#33 En colère !

colereDemain j’ai une matinée géniale :
– 9 heures 20 : échographie endovaginale pour compter mes follicules en trop antraux (j’espère que tout ira bien à ce niveau)
– 10 heures 40 : IRM pelvienne pour dénicher une éventuelle endométriose (et vu ma chance en ce moment, c’est sûr que cette mer** va s’ajouter à mon adénomyose)
Et évidemment, à deux endroits opposés dans Paris qui ne sont ni près de chez moi ni à côté de mon boulot !

Depuis la découverte de « mon » adénomyose (aussi appelée « endométriose interne »), je me suis un peu renseignée sur cette pathologie et le site EndoFrance dit exactement ceci : Les autres symptômes les plus couramment relevés dans l’endométriose sont : saignements (métrorragie, rectorragie ou spotting) principalement prémenstruelsBingo ! Exactement ce dont je souffre depuis que j’ai arrêté les contraceptifs hormonaux début 2014.

Pour ce motif, j’ai consulté mon médecin généraliste + deux gynécologues différentes (en plus de ma gynéco actuelle en août 2015). Ça fait un total de 4 docteurs en 18 mois.

Le généraliste a mis ça sur le compte des années de pilule : « Il faut laisser au corps le temps de retrouver son fonctionnement normal. » Mais bon, c’est un généraliste, un bon médecin de famille bien classique, la gynécologie n’est pas sa spécialité donc je lui pardonne.

Mais parmi les gynécologues, aucune n’a évoqué l’endométriose. Elles avaient séchées ce cours à la fac ou quoi ?! Alors Ok je ne me tords pas de douleur durant mes règles ni quand je baise. Mais je saigne quand même une semaine par mois en plus des règles ! C’est si insignifiant que ça comme symptôme pour vous les médecins ?! Ça ressemble à un caprice de fillette qui chouine parce que sa culotte est sale ?! Même ma gynéco actuelle, celle qui m’a prescrit l’hystérosalpingographie à l’origine de la découverte de l’adénomyose, elle l’a fait dans le cadre d’un bilan de fertilité et aucunement parce qu’elle suspectait une endométriose ! Contre ces spottings prémenstruels, j’ai eu le droit à une prise de sang (normale) et du DUPHASTON (inefficace). Et puis c’est tout ! Ensuite elle n’avait plus d’idée pour régler le problème, si ce n’est la pilule ou … la grossesse (LOL) !

Alors voilà. La veille de me faire encore (ce n’est pourtant que le début) triturer le bide par des médecins, je suis triste et surtout en colère. Triste parce que putain c’est pas juste tout ça ! 😦 Et en colère parce que j’ai dû attendre plus de deux ans (et consulter quatre médecins incompétents différents) avant de mettre un nom sur mon problème ! Problème qui se cache peut-être depuis bien longtemps, mais impossible à deviner puisque j’ai pris la pilule non-stop depuis mes 16 ans (les joies des traitements lourds contre l’acné).

Malgré tout, je me considère comme « chanceuse » quand je lis des témoignages de nanas qui ont galéré des années avant que leur maladie ne soit reconnue. Et je croise les doigts pour demain, en espérant qu’on ne me découvre pas une « vraie » endométriose.

13 réflexions sur “#33 En colère !

    • C’est fou quand même. Une femme sur dix concernées et si peu de professionnels compétents sur le sujet !

      J’espère qu’au centre de PMA ils seront calés sur ces thèmes !

      J'aime

  1. Moi aussi j’avais (et j’ai toujours d’ailleurs) des saignements hors règles qui n’ont jamais inquiété personne… Le diagnostic d’endométriose est venu quand nous avons consulté en PMA, par la recherche des causes de notre infertilité… Si nous n’avions pas eu ce désir d’enfant, je crois bien que je ne serais toujours pas diagnostiquée… Alors que c’est une maladie courante !

    Aimé par 1 personne

  2. C’est quelque chose que j’entends souvent ça : un diagnostique tardif et des médecins à coté de la plaque. Mais ce n’est pas parce que c’est fréquent que c’est normal, et je comprends ta colère.
    J’espère que tout ira bien demain, bises

    Aimé par 1 personne

  3. Je me faisais justement la même réflexion que Psychota : c’est quelque chose qui revient souvent dans les témoignages sur l’endométriose cette méconnaissance des médecins qui entraîne un diagnostic tardif.
    Bon courage Lucienne ! Bises

    Aimé par 1 personne

    • Et c’est bien dommage. Surtout qu’a priori (dans mon cas en tout cas, selon le médecin qui m’a débriefé l’IRM) il existe des solutions !

      J'aime

    • Bah oui ! Même si ça ne se voit pas à l’œil nu, ils pourraient au moins y penser et faire pratiquer des examens pour approfondir le truc !

      J'aime

  4. coucou ma belle. Ton article m’interpelle particulièrement car je subis également les mêmes maux que toi à chaque cycle : des spotting prémenstruels, qui peuvent débuter à 7/8 DPO au plus tôt.
    Gygy m’a fait passer une hystéroscopie avec biopsie de l’endomètre mais rien n’a été décelé. De ce fait, il a abandonné les recherches.. maintenant tu me mets le doute. Et si c’était l’endomètriose ? comme toi, je n’ai aucune douleur lors des rrr ou des câlins… tiens moi au courant surtout !!

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s