix sur un bébé de nos gamètes, soit nos embryons sont corrects et dans ce cas on n’est pas plus avancé sur les raisons de nos échecs.

J’ai donc tranché pour la solution suivante : on tente de transférer (un par un cette fois ; on est joueur mais pas trop hein) les deux embryons qu’il nous reste, à condition que l’adénomyose se tienne à l’écart. Si ça fonctionne, c’est génial. Si ça ne fonctionne pas, on avisera en temps voulu. C’est trop compliqué pour l’instant de se projeter plus loin.

Publicités

32 réflexions sur “#266 FIV ICSI 2 bis : la suite après l’échec du double transfert

  1. Je ne comprends pas pourquoi tu dis que le DPI est interdit en France, j’y ai eu droit moi…
    Il y a désormais 5 centres qui le propose !
    Il faut identifier le problème avant, effectivement il recherche que l’anomalie génétique des parents. Si vos caryotypes sont OK, et pas de maladie connue, ils ne pourront rien faire pour vous…
    Je te souhaite de tout cœur que ce transfert soit le bon en tout cas ❤

    J'aime

  2. Bon c’est reparti pour les transfert alors ! On y croit, on continue et puis tu as raison de voir les choses en fonction de comment cela se passe. Tu as déjà bien assez de choses à gérer 😉

    Aimé par 1 personne

  3. Je pense que tu as tout dit Lucienne et votre réflexion est très saine. Go pour les prochains transferts et si échecs…. vous aviserez avec hope. J’ai également une confiance aveugle en elle, j’aurais, je pense, réagi comme vous…
    🍀🤞🏼

    Aimé par 1 personne

  4. Tu sais que je partage ton avis sur le coté expérimental de tout ca. Et oui, on n’est pas de cobaye… c’est déjà bien assez dur et tortueux ces parcours.
    Pour le reste… step by step, et cap sur le prochain transfert ! ☘️

    Aimé par 2 personnes

  5. Alors advienne que pourra, et peut-être ce sera le meilleur ! Je te le souhaite très fort en tout cas ❤
    (Et quant au don, le cheminement se fait petit à petit – parfois lentement parfois moins, n'hésite pas à glisser de petites choses à ce sujet de temps en temps à Lucien sans forcer mais juste pour ouvrir la discussion et la réflexion 🙂 )
    Gros bisous !

    Aimé par 1 personne

  6. Je comprends tout à fait ce que tu écris et je me pose les mêmes questions. Certes j ai fait matrice lab je vais à nouveau suivre leur traitement mais je suis pas sûre du tout que ce soit la solution miracle !!! Le dpi je me pose aussi des questions peut être pour une fiv 3 en Espagne mais effectivement 7 000 EUR sans côté la logistique et les traitements peut on suivre ?!!! Dur dur alors comme toi j espère le miracle avec les 2 derniers donc on va dire que c est possible par la loi de la probabilité , à force de essayer ça doit marcher hein?! :))))) On y croit

    Aimé par 2 personnes

  7. Je croise les doigts pour toi, j’en suis à peu près au même stade, sauf que j ai fait Matrice lab.
    Encore quelques embryons en france et si échec ce sera Espagne – meme s’il nous reste des crédits de FIV en france, je suis lassée de leurs méthodes- avec sans doute DPI ou don ( de sperme).

    Aimé par 2 personnes

  8. Nous avons fait partie d’un programme de DPI. C’est un parcours tellement bouleversant dans la vie d’un couple. S’en remettre aux mains de médecins pour faire un bébé, cela n’a rien de naturel. Mon avis après ces 3 tentatives avec transferts d’embryon(s) à chacune d’elles : dès lors que la chance nous ait offerte d’accueillir un prémice de vie dans notre utérus, nous retournons à cet état de femme et aussi couple d’amoureux, espérant fonder une famille. Il n’y a plus de traitements, de médecins, de meilleurs conseils qui soient. Et nous petits humains autoritaires, qui décidons de ce que nous voulons et exigeons de l’obtenir « maintenant », sommes tellement chahutés par ce non libre-arbitre qu’est la nidation. On ne maitrise rien dans ce processus. On ne fait qu’accueillir. Et accueillir ce qui vient c’est déjà un sacerdoce pour une grande majorité d’entre nous. Personne ne nous apprend à lâcher prise face à nos attentes. A nous en remettre à ce que la vie veut nous murmurer. On veut bien prendre du recul, mais seulement une fois qu’on a été satisfaits… J’ai eu la chance de tomber enceinte lors de cette 3ème tentative. Et j’ai constaté également que les 2 premières, malgré mon désir profond d’enfanter, je pataugeais complètement dans l’univers médical et oubliais que malgré les approches techniques de haute pointe, personne ne pouvais me garantir qu’un embryon voudrait s’accrocher dans mon ventre vibrant d’espoir. Sur ce chemin du devenir parents, il y a beaucoup à apprendre sur soi. Certaines personnes auront ce qu’elles désirent sans jamais avoir à se poser de questions et d’autres, comme nous, gravitent des sommets abruptes et s’écorchent le coeur à chaque étape frustrante du parcours. Il faut vivre tout cela comme une chance. Celle de devenir meilleur pour nous-même et pour ces enfants à venir, à qui nous saurons transmettre les vrais valeurs de la vie.

    Aimé par 3 personnes

  9. Plein de courage et de croisage de doigts pour le transfert suivant !

    Concernant le dpi ou d’éventuelles analyses gentiques, je pense que la difficulté c’est de savoir quoi chercher vu que des fois les anomalies génétiques ne sont pas visibles sur un cariotype … Dans notre cas le diagnostic de mon mari est lié à la très bonne intuition d’une généticienne (qui a associé certains symptomes et qui souhaitait faire l analyse pour une éviter une maladie neuro musculaire dégénérative – ) malheureusement pour nous l’intuition etait bonne, elle explique l’oats très sévère et nous a envoyé directement en fiv dpi …

    Je souhaite que vous puissiez voir bientôt la fin de ce chemin qui torture tellement le corps et l’esprit

    Des 🍀🍀🍀🍀 pour le prochain transfert …

    Aimé par 3 personnes

  10. Oui les tests style matricelab sont encore expérimentaux, on ne sait pas encore porter leur efficacité mais pour ma part je pense que ça vaut le coup d’essayer. On est pas des cobayes certes mais je me dit que ça fait avancer la recherche de ce côté là en même temps et puis bon comme rien ne marche ça ne peut pas faire pire, au mieux ça marche au pire bah ça marche pas mais comme sans rien c’est pareil…

    Ce qui se passe dans l’utérus une fois l’embryon re placé, l’accroche c’est une étape pas du tout étudier et les médecins ne savent encore pas grand choses à ce sujet.

    J’étais persuadé que pour ma part, le pb venait de là, j’ai plusieurs fois dit aux médecins que je pensait que je n’étais pas accueillante. L’analyse du matricelab semble dire la même chose. Je verrai le traitement et je verrai si ça va marcher. Je sais qu’il est possible que ça ne marche pas, que c’est expérimental mais tout est bon du côté du caryotype et je n’ai pas d’autre pb connu, on a un don de sperme. J’ai pensé a un don d’ovocyte mais on ne fait pas le double don dans toutes les clinique ici il me semble. Mais en même temps, recevoir un tel don si on est pas capable d’accueillir un embryon, ça me paraît du gâchis.

    J’espère que ton prochain transfert sera une réussite et que tout ça n’était que de la malchance.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s