#141 L’infertilité, la grossesse des autres et les réseaux sociaux …

C’est la première fois que j’en ai une dans ce genre dans mon entourage. Mes copines ne sont pas particulièrement branchées réseaux sociaux et mon cercle d’amis Facebook est plutôt restreint. Mais elle je l’ai connue via Twitter alors forcément …

Elle a 38 ans. Elle se plaignait déjà régulièrement d’être célibataire et sans enfant à son âge. Et puis elle trouve un mec. Quelques mois de relation qu’elle partage quotidiennement sans pudeur. Toutes les trois semaines, il lui fait la gueule / la quitte / se remet avec. Vous devinez la suite ? Bim : elle annonce qu’elle n’est « plus toute seule dans [s]on corps (4 semaines) ».

Je sais qu’elle est très fatiguée. Que son mec la boude encore tous les trois jours. Qu’elle hésite à avorter ou à vivre cette grossesse seule. Qu’elle mange pour quatre. Qu’elle n’est plus amoureuse. Qu’elle se tâte à faire « une séance photo glamour pour garder un souvenir de [s]a ligne ». Qu’elle a des nausées. Qu’elle souhaite un accouchement naturel.

J’ai félicité quand j’ai appris. Parce que je suis polie. Ou gentille. Ou conne. J’ai quand même pensé que c’était tôt d’annoncer ça à un mois (déformation d’infertile sans doute). Mais je lis chaque jour l’étalage de sa grossesse et je me retiens tour à tour de pleurer, de vomir, de la secouer et de lui hurler qu’elle ne connait pas sa put*** de chance. Je n’en fais rien, parce que cette fille n’est qu’une connaissance et que ce serait vraiment déplacé de ma part. Mais merde quoi. Ça me bouffe malgré moi.

Publicités

27 réflexions sur “#141 L’infertilité, la grossesse des autres et les réseaux sociaux …

  1. Moi je te la masquerais direct…
    Voire j’aurais fini par la virer si ce n’est qu’une vague connaissance ^^

    Pour l’avoir vécu, c’est plus difficile quand ce sont des gens plus proches, que tu côtoies régulièrement…
    Mais perso j’envoie plus ou moins subtilement chier aussi dans ces cas là ;-p

    J'aime

    • Pour les gens proches, heureusement mes amies n’ont jamais fait des trucs pareils. Mais je sais que j’ai déjà glissé dans des conversations (quand parfois elles se plaignent ou ce genre de truc) qu’elles devraient tous les jours réaliser la chance qu’elles ont … Pas méchamment ou pour me faire plaindre, mais vraiment pour leur rappeler la chance qu’elles ont.

      J'aime

  2. Comme je te comprend!!!! J’ai voulu désactivé mon compte facebook une bonne cinquantaine de fois depuis la découverte de notre infertilité, je ne l’ai jamais fait.
    Mais finalement c’est peut être la solution ou au moins de la supprimer elle, au moins pour que tu n’ai plus devant les yeux chaque jour ces publications!!! Bon courage

    J'aime

    • Bah ça me donne envie de hurler, et pourtant je n’ai pas envie de la virer / la supprimer / la masquer. J’ai presque une certaine fascination, genre voyeurisme glauque, de ce qu’elle a et moi non. :/

      J'aime

      • J’imagine que c’est tellement normal d’être fascinée par une grossesse, car c’est quelque chose qui nous semble tellement difficile d’obtenir alors je suppose que c’est normal de vouloir voir comment ça ce passe chez les autres non PMettes, qui plus est si cette fille raconte tout de sa grossesse en long, en large, et en travers!! L’inconnu attire autant qu’il fait peur… 😘😘

        Aimé par 1 personne

      • Je vois tout à fait de quoi tu parles, ça m’est arrivé x fois, mais en général je finis par me mettre un coup de pied à c*l et à couper, ça fait du bien, et on prend vite l’habitude de stopper la curiosité malsaine les fois suivantes.

