#218 Tic-tac, tic-tac, tic-tac …

En sortant de notre dernier rendez-vous avec Madame-Hope, j’étais contente du timing prévu : on allait pouvoir caler une ponction mi-décembre, comme je le souhaitais. Mais c’était sans compter sur mon cycle, qui semble être légèrement perturbé par la cœlioscopie : j’en suis au 31ème jour et toujours rien (alors que je ne dépasse jamais les 28 ou 29 jours). Je vous arrête tout de suite : il est impossible que je sois enceinte, étant donné mon abstinence TOTALE depuis des semaines. Call me Marie. Oui Lucien est au fond du trou.Lire la suite »

#217 Welcome back !

Retour au taff après trois semaines d’absence. Tout de suite, ma collègue m’annonce sa grossesse : elle entre dans son cinquième mois. Pour rappel, ma boss devrait accoucher dans quelques jours. Welcome back au boulot Lucienne !

Moi ?! J’attends mes règles pour débuter 20 jours plus tard une troisième FIV.

giphy4

#216 Un jour comme un autre …

Triste constat en apercevant la date du jour : dans deux mois exactement, j’aurai 31 ans. Le temps et le vie continuent de défiler. Sans moi.

Quand je réalise qu’en décembre je vivrai ma troisième ponction de 2017 (et ma quatrième anesthésie générale de l’année), j’ai le tournis. En un an je suis passée du statut de novice en PMA à … experte ! Lucien aussi, par la même occasion. Quand on me parle des douze mois passés, dans ma mémoire je ne les situe que par rapport à notre parcours : la première FIV, la ménopause artificielle, les transferts foirés, la deuxième FIV, la cœlioscopie … et bientôt la troisième FIV.Lire la suite »

#215 Le plan d’attaque pour la FIV 2 bis !

La dernière fois que nous avions vu Madame-Hope, elle avait dégainé la carte Docteur Coelioscopie. C’était il y a un moins d’un mois et pourtant j’ai l’impression qu’il s’est passé 1000 ans depuis l’annonce de cette opération. Entre la déprime qui me guette pour finalement bien me tomber sur la gueule et les semaines d’arrêt de travail, j’ai du mal à trouver quelque chose de positif dans cette période. A part peut-être ma découverte de la série Westworld et mon courage suprême (si si, au moins ça) de consulter une psy.

Bref ! Maintenant que tout cela est derrière moi (ah ah ah) (pas du tout) (en vrai mon état de larve post-op a laissé place au retour de la dépression déprime et de l’angoisse) on veut connaître le plan pour la suite, même si rien ne commencera avant décembre. Parce que moi j’ai besoin d’une petite pause, tant physiquement que moralement. Je n’en peux plus. Le premier qui approche une aiguille de mon bras ou une sonde de mon vagin, je lui éclate la gueule. Je ne supporte plus qu’on me touche. Personne. Je suis très mal dans mon corps : l’impression que tout l’intérieur a été « secoué » avec la coelio et que mon extérieur est complètement ramolli à cause du manque d’activité physique. Bref, ce n’est carrément pas la joie en ce moment … Le rendez-vous avec Madame-Hope s’annonçait donc sous les meilleurs auspices !

giphy3Lire la suite »

#214 Petit point post-op !

Ce n’est pas la grande forme. Physiquement et moralement.

Évidemment je n’ai pas voulu retourner chez la psy. J’ai quand même envoyé un texto pour prévenir de mon annulation. En toute honnêteté. « Je ne me sens pas là force d’affronter toutes les remises en question qu’implique une psychothérapie. » Bonne professionnelle, elle m’a répondu et j’ai pleuré 10 minutes mon téléphone à la main, ne sachant que faire j’ai accepté une dernière séance. Vidé sa boite de mouchoirs. Parlé. Et repris rendez-vous pour la semaine prochaine. Côtés positifs : je ne m’enfuie pas pour le moment et je crois que continuer à la voir peut me faire du bien. Côtés moins positifs négatifs : j’en ai vraiment besoin et il y a du boulot (selon mon point de vue, puisqu’elle a plutôt l’air de penser qu’il n’y a que peu de fils à démêler pour me permettre d’être mieux).

J’ai contacté le Docteur Cœlioscopie pour prolonger mon arrêt de travail. Si je n’ai aucune douleur « interne », les cicatrices me tirent toujours le bide et surtout je suis très fatiguée avec des saignements quotidiens depuis lundi, ce qui m’inquiète un peu. Sauf que c’est apparemment « classique et sans importance ». D’ailleurs j’ai découvert avec effroi que cette intervention avait modifié la forme de mon nombril. Ça me fait bizarre.

#213 Hystéroscopie diagnostique, cœliochirurgie, ovarolysis, épreuve au bleu et endométriose !

Il est pas beau horrible ce titre ?! C’est mon compte-rendu post-op en résumé ! J’ai donc ajouté deux nouveaux mots à mon vocabulaire PMA : « épreuve au bleu » (qui a révélé des trompes au top) et « ovarolysis » (même Google connaît à peine ce mot) (si j’ai bien compris mon ovaire gauche était coincé à cause d’une adhérence d’endométriose et a été libéré d’un coup de ciseaux). Autant vous dire que c’est plutôt light. Parce qu’à part ceci et le nodule de 20 millimètres déjà repéré, il n’y avait rien à signaler. Quarante-cinq minutes d’opération et basta. Rien qui laisse espérer un miraculeux retour en force d’une éventuelle fertilité.

Lire la suite »

#212 La chute (bis) …

giphy1J’ai été incapable de lire vos commentaires sous mon dernier article. Je les ai survolés, mais les larmes montaient trop vite à chaque fois. Je les garde pour plus tard. J’ai aussi été incapable de lire vos articles. Les galères comme les moments heureux (si si, apparemment ça existe aussi en PMA).
Répondre au téléphone ou aux textos m’est difficile, voire impossible selon les moments. Gros blocage. La tête défoncée au Lexomil pour écarter l’angoisse qui me retombe sans cesse sur la poitrine. J’ai lâché mon bénévolat à la Croix-Rouge, quasiment sans une explication. Je ne m’en sens plus la force, je n’ai plus envie.Lire la suite »