#220 The Upside Down

Mon lecteur WordPress semble depuis quelques temps envahi de femmes enceintes et de titres d’articles contenant ce fameux « SA » … Si je suis sincèrement ravie pour les concernées, ça me fait quand même très bizarre. Je n’imagine pas qu’un jour moi aussi je compterai peut-être des « SA » … Je ne peux même pas dire que ça me donne de l’espoir ; je n’arrive pas à voir tout ça comme une preuve que la PMA fonctionne parfois.

En parallèle des blogs, il y a la vraie vie avec les collègues tombent qui enceintes ou accouchent, l’approche des fêtes de fin d’années (et de mon anniversaire) et son lot d’angoisses, les amis qui profitent de leur famille ou construisent leur vie en partant vers d’autres horizons. Et il y a moi, coincée dans l’Upside Down (ceux qui ont vu Stranger Things comprendront) et entraînant Lucien.

promo333268561

J’ai beau voir la psy chaque semaine, ça ne diminue en rien ces sentiments : la lassitude, la tristesse, le dégoût et l’envie de tout plaquer pour changer complètement de vie. Une vie où le désir d’enfant n’existerait pas, où la question ne se poserait même pas. Parfois cela prend la forme de simples idées suicidaires … Mais quand je suis d’humeur plus courageuse, j’arrive à imaginer d’autres options. Toutes sont incompatibles avec ma vie actuelle.

La vérité c’est que je ne sais pas combien de temps je pourrai tenir comme ça, à courir sans cesse dans cette roue « essuyer des échecs – attendre – espérer ». J’ai mis à l’écart mes amies mères de famille, mes potes célibataires déménagent et je ne supporte plus le modèle idéal que représente la famille de Lucien. Après trois années, mon taff m’ennuie maintenant à mourir et je suis à deux doigts (voire carrément en plein dedans) du bore-out. Mais je n’ose pas regarder ailleurs, à cause de toutes les facilités qu’il m’offre pour la PMA (et aussi surtout parce que rien ne me fait envie).

Je me sens comme un morceau de plastique qu’on brûle. Un truc qui noircit et sclérose. Un nodule endométriosique !

19 réflexions sur “#220 The Upside Down

  1. Sors de cette roue, petit hamster! 🙂 (je te le dis, et je me le dis aussi à moi en même temps!)
    quelles sont ces autres options que tu évoques? pourquoi les dis-tu incompatibles avec ta vie? serait-ce le moment de changer de vie, alors?
    Sans transition comme dirait l’autre, « SA »… j’ai mis du temps à comprendre ce que tu évoquais, j’ai confondu avec tout autre chose et ce « dérapage » de mon esprit m’a bien fait marrer: pour moi SA, c’est Syndrome Asperger…bah! on a les préoccupations qu’on a!
    Ceci dit, je t’envoie plein de bises enneigées de mes montagnes: tout ce blanc sur les sommets, c’est apaisant. et je sens que tu en as grand besoin. ❤

    Aimé par 1 personne

    • Ça aurait pu être Société Anonyme aussi ! ^^
      Il n’y a rien de vraiment défini. Mais si je ne peux pas fonder une famille avec Lucien, je partirai loin pour lui laisser une chance d’être un jour père avec quelqu’un d’autre … Même si ça me brise le cœur d’avance.
      Merci pour les bises enneigées. 🙂

      Aimé par 1 personne

      • Mon œil qu’il n’y a rien de défini! Rien de défini-TIF, mais je suis sure que les contours sont bien nets dans ton esprit (on ne me la fait pas, à moi!! =P ) Allez, avoue!!
        Et dis donc, ton Lucien il en dit quoi de ce « je partirai loin pour… »? Il est d’accord avec ça? hmmm….??
        et hop! encore une pelletée de bises enneigées!

        J'aime

  2. J ai tout de suite compris le SA trop de nanas qui les comptent dans l entourage ! Mais dis toi que tout peut arriver dans la vie et pour ton boulot je comprends je vis un peu pareil et je crois que ne serait ce que faire des recherches de nv job te ferait du bien savoir ce que ton CV vaut et ce que tu pourrais faire! Gd luck !!!

    Aimé par 1 personne

  3. Comme je te comprends… Comme le temps semble long et morne quand on attend. Quand on ne pense qu’à ça parce que c’est notre vie présente et notre vie future. Quand autour de soi tout le monde a pris le train et qu’on a l’impression de rester sur le quai avec une locomotive en panne. La saison et les jours qui raccourcissent n’arrangent rien à ce sentiment de tristesse. Mais la vie réserve toujours des surprises. Et oui, la PMA marche, souvent, plus qu’on ne le croit ! Alors accroche-toi. Un jour tu regarderas derrière toi et tu te diras que c’était vraiment des moments difficiles. Mais qu’ils n’étaient juste qu’un passage.
    Effectivement, peut-être que le début d’autre chose dans le boulot ou dans un changement de vie t’aiderait à retrouver du ciel bleu ? Pourquoi pas… Je t’envoie des pensées ensoleillées !
    Bon courage à toi.

