#249 « Découverte d’une hormone favorisant l’implantation de l’embryon dans l’utérus »

Je découvre à l’instant un nouveau blog de PMette ainsi que cet article : « Découverte d’une hormone favorisant l’implantation de l’embryon dans l’utérus »

Et devinez quelle est l’hormone en question ? La DHEA, le truc que j’avale depuis juillet 2017 … et que Madame-Hope m’a dit d’arrêter parce que j’avais « de la marge » avec mes quatre embryons !

Bon je me doute bien que ce n’est sûrement pas LE truc magique, mais quand même. Je compte bien en reprendre dès ce soir reparler avec Madame-Hope lors du prochain rendez-vous.

Publicités

#248 FIV ICSI 2 bis : enfin la ménopause !

Lors de mon dernier rendez-vous chez Madame-Hope, j’étais encore loin d’ovuler. Idem une semaine plus tard (à J17). À croire que mon corps ne voulait vraiment pas de cette ménopause artificielle ! Ou bien était-il encore secoué par la FIV de janvierOu alors je deviens vraiment vieille. Troisième prise de sang ce matin au 27ème jour du cycle ; cette fois-ci peu de doutes sur le résultat puisque je « saignote » depuis la veille (adénomyose de mer**). Appel de la secrétaire à midi : DECAPEPTYL L.P. 3 mg aujourd’hui et rendez-vous dans trois semaines pour voir si je suis bien « bloquée ».

Mes troubles du sommeil eux n’ont pas attendu la ménopause pour revenir. En même temps que la reprise du taff (assez folklo) (mais je ne peux pas en parler sur le blog), l’arrêt de la DHEA (Madame-Hope a estimé qu’avec quatre embryons on avait un peu de marge, donc pas la peine de continuer à en gober), le déménagement de mon meilleur pote (ce qui me rend super triste) et un autre pote qui semble être entré dans une secte … Bref : j’ai quelques sujets pour occuper mes insomnies de mamie à venir !

#247 J’ai regardé « Journal d’une FIV » … et j’ai pas trop kiffé !

Hier soir j’ai regardé « Journal d’une FIV » dans l’émission « Les dossiers de Téva ». Je ne comptais pas en dire un mot sur le blog, mais l’insomnie me tombe dessus alors j’en profite. [Pardonnez le style : j’écris à l’arrache et en speed parce que je dois ensuite filer courir avec ma sœur ; le semi-marathon de Paris nous attend la semaine prochaine et je ne suis pas DU TOUT prête.]

Raphaëlle et Rodolphe rêvaient d’avoir un bébé. Mais pour y arriver, comme des dizaines de milliers de couples en France, ils ont dû recourir à la fécondation in vitro.

Alors, jour après jour, avec leur téléphone portable, ils ont filmé toutes les étapes de leur parcours, dès le début du protocole de stimulation hormonale jusqu’au moment magique de la naissance.

Fous rires, pression, coups de blues, ils nous font partager les hauts et les bas de leur quotidien. Avec eux et leurs proches, pendant des semaines, on apprend, on s’interroge, on découvre de l’intérieur le formidable travail des équipes du Professeur René Frydman, à l’Hôpital Foch de Suresnes.

Présenté comme ça, ça partait plutôt bien. L’idée de se filmer tout le temps est peut-être un peu chelou mais ils bossent tous les deux dans l’audiovisuel (monsieur est monteur, madame productrice) (pour réaliser un docu, ça aide) alors on se dit que c’est leur truc. Why not.Lire la suite »

#246 Lucienne devient zen !

Avant de commencer mon rythme pépère de télétravail, cette semaine je suis au bureau.

Ma plus proche collègue doit accoucher fin mars et a prévu de rester bosser jusqu’au début du mois. Elle est énorme. Dans les couloirs, j’ai aperçu une autre nana rentrant à peine de congé maternité et déjà à nouveau en cloque. Sans compter ma boss, qui revient d’ici peu après avoir donné naissance à son bébé en novembre.

Il y a quelques mois, la vision de tout ça m’aurait achevée. Aujourd’hui ça ne me fait plus rien, mais je ne suis pas pour autant anesthésiée. Je suis juste optimiste, zen, pleine d’espoir et de motivation. Concernant la PMA bien sûr, mais aussi la vie en général.

Je manque de mots pour exprimer ma gratitude à mon psychiatre qui a remis mon cerveau en mode happy grâce au ZOLOFT.

thankyou

#245 FIV ICSI 2 bis : ménopause is coming !

Deux heures à poireauter chez Madame-Hope (record battu) pour s’entendre dire (entre autres) que « c’est pas Fangio » du côté de mes ovaires. On est encore loin de l’ovulation mais on est pas venu pour rien : il y a de l’adénomyose à gogo, donc adieu le transfert sur ce cycle. Ce n’est pas vraiment une surprise, même si c’est un petit coup au moral. La grosse piqûre de DECAPEPTYL m’attend donc pour la semaine prochaine. Prochain rendez-vous en mars pour savoir si on fait durer le plaisir la ménopause.

goodluckLire la suite »

#244 Dépression, PMA et télétravail !

Rendez-vous mensuel avec mon psychiatre. Je vais bien (merci la pilule du bonheur), je lui raconte la FIV en cours, les éventuelles étapes à venir et explique que je « veux » reprendre le travail. En vrai je n’en ai pas plus envie que ça mais ma N+2 et les RH commencent à s’impatienter. Je n’ai pas mis les pieds là-bas depuis fin novembre (bien que je bosse régulièrement depuis chez moi) et j’ai cru comprendre qu’ils envisageaient de me remplacer durant mon absence si celle-ci se prolongeait (en réalité, exceptée moi, personne ne pourrait former un éventuel intérimaire ; mais ça n’a pas eu l’air de les effleurer). Sauf que je tiens à conserver ma relative « toute-puissance » sur mon poste, alors l’idée d’un suppléant ne me branche pas du tout.

Néanmoins mon arrêt de travail à rallonge va peut-être me permettre de bénéficier officiellement du télétravail, sur une durée limitée et déterminée (mais c’est toujours mieux que rien). Pour cela, il me faudra convaincre le médecin du travail … Je fais donc appel à vous : je suis preneuse de toutes idées permettant de justifier un télétravail quand on est en PMA et en dépression (mais bien joyeuse sous médocs) !

workformoneyLire la suite »