#147 Ménopause artificielle, corps en vrac et angoisse …

La veille d’entamer mon deuxième mois de ménopause artificielle, Madame-Hope m’avait dit : « Ne vous inquiétez pas, ça n’augmentera pas les effets indésirables que vous ressentez déjà. » Je l’avais crue sur parole. Mais dans les faits, put*** c’est une autre paire de manches !

Ça a commencé il y a une quinzaine de jours. Et j’ai l’impression que c’est de pire en pire. Au menu : infection urinaire (le truc que je chope une fois par an, et encore), sorte de tétanie nocturne (tous mes muscles se crispent en même temps), bouffées de chaleur présentes de plus en plus tôt en soirée (en plus de chaque heure la nuit, évidemment), la peau qui part en vrille (un mélange entre l’ado boutonneux et la mamie sèche et fripée), une ampoule de malade sous le gros orteil qui m’oblige à marcher de travers (et donc à me faire mal ailleurs) (bon Ok ça n’a rien à voir avec la ménopause ça, mais quand même) … Bref : je me fais un peu pitié. Ajoutez à cela que je pleure pour rien et vous obtiendrez une Lucienne version loque humaine.

Je dois avouer que je ne me suis pas vraiment ménagée : pas assez de sommeil (à cause des réveils glamour 100% transpiration), trop de course à pied (pour ne pas péter un plomb) et une alimentation anarchique (trop ou trop peu, mais toujours n’importe quoi) … Enfin comme j’essaye de faire les choses correctement, je suis allée voir mon médecin généraliste pour lui raconter ma vie parler de tout ça. Il a écouté, pris des notes. J’ai gagné une nouvelle boite de Lexomil et une prise de sang. Des vaccins à faire aussi, mais ils sont apparemment en rupture de stocks.

Alors aux grands maux les grands remèdes : repos (sportif uniquement, n’allez pas croire qu’on m’a filé un arrêt de travail pour cause de ménopause artificielle). Pas le choix de toutes façons, puisque j’ai une douleur à la cuisse qui ne part pas et qui est réactivée chaque nuit quand je me « crampe ».

Sauf qu’à force de repos, hier j’ai un peu craqué. Un début de crise d’angoisse. Je n’en pouvais plus. Être là, ne rien faire, faire semblant, avoir mal, être crevée, attendre … C’était insupportable d’un coup. Alors j’ai pris ma voiture et je suis allée voir la mer (à deux heures de route de chez moi). Ça m’a fait du bien : conduire, la musique, les pieds dans l’eau, le vent, le cadre complètement différent … Bref. Je suis rentrée avec des coups de soleil (la faute au médicament photosensibilisant contre l’infection urinaire) et le sourire. Prête à affronter les 4 longues semaines qui nous séparent de ce transfert tant attendu ? Presque.

18275257_10154403284625863_4597142356225617992_n
Coucou la plage de Deauville !

En vrai c’est un peu plus compliqué. Je suis franchement « border » comme dirait Madame-Hope (mais c’était à propos de la législation en PMA, pas de mon état mental). Je suis angoissée, continuellement. Le vide, l’ennui et le silence deviennent vite insoutenables. Même le second tour de l’élection présidentielle m’est anxiogène ! Mon souffle se bloque et je dois penser à respirer, calmement si possible. Depuis quand j’ai besoin de penser à respirer pour ne pas être submergée par la panique ?! J’ai envie de hurler ou pleurer ou fuir en courant, mais je reste figée. C’est assez nouveau comme sensations, et franchement désagréable.

Je me dis qu’il faudrait peut-être que je calme ma consommation de café. Que je retourne courir aussi, après ces quelques jours de pause. Pour le moment Je me refuse à avaler des anxiolytiques en journée ou à me laisser aller à bouffer non-stop. Je pense à consulter un psy aussi, mais ça s’arrête là. Parce que c’est temporaire hein ?! C’est juste les hormones (ou plutôt leur absence, dans mon cas)  ?! Ça va passer ?!

34 réflexions sur “#147 Ménopause artificielle, corps en vrac et angoisse …

  1. Ben c’est pas bien drôle la ménopause ! Oui oui, j’ai une collègue qui connait la vraie ménopause avec les bouffées de chaleur aussi… c’est pas top… Allez, dis toi que c’est pour la bonne cause mais là, c’est vrai que ça fait beaucoup d’un coup ! Courage.

