#56 L’embolisation de varicocèle de Lucien !

mal garé3
Moi quand je me gare comme une Parisienne ! ^^

Il est plutôt classique de dire que c’est la femme qui « morfle » le plus en PMA, mais nous on fait dans l’original : c’est Lucien qui a le droit en premier à son opération pas cool !

Rendez-vous à 7 heures du matin à la Clinique (parenthèse potins ON – celle du « célèbre » Docteur Stéphane Delajoux qui a failli tuer notre Johnny national – parenthèse potins OFF). Impossible pour moi d’accéder au service ambulatoire, nous avons donc convenu que je viendrai seulement après l’opération, pour sa sortie (obligatoirement accompagnée). A moi la grasse matinée de RTT pendant que Lucien se fait charcuter opérer … Ou presque, parce que mine de rien ça m’a quand même un peu stressée de savoir Lucien sous anesthésie « vigile » (pour info, c’est différent d’une anesthésie générale ; ça associe un analgésique (contre la douleur) + un neuroleptique (action sédative) donc le patient est réveillé mais « calme et indifférent (et) insensible à la douleur »). A peine arrivé, Lucien doit mettre toutes ses affaires dans une consigne donc plus de nouvelles !

8 heures, 9 heures, 10 heures. Je pars courir 5 kilomètres mais le cœur n’y est pas.
10 heures 20 : mon iPhone sonne ! Numéro inconnu. Pensant que c’est Lucien qui m’appelle depuis la Clinique, je décroche en 2 secondes. « Bonjour Madame Lucienne, c’est la Clinique Monceau. » Mon cœur loupe un battement. Mais tout va bien, Lucien vient de remonter du bloc, l’opération s’est bien passée et je dois venir le chercher pour 11 heures. Je saute dans ma voiture et bénis tous les parisiens déjà partis en vacances : j’arrive sur place sans encombre, pile à l’heure et je me gare comme une connasse vraie Parisienne.

Je m’attendais à une Clinique super chic (surtout avec les 1000€ de dépassement d’honoraires pour l’intervention …), mais en fait pas particulièrement. Je monte à l’étage des séjours en ambulatoire et, alors que je cherche quelqu’un pour me renseigner, j’entends un « pschitt pschitt » dans mon dos. Je me retourne et vois Lucien tranquillement assis dans une salle d’attente. Il est souriant et a l’air tout frais ; rien ne laisse deviner qu’il vient de se faire opérer, si ce n’est le bracelet d’identification au poignet et le gros pansement à l’intérieur du coude.

Mille papiers à faire pour la sortie plus tard, retour à la maison après un petit passage à la pharmacie. On passe la journée la plus calme du monde, avec une grosse sieste (mais vraiment calme : pas de sexe pendant 48 heures après l’embolisation ; et pas de sport pendant 1 mois) et quelques séries. Je suis aux petits soins pour Lucien, toute débordante d’amour et d’attention. C’est quand même une jolie preuve d’amour ce qu’il vient de faire. Moi qui l’ai parfois trouvé peu concerné par tout ça, là il a fait le boulot !

Quelques jours plus tard, Lucien a quelques douleurs (normales) mais les médicaments sont efficaces. Sachant qu’une embolisation ne donne lieu à aucun arrêt de travail, je me mets doucement à psychoter sur l’état dans lequel les femmes doivent être après une ponction … Mais l’anesthésie de Lucien, qui s’est parfaitement déroulée, m’a presque réconciliée avec l’idée de l’anesthésie générale !

Maintenant, c’est un peu le grand suspense : un nouveau spermogramme dans 3 mois nous dira si cette intervention a été positive et si l’OATS est un peu moins « extrême » ! En tout cas Lucien est super optimiste : il s’est inquiété de savoir si ça ne me dérangerait pas de reprendre une contraception si ses spermatozoïdes retrouvaient toute leur vigueur !

Publicités

24 réflexions sur “#56 L’embolisation de varicocèle de Lucien !

  1. C’est une bonne chose de faite pour Lucien ! Tu m’apprends quelque chose pour l’anesthésie, je ne connaissais pas non plus. C’est bien qu’il ait pu en bénéficier. Les douleurs se sont estompées ? Je vous souhaite d’avoir une bonne nouvelle dans 3 mois.
    Qu’est ce qui te fait psychoter pour la ponction ? En fin de stim’, il m’a toujours tardé les ponctions pour être libérée de mes follicules joufflus ! Car même s’ils ne pèsent rien, les ovaires sont bien gonflés. 😉
    Qui sait, peut être que ta PMA donne un arrêt pour l’après ponction ?
    Ah mais dis donc, tu ne t’embêtes pas quand tu te gares toi ! 😉
    Bisous Lucienne.

    J'aime

    • L’opération a eu lieu mardi. Il a encore quelques douleurs mais les médocs sont prévus pour 8 jours. Et il paraît qu’il peut ensuite y avoir un come-back des douleurs 15 jours après l’embolisation !

      Moi je psychote sur la douleur pendant et après la ponction. Apparement dans mon centre ils filent un arrêt quasi systématique, d’au moins 3 jours si j’ai bien compris. Et dans ma tête : arrêt = douleurs !

      Bisou Mouchette !

      J'aime

      • Rassure-toi, pas forcément de douleurs après une ponction ! Dans mon centre, on m’a dit que l’arrêt c’est pour éviter une torsion des ovaires. Et aussi parce que le traitement fatigue le corps…
        En tout cas, c’est bien que cette opération ait été faite et j’espère que Lucien n’aura pas de retour de douleurs.
        Bisous à vous deux.

        J'aime

  2. L’embolisation a fait des miracles ici meme si la terato reste severe. Et pareil les dépassements d’honoraires ont piqué bien fort… Peut être plus que l’embolisation 🙊 dixit le concerne bien sûr!
    Bon repos à Lucien 💪🏻😘

    Aimé par 1 personne

      • Salut Lucienne, je découvre ton blog petit à petit et nos parcours sont assez proches (infection, varicocèle, embolisation, ça me parle !). Ce que je ne comprends pas, c’est pourquoi est-ce vous démarrez la Fiv avant d’avoir vu les effets de l’embolisation ?
        Bisous

        J'aime

        • Hello Tidoum ! Notre doc a jugé qu’il fallait mieux « attaquer sur plusieurs fronts en même temps ». Et il était assez peu optimiste sur l’efficacité de l’embolisation. Selon lui, ça améliore les choses dans seulement 20% des cas et l’amélioration n’est généralement pas extra. Bise !

          J'aime

          • Je sais bien que tous les cas sont différents et qu’il n’y a pas deux parcours identiques, mais je trouve parfois fous de constater les différences ! Il nous aura fallu attendre huit longs mois après l’embolisation avant d’avoir le feu vert pour la Fiv. Et au final, j’ignore si c’est cette intervention ou la traitement qui aura amélioré le taux de fragmentation. Pour le reste (nombre, mobilité), ça n’a rien changé !
            bonne suite…! bisous

            Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s