#132 Le temps est comme un chewing-gum qu’on étire à l’infini.

timeJe sais, c’est vachement recherché et super philosophique comme métaphore. Mais c’est tellement ça en ce moment.

J’ai l’impression que les jours passent au ralenti et je les mesure en fonction des échéances PMA à venir : lundi la prise de sang et le coup de fil de Madame-Hope, l’injection de DECAPEPTYL, les 28 jours (renouvelables) de ménopause artificielle, la préparation du transfert. Etc etc.

Pourtant il n’y a pas que ça dans mon quotidien. Je pourrais penser à autre chose : mon après-midi avec Lucien vendredi, mes copines (et leurs enfants …) samedi, ma famille dimanche, mon prochain week-end de parachutisme, ma course de 10 kilomètres … Mais non. Je m’oriente dans le temps en fonction de la PMA, comme si c’était la seule chose qui pouvait donner un sens au fil de ma vie.

J’ai continuellement l’impression d’être dans une salle d’attente. Et je regarde fixement la porte en me demandant qui va venir me chercher pour passer à autre chose.

13 réflexions sur “#132 Le temps est comme un chewing-gum qu’on étire à l’infini.

  1. Je suis pareille ma vie ne tourne qu’autour de la PMA et de ses pendants. Le boulot j’en viens à me détacher. Les copines c’est plutôt facile je suis à 600 km, pareil pour ma famille. Mais au moins tu as de l’action qui arrive

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s