    Aimé par 3 people

  4. Petit à petit, je fais le deuil de cette non-maternité… Ca fait mal mais ça fait aussi du bien de se dire, fini les rendez-vous à tout va… fini de cogiter… fini… Tu vois ce que je veux dire… Si tu as envie de changer de vie, ça peut prendre différentes formes… au niveau de tes passions, au niveau professionnel ou autre. Bises Lucienne

    Aimé par 3 people

  5. Lucienne, que c’est difficile de te voir aussi malheureuse. Mais que je te comprend. La vie peut t’apporter des surprises, crois moi. C’est difficile, mais la vie ne s’arrête pas à ça. Je suis moi aussi ce protocole aussi douloureux soit il physiquement et humainement. Cet enfant arrivera, donnes lui seulement toutes les chances de le recevoir. S’il te plait écoutes moi, j’ai été dans le même état que toi. Penses positif, penses à ton couple, écris chaque jour des pensées positives. Certes aujourd’hui tu touches le fond. Demain lèves toi différemment, écris sur un petit carnet ce que tu aimes, ce dont tu as envie. J’ai eu mon résultat négatif il y’à une semaine. J’ai le même âge que toi. Soutenons-nous. On a encore beaucoup d’espoir à avoir et tellement de belles choses à vivre. Ton boulot ne te plait pas? vois le côté positif, beaucoup plus d’énergie à dépenser ailleurs, l’esprit plus libre pour te laisser aller à de nouveaux rêves. Tu écris, tu partages… Alors développes le encore et encore….

    Aimé par 1 personne

  6. Comme je te comprends, j ai abandonné les psys et je vacille chaque jour entre l envie de me battre, ou de mourrir, ou de continuer à vivre mais de tout laisser tomber. Je ne sais pas combien de temps je tiendrais. J ai tellement l’impression que le bonheur c est pour les autres et tous les malheurs c est pour moi. Quand on me dit « t inquiète ça va marcher » alors qu ils n en savent rien je répond sèchement.

    Aimé par 2 people

  7. Ton article fait écho à tellement de choses… je ne pense pas avoir les mots très pertinents, je suis exactement dans le même état que toi en ce moment, quasiment mot pour mot. Je crois que faire semblant devant les gens finalement c’est ce qui me sauve du néant que je me trimballe. Est-ce que ça peut marcher pour toi ?
    Nous n’avons pas fait tout ce chemin pour laisser le Demongorgon nous avaler 😘
    Je t’embrasse bien fort

    Aimé par 2 people

  8. J’étais dans le même état d’esprit il y a quelques mois.
    Pour le boulot, j’ai ouvert la réflexion sur de nouveaux horizons. Je pense à ce que je veux/ce que je veux pas faire de ma vie. Je n’ai pas encore sauté le pas d’abandonner mon CDI. Mais rien que le fait de penser à changer d’ici quelques mois/années, ça a fini par me faire un bien fou.
    Pour le reste, je me lance régulièrement de nouveaux objectifs/projets : programmation de voyages surtout, festivals, week-end de bringue, tatouage…
    Et au jour le jour, je fais plein de trucs qu’on pourra plus faire quand BB sera là: gros plateau télé, resto à l’improviste, musique à fond dans la maison ou la voiture…
    Bref je panse mes maux comme je peux au jour le jour, avec tous ces petits « pansements » que seuls les couples de PMA peuvent comprendre.
    Je ne te cache pas qu’au fond de moi, je désespère quand je rentre dans ma maison infiniment vide; ou quand je vois mes proches profiter de leurs petits bouts qui grandissent.
    J’ai souvent le cœur déchiré quand je les entends se plaindre de leurs enfant… j’essaye de me protéger mais j’ai le cœur lourd.

    Continues à te battre. Je comprends tellement ton ressenti. Sois forte.

    Aimé par 1 personne

  9. Bon l’histoire du SA, moi j’ai toujours pas compris.

    Je me reconnais plutôt bien dans ta situation. Tous les mois, à l’annonce du négatif c’est pareil, je voudrais mourir sur place, puis je me demande combien de temps je vais tenir à subir ça. Souvent je me dit que j’aimerais ne pas vouloir d’enfants, j’essaye de trouver comment faire pour ne plus en vouloir, mais je n’ai toujours pas trouvé.

    Je me sens seule, je me renferme. Mes amies d’avant sont loin, elles ne savent rien et ont toutes des enfants. Ici je n’ai pas vraiment d’amies. En même temps, je ne suis pas vraiment de bonnes compagnie. Pas envie de grand choses et pas vraiment envie de voir du monde. J’ai seulement mes copines de mon groupe PMA. C’est très virtuel mais ça va.

    Quand à mon travail, je n’ai pas envie d’en changer, je l’aime plutôt bien et il est pratique avec la PMA mais c’est parfois un calvaire de travailler avec des femmes enceintes et des enfants (ça et écouter ma collègue se plaindre de ses 4 gosses!!)

    En fait, je crois qu’il va falloir que je m’habitue à tout ça, ça devient la routine. Je sais très bien donner le change, personne ne voit rien.

    Courage, on finira bien par y arriver! Enfin je l’espère!

    Aimé par 2 people

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s