#43 Un peu de lecture psy ?

Lazaratou Hélène, Golse Bernard, « Du désir à l’acte : les enfants de la procréation médicalement assistée (PMA) »La psychiatrie de l’enfant 2/2006 (Vol. 49) , p. 573-599
A lire ici : www.cairn.info/revue-la-psychiatrie-de-l-enfant-2006-2-page-573.htm

Publicités

3 réflexions sur “#43 Un peu de lecture psy ?

  1. Merci du partage. J’ai lu et relu l’article et j’avoue que je le trouve assez dérangeant.

    Les auteurs partent avec des a priori énormes sur les « parents PMA ». Par exemple, ils disent « Les conséquences psychologiques chez l’enfant sont inévitablement liées à l’élaboration du vécu traumatique de la stérilité et des actes médicaux dans le psychisme des parents. »

    Dans la section qui suit, ils font un relevé des études scientifiques ayant été menées sur le sujet. Ces études ne montrent absolument AUCUN impact négatif de l’AMP sur la relation parents/enfant ou sur la santé psychique des enfants et même pour certaines un impact positif .

    Les auteurs discutent ces résultat en postulant un possible problème méthodologique avec les recherches (les parents PMA enjoliveraient la relation avec leur enfant) ou que les parents oublieraient « les vécus négatifs de la stérilité ».

    Ils reviennent pour finir sur leur conviction, « de par leur expérience clinique », que la PMA a un impact significatif sur la santé psychique des enfants tout en insistant dans le dernier paragraphe sur le fait que les études ne mettent en évidence la survenue d’aucune difficulté psychologique ou psychopathologique spécifique.

    En gros, j’ai le sentiment suite à la lecture de l’article que quand l’évaluation est faite sans connaitre l’histoire de la conception de l’enfant, on ne trouve pas de différence. Par contre, quand on trouve un problème et qu’on connaît l’histoire de la conception de l’enfant, on tend à l’imputer à cette dernière. Et je trouve ça dérangeant.

    #Fin de mon pavé 🙂

    Aimé par 1 personne

  2. Très intéressant. Surtout le passage sur les problèmes psychologiques des parents. Ça fait réfléchir. Il serait intéressant qu’il complète leur analyse des études avec le cas des adultes nés de la PMA désirant un enfant. En psychanalyse, on travaille beaucoup sur cette filiation, et l’importance de la transmission entre générations. Je trouve que c’est important pour se comprendre.

    Aimé par 1 personne

  3. C’était long mais j’ai tout lu ! Je trouve que c’est intéressant car il est nécessaire de se poser la question de ce qui sera dit ou non par exemple, et à quel moment…
    Et je n’avais pas du tout pensé à cette histoire de congélation, la façon dont un enfant peut se représenter cette étape de sa vie…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s