    Aimé par 1 personne

    • La dernière fois une nana a dit « vivement la ménopause » en se plaignant de son syndrome prémenstruel … J’ai rien dit parce que c’est une vague connaissance, mais j’ai pensé « si elle savait … » !

      Aimé par 1 personne

  2. ça va passer ! sûr ! et la vrai ménopause… je ne sais pas… moi je suis pareil lors du SPM, une vraie connasse… la vraie ménopause c’est moins hard-core, ça vient progressivement et pour certaines (genre ma mère) c’est une vraie libération, elle est beaucoup moins anxieuse et pénible depuis 😀

    Aimé par 1 personne

  3. Chère Lucienne,
    Ça a l’air compliqué en effet…. des échanges avec un psychologue peuvent aider.
    Un soutien en médecine complémentaire peut aussi être précieux : enceinte de jumeaux après FIV, je consulte une naturopathe qui fait également de l’acupuncture. Elle est spécialisée en périnatalité, zen et positive, je recommande chaudement ! Elle s’appelle Julia Simon et exerce dans le 19ème à Paris.
    Plein d’énergie pour la suite !

    Aimé par 1 personne

  4. Je te souhaite plein de courage Lucienne pour cette période car cela ne doit vraiment pas être facile!!!! J’espère vraiment que ces prochaines semaines vont passer vite vite!!!
    Des bisous de réconfort en cette période difficile 😘 😘

    Aimé par 1 personne

  5. C’est moche d’être ménopausée !
    Vas y mollo avec le Lexo, on peut vite s’en accoutumer. J’en prends 1/4 de temps en temps quand j’ai des insomnies mais j’évite.
    Bon courage Miss, je veux bien croire que ce soit difficile. 😘

    Aimé par 1 personne

    • Oui je sais bien pour le Lexo … Quand j’ai vu mon généraliste, je pensais vraiment qu’il me filerait autre chose, voire l’adresse d’un psy. Mais non. J’en suis à un demi quasiment tous les soirs et je sais que ça craint. Mais c’est le seul truc qui « éteint » mon cerveau angoissé.

      Aimé par 1 personne

  6. Quand je vois ma collegue – qui a l age de ma mere (49ans) qui ouvre en enorme les fenetres parce qu elle a chaud… alors que moi je me les gelent… et qu elle me dit  » tu verras quand ca sera ton tour « … bah merci mais non merci…
    Allez courage !!!!
    Et appelles Mme PSY ! Tu verras, elle est top ! Des bisous !

    Aimé par 1 personne

    • Ah ah, ma mère se balade avec un éventail ou un mini ventilo ! ^^ Chacune son style. ^^
      Je teste la naturopathe vendredi déjà. Et si je trouve le courage, j’enchaine avec la psy !

      J'aime

  7. saletés d’hormones.. Le physique+ le moral + le stress bien normal de la prochaine étape, pas surprenant que tu craques 😦 je n’ai que des encouragements à t’envoyer. Mais juste une petite remarque sur le café: à stopper en effet l’impact sur la santé et la nervosité est beaucoup, beaucoup plus fort que ce que ne le pense quand on en boit régulièrement (si je retrouve les références naturopathie qui l’explique je te les envoie). courage, courage!

    Aimé par 1 personne

  8. C’est l’enfer cette ménopause ma pauvre Lucienne, mais tu verras, dès que tu démarreras les traitements du TEC, tous ces fichus effets disparaîtront comme par enchantement !!! ( et je te souhaite ensuite de subir les nausées de début de grossesse, c’est un vrai bonheur -je suis sérieuse ). Gros bisous

    Aimé par 1 personne

  9. Ohlalala tu parles d’une histoire… tu es bien courageuse même si tu te dis que tu n’as pas le choix de passer par là, faut quand même y arriver. Bon courage pour la suite 💋ps : j’avais la peau du visage grave sèche aussi et j’y ai remédié avec un masque au yaourt et huile d’olive 😉

    Aimé par 1 personne

  10. Quelle galère ! Vivement la fin, parce que là merci les hormones… Je « plussoie » pour les médecines douces, l’acupuncture peut bien aider. Quant à la présidentielle, je ne suis pas en ménopause mais je trouve ça effectivement très anxiogène…

    Aimé par 1 personne

  11. Vivement le 12 mai et l’arrivée des patchs…en attendant, plein de courage pour affronter cette période si difficile.
    J’espère que le rdv avec la naturopathe t’a permis de te sentir un peu mieux. En ce qui me concerne, le rdv avec la kinésiologue m’avait permis d’évacuer une partie du trop plein et de retrouver un peu de sérénité…

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s