#67 FIV ICSI 1 : rab de SYNAREL et déprime !

37985832J’étais plutôt en mode zombie dépourvu d’intérêt pour tout depuis 15 jours. Vendredi, le jour du contrôle, j’ai commencé à avoir mal au ventre vers midi. Je ne m’en suis pas préoccupée plus que ça : j’ai souvent le bide en vrac pour un oui ou pour un non et ça passe généralement comme c’est venu. Quand le docteur-chef-de-service-du-centre-de-fertilité m’a échographié l’intérieur, il m’a demandé si je n’avais pas de douleurs au niveau abdominal. J’ai répondu : « Pas particulièrement, sauf depuis ce matin. » Il m’a montré mon ovaire rebelle au blocage avec le kyste dessus mais je n’ai pas pensé une seconde que ça pouvait être douloureux. La discussion s’est arrêtée là.

De retour chez moi, j’ai encore bien mal au ventre. Et surtout, je suis déçue. Je me voyais déjà faire une soirée traiteur japonais / Koh-Lanta / GONAL-F pour fêter le début de la stimulation (youhou grosse fiesta). Mais non, je me tape un rab de 7 jours de SYNAREL. Et, pour la première fois depuis 15 jours, j’exprime un truc qui ressemble à une émotion : je pleure. Parce que je suis dégoûtée que tout ne ne se passe pas comme prévu, même si je sais qu’en PMA rien ne se déroule jamais comme espéré ! Et ce put*** de mal de ventre ne passe pas, alors que j’ai des projets pour ce week-ends qui nécessitent un bon état physique.

J’avale un LEXOMIL pour la nuit. Le lendemain, 9 heures 15, mon réveil pour le SYNAREL sonne. Ventre toujours gonflé et douloureux. Moral dans les chaussettes. Je ravale un anxio et me recouche jusqu’à midi.

Quand je sors enfin du lit, c’est pour me poser sur le canapé : bouffe, télé, séries. De toutes façons, mon ventre ne me permet pas de faire grand-chose d’autre. En larmes, j’envoie un SMS pour annuler mes projets. Je re-dors 2 heures 30 dans l’après-midi, mais au réveil j’ai toujours ce ventre ballonné. C’est moins pire qu’hier mais tout de même pénible. J’ai tenté le SPASFON, sans succès.

Un kyste sur mon ovaire rebelle ça peut faire mal comme ça ? Je croyais que ce genre de festivités c’était prévu pour la phase de stimulation … Je suis larguée, je le sens pas ce plan de continuer le SYNAREL encore une semaine, j’ai l’impression que ça ne va servir à rien. Je n’ai pas envie de me trainer comme ça toute la semaine, surtout qu’il faudra que j’aille bosser. J’hésite à refaire une prise de sang dès lundi et téléphoner dans la foulée au docteur-chef-de-service-du-centre-de-fertilité pour lui dire « j’ai mal, j’en ai marre, j’arrête, ça me gonfle, on recommence à zéro avec une autre méthode qui fonctionne ». Mais ça fait un peu princesse-connasse non ?

Bref, c’était mon humeur du samedi. Et ce sera sans doute pareil dimanche si j’ai toujours mal au bide.

Publicités

22 réflexions sur “#67 FIV ICSI 1 : rab de SYNAREL et déprime !

  1. Ma pauvre.
    À ta place, je pense que je prendrais mon mal en patience pendant encore une semaine. Si le médecin n’y croyait absolument pas, il t’aurait dit d’arrêter et d’essayer un autre traitement au prochain cycle. Je ne pense pas que ce soit juste pour te torturer 😉
    J’ai eu des kystes douloureux et la solution était de rester au lit, avec une bouillotte près du ventre, et d’attendre que l’ibuprofen fasse effet. En revanche, je ne sais pas si tu as le droit de prendre de un anti-inflammatoire, alors 2 spasfons et sous la couette.
    J’espère que ça ira pour toi 🍀
    Courage

    J'aime

  2. Je vais sans doute faire ma rabat joie..je m’en excuse d’avance…Mais j’ai appris par un doc que je suis allée voir en pleure lundi soir en rentrant du boulot que les anxio en pleins traitements PMA sont fortement déconseillés…Alors si tu peux prendre autre chose, hésite pas. J’aurai tué pour qu’il puisse m’en donner, mais il m’a fait tout un discours dessus que franchement, j’ai compris la leçon.