        J'aime

  3. Quelle tristesse d’étaler sa vie à ce point … Quel est l’objectif de cette nana à part qu’on la plaigne ? Je ferais comme les filles, hop on masque et on en parle plus (je l’ai beaucoup faut sur Facebook ces dernières années) bisous Lucienne

    J'aime

  4. Je rejoins la team Dégage-la ! J’ai énormément de grossesse dans mon entourage et impossible de ne pas les calculer. Alors si toi tu peux t’épargner ca, n’hésites pas. Un jour de désespoir face à une énième grossesse, Le Mec m’a demandé pourquoi je pleurais. Je lui ai répondu que j’étais jalouse, que ce n’était pas juste (si jamais on doit vraiment parler de justice dans ces cas là), que nous on méritais plus ect… Il m’a répondu que je n’avais rien à envier à ces couples car le notre est plus fort, résistera à tout, notre enfant sera tellement désiré que finalement notre bonheur sera incomparable… C’est pas grand chose mais ses mots m’ont fait du bien, j’espère qu’ils t’apaisent un peu aussi car je suis certaine que pour Lucien et toi c’est la même chose.
    Des bisous du réconfort quand même va !

    Aimé par 1 personne

  5. J’ai une amie, plutôt proche, qui peut tomber enceinte en regardant une braguette. Et cette amie m’a confié avoir eu récemment « LA » conversation avec son homme depuis 7 ans, qu’elle ne souhaite pas avoir d’enfant. Comment la juger. Tant mieux si elle a la liberté de son corps, si son couple s’y retrouve, et que si ça lui pète dans 15 ans ça marche direct. Ce que nous n’avons pas, personne ne nous l’a enlevé (sauf peut-être la société industrielle). Je continue à militer pour le droit à l’avortement. Ça n’empêche pas que ça soit dur à chaque ponction de me retrouver au bloc à attendre à côté des IVG…
    En bref, on a le droit d’être envieuse, jalouse, langue de pute (« si moi j’avais un gosse il serait mieux élevé »), parce qu’on est des êtres humains. Mais en vouloir aux autres qui ont des difficultés à être satisfait de ce qu’ils ont…rien n’est facile. Et je pense que si tu continue à suivre son blog c’est que tu le sais bien (t’as l’air suffisamment intelligente d’après ce que je lis). Après tout, on s’empêche pas de râler du boulot alors que d’autres rêvent d’en avoir un…
    Hold on, tu as de quoi te concentrer pr un moment mais les distractions sont les bienvenues, non ?

    Aimé par 1 personne

  6. J’ai une amie, plutôt proche, qui peut tomber enceinte en regardant une braguette. Et cette amie m’a confié avoir eu récemment « LA » conversation avec son homme depuis 7 ans, qu’elle ne souhaite pas avoir d’enfant. Comment la juger. Tant mieux si elle a la liberté de son corps, si son couple s’y retrouve, et que si ça lui pète dans 15 ans ça marche direct. Ce que nous n’avons pas, personne ne nous l’a enlevé (sauf peut-être la société industrielle). Je continue à militer pour le droit à l’avortement. Ça n’empêche pas que ça soit dur à chaque ponction de me retrouver au bloc à attendre à côté des IVG…
    En bref, on a le droit d’être envieuse, jalouse, langue de pute (« si moi j’avais un gosse il serait mieux élevé »), parce qu’on est des êtres humains. Mais en vouloir aux autres qui ont des difficultés à être satisfait de ce qu’ils ont…rien n’est facile. Et je pense que si tu continue à suivre son blog c’est que tu le sais bien (t’as l’air suffisamment intelligente d’après ce que je lis). Après tout, on s’empêche pas de râler du boulot alors que d’autres rêvent d’en avoir un…
    Hold on, tu as de quoi te concentrer pr un moment mais les distractions sont les bienvenues, non ?

    J'aime

  7. Y’en a quand même beaucoup de chose qu’elle est dite que normalement on garde pour soi :/

    A niveau différent, mais au moment ou j’ai arrêté la pilule, ma belle soeur est venue nous annoncer sa grossesse. Ma belle mère passait son temps à en parler, elle n’avait que ça à la bouche, et pendant ce temps moi je pleurais de voir mes règles arrivaient tous les mois.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s