#126 Ça y est : je suis (vraiment) la dernière !

A l’heure où je vous écris, ma dernière amie nullipare (mais plus pour longtemps) est en train d’accoucher d’un petit garçon.

and_giphy

Et … rien. On papote sur WhatsApp. Je pose des questions, je fais des blagues. Je ne ressens rien de particulier et encore moins de négatif, alors que l’annonce de sa grossesse m’avait fait le choc du siècle (mais j’étais un peu pompette aussi). Je suis contente pour elle, parce que j’imagine qu’elle doit être très heureuse (enfin là maintenant peut-être moyennement, mais dans quelques heures ça ira mieux). Je pense aux 17 kilos qu’elle a pris et je ne l’envie pas vraiment. Je me demande si ça m’arrivera aussi à moi un jour, d’envoyer une vidéo à mes copines où je me roule les fesses sur un gros ballon pour que mon col de l’utérus se dilate.

Quand je la regarde, je vois toujours la fille que j’ai connue au collègue, alors que nous n’avions même pas 15 ans. Alors en plus d’avoir un gros problème pour me projeter dans l’avenir, j’ai l’impression d’être figée des années dans le passé. Les autres font des gosses, se marient, achètent des apparts. Ils construisent des choses, ou en tout cas ils y croient. Peut-être que tout cela a du sens pour eux.

Et moi ? Rien de tout ça. Moi dans ma tête, j’ai toujours 18 ans. Dans ma vie, ce n’est guère mieux. En plus j’ai toujours du spotting et le moral dans les chaussettes. Mais j’avoue que je suis ravie de partir en week-end pour éviter la traditionnelle visite à la maternité. #amieindigne

Publicités

10 réflexions sur “#126 Ça y est : je suis (vraiment) la dernière !

  1. j’ai toujours 18 ans dans ma tête aussi, je porte toujours des doc martens (et sans faire les lacets svp !) et j’ai deux gosses ! On m’avait dit que ça te changeait une femme (j’aurais du me méfier, c’était censé me changer aussi la perte de la virginité et j’ai rien vu lol) je suis toujours la même. Bref, 18 ans dans la tête c’est top… je me sens toujours plus d’affinités avec les gosses à cheveux longs, Doc Martens et t-shirt de Pink Floyd à la sortie des lycées, qu’avec pas mal de rombière de la sortie de l’école 😉

    Aimé par 1 personne

  2. j’ai aussi cette impression d’être bloquée dans le temps. Et puis parfois je vais dans un bar, je vois les jeunes étudiants qui ont une tête de gamins, et je me dis au punaise je vieillis, j’ai plus 18 ans^^

    J'aime

  3. j’ai aussi cette impressions d’être coincée dans le temps par moment. Et puis je vais boire un verre dans un bar avec des amis, je vois les étudiants qui ont tous une tête de gamins et qui ont l’ai d’avoir 15 ans, et je me rends compte que je n’ai plus 18ans et que je vieilllis^^

    J'aime

  4. J’adorai me projeter ! J’adorai imaginer ma vie future mais depuis qu’on a appris notre infertilité, je n’y arrive plus. Tous mes projets se sont arrêtés. J’ai plus 18 ans dans ma tête mais j’ai l’impression d’être paumée comme lors de la première rentrée au lycée.

    Aimé par 1 personne

  5. Je comprends tellement ton sentiment… j’ai souvent cette impression d’être la dernière. . Et il y a toujours une nouvelle dernière que je n’avais pas vue venir, pour remuer le couteau dans la plaie… une autre collègue du couloir d’à cott… une autre connaissance de promo dont j’avais perdu la trace … une autre amie éloignée.. je redoute le moment où c’est la génération suivante,celle des petites soeurs et petites cousines qui aura fini de me rattraper… courage.. un jour ce sera loi derrière nous tout ça, qu’elle qu’en soit l’issue. .

    Aimé par 1 personne

  6. Bon, les jeunettes, on se calme ! 😄
    Je me sens toujours jeune dans ma tête bien que je sois doublement majeure. J’ai eu du retard par rapport aux autres puisque j’ai rencontré Chéri à 34 ans. On sort, on fait des concerts, on va au théâtre… chose que tu ne fais pas quand tu as des enfants sauf si tu as quelqu’un pour garder le(s) enfant (s).
    Avec mes (jeunes) collègues, on discute bien et je ne vois pas de différence d’âge. Sauf quand je parle des années 80, qu’ils n’ont bien évidemment pas connu… 😩
    Après, j’ai encore deux copines trentenaires qui sont célibataires et sans enfant. C’est le problème de vivre à Paris. Parfois, même dans une grande ville, il est difficile de rencontrer the One. 😕

    Maintenant, respect aux aïeux, les jeunettes ! 😜

    Aimé par 1 personne

  7. Je vis ça aussi, cette impression d’être figée. J’ai arrêté la pilule il y a 8 ans et j’ai l’impression de ne pas avoir bougé depuis.
    Concernant les visites à la mater voilà bien longtemps que je ne les fais plus, la dernière ça devait être pour mon neveu, il y a 5 ans.
    Enfin, c’est très personnel, mais lire que ton amie envoie des photos, messages etc. pendant son accouchement me questionne drôlement. Je me dis qu’on vit vraiment dans un drôle de monde pour que même à ce moment là, un des plus intime qui soit, on ne puisse se décrocher de ces technologies, de cette hyper-communication / hyper-médiatisation de sa vie… mais je le répète c’est un avis très personnel.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s