    Sinon, une bouillotte, un bon bain…et ma petite soeur chérie que j’aime à la folie m’a fait courir 2 fois aux urgences cette semaine…le gyneco ( qui d’ailleurs était bon à rien mais à trouvé un bon plan pour les douleurs) lui a conseillé de prendre un doliprane qui protege 8h…puis un advil vers 6 h soit 2h avant que le doliprane termine de faire son effet ..puis re doliprane…Ca couvre toute la journée et la nuit en continue. Si tu peux pas prendre advil, ibuprofen ça fonctionne aussi!

    En tout cas, je pense bien fort à toi. Je souris en te lisant, mais je pense à mon TEC qui arrive à grand pas..et je sais que je vais avoir des soucis…!

    En attendant, COURAGE!!!! Tient le coup!
    gros bisous

    Aimé par 1 personne

    • Ah ouai ? Merde. On t’a expliqué pourquoi exactement ? (pour l’anxio)
      Je demanderai à docteur-chef-de-service-du-centre-de-fertilité vendredi ce qu’il en pense.
      Bisou et courage à toi pour le TEC à venir !

      J'aime

  3. Courage… C’ est clair, en Pma rien ne se passe jamais comme on le veut…
    Je serais toi, j’ attendrais avant de tout arrêter! Je sais pas si ta Pma a un numéro pour joindre les sages femmes, appelles pour savoir si tes douleurs qui continues sont normales, elles sauront t’ eguiller. Lorsque j’ étais en traitement j’ ai fais ma grosse patiente, stressée, lourdose, mais au moins elle m’ ont expliqué chaque fois certaines choses a faire ou non quand j’ étais mal ou me posais des questions…
    Courage, laches pas 😉

    Aimé par 1 personne

      • J’ai pas essayé la bouillotte, mais j’y penserai la prochaine fois, merci ! 🙂
        C’est surtout la sensation de gonflement (avec le ventre qui tire, je sais pas comment expliqué) qui était gênant. Suis pas habituée à ce type de douleurs !

        J'aime

    • Je n’aurais de toutes façons pas tout arrêter tout de suite sans avis médical. Mais sur le coup, quand on souffre, on a plein d’idées … de merde ! ^^
      Je suis très peu en contact avec les infirmières ou sage-femmes mais mon gynéco est très dispo donc c’est toujours à lui que je m’adresse quand je me pose des questions. Et on a le droit d’être relou avec tout ce qu’on encaisse ! ^^

      J'aime

  4. Je te déconseille fortement le Lexomil. Quel dosage prenais tu ? Une accoutumance peut vite s’installer et ce n’est pas recommandé en association avec d’autres médicaments…
    Appelle le médecin demain si les douleurs persistent.
    Bon courage ! 😘

    J'aime

    • J’en prends un quart. Ça m’a été initialement prescrit parce que j’avais des problèmes de sommeil et le doc m’avait dit d’en prendre « le moins souvent possible ». Mais c’est vrai que j’ai tendance à abuser quand j’ai le moral à plat …

      J'aime

  5. Je t’espère vraiment en meilleure forme ce matin Lucienne… Si ça ne va pas mieux, je sais que les infirimières ne sont pas joignables le week-end mais peut-être ton médecin, par email, ou sinon je crois qu’il est conseillé d’appeler les urgences maternité (c’est un peu ironique mais c’est ce qu’une infirmière m’avait dit je crois si symptômes d’hyperstim pendant le week-end). Tu peux peut-être aussi essayer la maison médicale de garde des Diac, je vois qu’elle est ouverte le dimanche. Plein de courage, et tiens nous au courant !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s