#261 FIV ICSI 2 bis : entre le transfert et la prise de sang …

Je m’étais dit que j’allais gérer ça comme une chef. M’enfiler ma vache qui rit® progestérone matin et soir, changer mes patchs toutes les 48 heures et faire ma vie tranquille. Et puis j’étais super positive aussi. Crevée, donc encore plus optimiste. Bah oui, c’était forcément un symptôme de grossesse.

Ça n’a pas duré : trois jours après le transfert, j’étais déjà en train de perdre la raison et Googler « prise de sang trois jours après le transfert d’un blasto ».

Et puis c’est passé. Et revenu. Et re-passé. Sereine quelques jours et délirante l’espace de quelques heures. Légèrement instable !

giphyLire la suite »

#260 FIV ICSI 2 bis : le (premier) double transfert !

Presque 10 mois après le dernier transfert, nous revoilà à la Clinique de La Muette. Pas en mode stressé comme la première fois, ni en mode lassé comme la seconde. Depuis le temps que j’ai à nouveau « envie de couver », je suis juste contente d’en arriver là.

Réveil à 6 heures, bouchons parisiens puis pause café (ou Perrier, pour remplir la vessie comme il se doit) (toi-même tu sais).

IMG_7044Lire la suite »

#258 Réponses aux questions de la honte & TEC en approche !

Avant toute chose, voici ce que vous attendez avec impatience (ou pas) : les réponses de Madame-Hope aux questions de la honte !

Numéro 1 : les rapports sexuels sont aussi interdits que les orgasmes à cause des contractions de l’utérus que cela provoque. Dans le même genre, le sperme peut être « inflammatoire » (pas forcément, mais dans le doute on s’abstient). Donc après un transfert, on ne fait RIEN !

Numéro 2 : la natation est interdite si vous avez la chance (!) de bénéficier de progestérone en intra-vaginal, pour la simple raison que l’eau dilue le produit. Déjà c’est dégueu de foutre ça dans la piscine mais surtout ça perd son efficacité ! De la même façon : pas de toilette intime extrême, même / surtout avant le transfert ! Ça coule et c’est crade mais ça a une utilité !

anyquestionsLire la suite »

#257 FIV ICSI 2 bis : la question à 1000 dollars

Les jours passent, lents et rapides à la fois : j’ai du mal à réaliser que nous sommes déjà en avril et pourtant le transfert me paraît encore trop loin. Mon inconscient lui a bien pigé que ce moment arrivait à grands pas. Je ne suis pas sereine. J’ai beau nager ou courir chaque jour, je me réveille dix fois par nuit (et je ne peux plus accuser la ménopause artificielle). Si je suis 100% honnête avec moi-même, je dois bien reconnaître que je suis complètement flippée.

giphy
Moi, intérieurement.

La question du transfert d’un ou deux embryons ne s’est pas posé bien longtemps. Lucien et moi étions parfaitement d’accord avant même de nous concerter : « on tente les jumeaux » si Madame-Hope juge que tous les voyants sont au vert. Si ça fonctionne, ce sera magique. Sinon il faudra me ramasser six pieds sous terre (et on sera moins fous pour les transferts suivants).

#256 FIV ICSI 2 bis : le protocole du TEC 1

Au menu ce mois-ci, en plus de l’habituel ZOLOFT (1 comprimé de 50 mg par jour) et LEVOTHYROX (62.5 mg par jour, soit 1 comprimé et demi) (super pratique) :

  • 0.4 mg d’acide folique (1 comprimé par jour)
  • 100 mg d’ASPEGIC nourrisson (1 sachet par jour)
  • VIVELLEDOT 2 x 100 μg (2 patchs à changer tous les deux jours)
  • ultérieurement : PROGESTAN 2 x 200 mg (2 capsules le matin + 2 capsules le soir)

IMG_5492

J’ai aussi repris (à ma propre initiative, puisque Madame-Hope a dit que je pouvais « faire une pause ») mon duo DHEA / Q10. On ne sait jamais.

Prise de sang et échographie prévues le 9 avril. Télétravail prolongé jusqu’à la fin du mois. Et si tout va bien, le transfert d’un ou deux embryons dans la semaine du 16 avril. Date qui sonnera aussi les 4 ans de mon couple avec Lucien !