#145 Mère poule et futur TEC (transfert d’embryon congelé)

ilovmymomCe matin, ma mère m’appelle pour prendre des nouvelles de ma ménopause et de la suite des événements. Je lui expose les grandes lignes et elle me raconte l’histoire de la belle-fille de sa kiné « qui a fait la même chose que toi et qui a été mise en arrêt-maladie directement après le transfert ». [Ah tiens, qu’est-ce que je disais déjà ? « Dans ma famille, j’ai distillé l’info au compte-gouttes et je sais que personne n’ira rien ébruiter du tout. » Ah ouai, c’était presque ça.] Je lui explique que Madame-Hope m’a effectivement dit qu’il faudrait rester « très tranquille », mais de là à ne même plus aller bosser … Je travaille dans un bureau hein, pas sur un chantier ! « Oui mais il y a les transports en commun. Et d’ailleurs il faut que l’on décale le déjeuner pour l’anniversaire de ta sœur, parce que tu ne devras pas faire trop de voiture. » J’habite à 40 bornes de chez mes parents, mais quand même : ma mère refuse catégoriquement que je fasse une heure de route dans les jours qui suivent le transfert. Je n’essaye pas de la contredire, je sais que c’est perdu d’avance. « Mais du coup il faudra prévenir ton oncle pour qu’il ne prenne pas sa journée exprès. On lui dit quoi d’ailleurs ? » [Le téléphone arabe à donc deux versions : on parle sans souci avec la kiné mais on ne dit rien à l’oncle. Why not.]Lire la suite »

#144 Ménopause artificielle, acte II : rien ne va plus !

sadÇa a commencé jeudi, avec le fameux « Après tu pourras rouler. » Je pensais que ce serait passager. Un one-shot de larmes. Mais non, ce n’était que le début. La fissure dans le barrage. Depuis, c’est une catastrophe. Je ne m’arrête plus : des larmes non-stop ce week-end, pour trois fois rien et à la moindre occasion. Rebelote lundi, malgré une décompression boulimie / Lexomil la veille. Je ne sais plus quoi faire pour retrouver un semblant de calme intérieur.Lire la suite »

#143 Téléphone arabe familial

bla-bla-blaJe partage souvent les écrits de ce blog avec Lucien. Après avoir lu le dernier, il me dit : « Tiens ça me fait penser qu’il faudra que je dise à ma mère de ne rien annoncer du tout après le transfert et d’attendre trois mois. » Lucien, champion du monde de la projection optimiste.

Je manque de m’étrangler. Bah oui, quand même, la base quoi. Sauf que j’apprends alors que toutes les sœurs de sa mère (il y en a un paquet) sont déjà au courant de notre cas. Tout comme son parrain, à qui pourtant Lucien n’a lui-même rien dit ! Si ce petit monde est aussi bavard, enthousiaste et confiant que ma belle-mère, j’imagine que les informations sont largement diffusées ! Et je vois déjà la prochaine grosse réunion familiale fin août où tout le monde louchera discrètement sur mon ventre et ma consommation d’alcool.Lire la suite »

#142 « Après tu pourras rouler. »

undercontrolDepuis plusieurs semaines, peut-être même plusieurs mois, je gère. Je suis celle qui encaisse sans problème le fait de devoir passer par 1000 examens + une FIV + une ménopause artificielle pour avoir un bébé. Le tout avec l’épée de Damoclès de l’insuffisance ovarienne en toile de fond. Je suis distante et je ne pleure pas, alors que je suis habituellement hypersensible et très émotive. Vous savez ces torrents de larmes qui soulagent parfois ? Je ne me rappelle plus la dernière fois que ça m’est arrivé. Au quotidien je garde tout pour moi. Et quand c’est trop, au mieux j’écris sur mon blog et au pire je me fais une orgie de bouffe avant d’avaler un Lexomil.
Lire la suite »

#141 L’infertilité, la grossesse des autres et les réseaux sociaux …

C’est la première fois que j’en ai une dans ce genre dans mon entourage. Mes copines ne sont pas particulièrement branchées réseaux sociaux et mon cercle d’amis Facebook est plutôt restreint. Mais elle je l’ai connue via Twitter alors forcément …

Elle a 38 ans. Elle se plaignait déjà régulièrement d’être célibataire et sans enfant à son âge. Et puis elle trouve un mec. Quelques mois de relation qu’elle partage quotidiennement sans pudeur. Toutes les trois semaines, il lui fait la gueule / la quitte / se remet avec. Vous devinez la suite ? Bim : elle annonce qu’elle n’est « plus toute seule dans [s]on corps (4 semaines) ».Lire la suite »

#140 Fin des 28 jours de DECAPEPTYL et rendez-vous avec Madame-Hope

Je l’avoue : j’ai lâché mon « challenge » cette semaine. Mais c’est plutôt pour une bonne cause : j’ai été beaucoup moins devant l’écran avec ce week-end de Pâques. Et ça, ça ne peut pas me faire de mal !

C’est ce mardi que se termine officiellement l’effet de mon injection de DECAPEPTYL L.P. 3 mg. Je suis (enfin) venue à bout de ces 28 jours. Les bouffées de chaleur nocturnes sont toujours là. Et avec mon gabarit je me demande si je ne vais pas avoir le droit à du rab, le temps que mes 47 kilos évacuent totalement ce « poison ».

Bon. Comme dirait l’autre : parlons peu, parlons bien ! Madame-Hope a d’abord explosé son record personnel avec deux bonnes heures de retard ! Heureusement on l’aime bien quand même que l’on avait pris notre journée et que l’on avait calé une pause Starbucks entre la prise de sang et le rendez-vous.

IMG_0480
La collation est indispensable après une prise de sang. ^^

Lire la suite »