#56 L’embolisation de varicocèle de Lucien !

mal garé3
Moi quand je me gare comme une Parisienne ! ^^

Il est plutôt classique de dire que c’est la femme qui « morfle » le plus en PMA, mais nous on fait dans l’original : c’est Lucien qui a le droit en premier à son opération pas cool !

Rendez-vous à 7 heures du matin à la Clinique (parenthèse potins ON – celle du « célèbre » Docteur Stéphane Delajoux qui a failli tuer notre Johnny national – parenthèse potins OFF). Impossible pour moi d’accéder au service ambulatoire, nous avons donc convenu que je viendrai seulement après l’opération, pour sa sortie (obligatoirement accompagnée). A moi la grasse matinée de RTT pendant que Lucien se fait charcuter opérer … Ou presque, parce que mine de rien ça m’a quand même un peu stressée de savoir Lucien sous anesthésie « vigile » (pour info, c’est différent d’une anesthésie générale ; ça associe un analgésique (contre la douleur) + un neuroleptique (action sédative) donc le patient est réveillé mais « calme et indifférent (et) insensible à la douleur »). A peine arrivé, Lucien doit mettre toutes ses affaires dans une consigne donc plus de nouvelles !

Lire la suite »

#54 Le plan de bataille de ma FIV ICSI !

plan
Ceci est un schéma parfaitement clair … pour un médecin ! ^^

SYNAREL : 2 pulvérisations nasales (comme si je traitais un rhume des foins) matin et soir pendant 30 jours à débuter à J1 ou J20 du cycle

– 15 jours après le début du SYNAREL : prise de sang + échographie avec le Docteur-chef-de-service-du-centre-de-fertilité, puis on commence le GONAL-F (150 UI par jour pendant 12 jours) (tout en continuant le SYNAREL si j’ai bien pigé)

contrôle après 5 jours de GONAL-F ; idem après 8 jours ; et peut-être plus si affinités ! Un contrôle = 1 prise de sang + 1 échographie (vous confirmez ? faut-il faire la prise de sang le jour même (à l’aube ?!) ou la veille ? sachant que j’ai une ordonnance où il est écrit : « dosages rapides renouvelables autant de fois que nécessaire » et « envoyer ces résultats avant 14h par mail »)Lire la suite »

#53 Et puis il y a eu Nice …

niceJ’allais vous parler FIV ICSI et ordonnance de traitement. Et puis il y a eu Nice.
Encore le choc. La tristesse. L’écœurement. La colère aussi. L’inquiétude, un peu. La marmite d’émotion nationale relancée à plein régime.
Et la question qui me revient à chaque fois : faire un enfant dans ce monde ? Vraiment ?

#52 Un grand coup d’accélérateur !

Ce soir nous avons eu notre deuxième rendez-vous avec le Docteur-chef-de-service-du-centre-de-fertilité. Dans son cabinet perso cette fois, à deux pas de l’hôpital. En retard, comme tout bon médecin qui se respecte. Mais il nous a reçu pendant plus de 45 minutes (soit 3 fois plus longtemps que toutes les personnes avant) ! 45 minutes de discussion animée. J’avais listé toutes mes questions et mes doutes. J’y suis allée franco, limite hargneuse quand on a évoqué mon adénomyose qu’il n’avait quasiment pas prise en compte la première fois. Mais je dois bien reconnaitre que ce Docteur est top. En tout cas, il sait trouver les mots pour convaincre, rassurer et booster !Lire la suite »

#51 Mon rendez-vous avec l’anesthésiste

3150549892_1_2_h037t8kAC’était la toute première fois de ma vie que je voyais ce spécialiste. Je n’ai jamais subi aucune intervention chirurgicale nécessitant une anesthésie autre que locale.

 Une fois passées les questions de base, il me dit : « Ce serait une anesthésie générale. » Je m’étonne : « Ah bon, on a pas le choix ?! » Et là il me sort la réponse qui tue : « Ah si vous pouvez choisir, mais franchement je ne vous conseille pas l’anesthésie locale. » Alors forcément, quand un professionnel de santé (qui ne doit pas en être à sa première FIV) te sort un truc pareil, tu te dis qu’il connaît son sujet et que s’il préconise ça c’est qu’il y a des bonnes raisons. Je ne sais plus exactement comment j’ai formulé ma question concernant la douleur, mais il m’a laissé penser que : anesthésie locale = tu douilles à mortanesthésie générale = c’est tranquille ! Forcément, je n’ai pas cherché davantage à le contredire.Lire la suite »

#50 J’ai lu « De père en FIV » de William Roy

couv_9782849532034_grandePour être exacte tout à fait exacte, j’ai d’abord offert cette bande dessinée à Lucien. Je suis tombée dessus par hasard sur Amazon, alors que j’errais sur le site à la recherche de polars pour nourrir ma Kindle avant les vacances.

La BD nous a donc suivi en Corse … où Lucien l’a dévorée en une soirée. Il m’a dit : « C’est dingue tous les points communs avec nous ! » Alors forcément, je l’ai lue. Et effectivement, en plus des points communs classiques de n’importe quel couple traversant l’épreuve de l’infertilité, il y a plusieurs petits détails presque troublants !

C’est à la fois drôle, juste, léger et pédagogique. A recommander à tous les couples infertiles, particulièrement ceux qui débutent leur parcours !